Vous êtes ici : Vaping Post » ArticlesLa cigarette électronique peine à séduire les fumeurs belges

La cigarette électronique peine à séduire les fumeurs belges

    Annonce

Seule une infime partie des fumeurs Belges auraient adopté la cigarette électronique selon une enquête menée par la Fondation contre le cancer. En effet, 1% de la population vapoterait au moins une fois par semaine, soit 6 fois moins qu’en France.

Une réglementation stricte et des campagnes de désinformation

L'e-cigarette trouve difficilement sa place en Belgique

L’e-cigarette trouve difficilement sa place en Belgique

Plusieurs raisons expliquent la désaffection de l’e-cigarette chez nos voisins Belges. D’une part, les vaporisateurs contenant de la nicotine sont très difficiles à trouver à cause de la réglementation très stricte, comme en Suisse où de la nicotine est pourtant produite. Les vapoteurs doivent donc se les procurer sur internet ou à l’étranger, notamment en France et cette méthode de réduction des risques n’est donc que peu accessible actuellement.

Néanmoins, cette situation pourrait évoluer dans moins de deux ans puisque la législation belge devra transposer les directives européenne, avec une instauration de la vente d’e-cigarette à la nicotine sans obligation qu’elles soient “enregistrées comme médicament”.

La Fondation contre le cancer rappelle dans un premier temps qu'”il n’y a pas de combustion”, l’e-cigarette s’avère donc “moins toxique” que la cigarette traditionnelle. Cependant, cette organisation remet en cause le produit et évoque sans preuve des conséquences néfastes “des vapeurs sur la bouche, la gorge et les voies respiratoires” et selon elle la cigarette électronique “n’apporte qu’une faible limitation des risques de cancer”.

On recense dans ce pays 26 % de fumeurs en 2014, contre 27 % en 2013. La consommation stagne, et selon Luk Joossens, c’est à cause du manque d’initiatives pour décourager les fumeurs. Nous pouvons de notre côté affirmer que l’origine du problème est la mauvaise publicité faite à l’encontre du vaporisateur. Rappelons nous du journal Belge Le Soir qui parlait d’un produit aussi dangereux que la cigarette et des propos très durs de Luk Joosens sur le produit à l’occasion d’un congrès médical à Bruxelles.

Les sympathisants du vaporisateur en belgique pourront se rapprocher de l’ABVD.be pour s’engager dans la défense du produit dans leur pays.

Review Author:Review Date: