Vous êtes ici : Vaping Post » Santé » La cigarette électronique c’est remplacer une addiction par une autre

La cigarette électronique c’est remplacer une addiction par une autre

    Annonce

Plus une affirmation qu’une question mais disons que c’est une remarque que j’entends souvent autour de moi et que je trouve en soi assez légitime. Il est vrai que l’on peut vite s’attacher à la cigarette électronique et le comportement compulsif que certains fumeurs peuvent avoir avec les cigarettes peut vite se transposer à l’e-cigarette. J’en avais déjà parlé auparavant, mais les efforts marketing mis dans les cigarettes électroniques et leur accessoires poussent très certainement à apprécier encore plus l’expérience de l’arrêt du tabac pour la vapote.

Je pense que cette idée de nouvelle addiction est donc réelle en soi, on ne se débarrasse pas du geste, on en créé un nouveau, avec de nouvelles sensations. Le bon côté des choses c’est qu’à priori pour sa santé, on conserve ses poumons dans l’histoire.

Dans mon cas, après maintenant un an d’utilisation et plus de trois mois sans aucune cigarette, ma vie a radicalement changée. Je vapote certes, comme je le faisais avant mes cigarettes, avec mes petits rituels, mes petites habitudes, mais je me sens mieux, vraiment mieux. Mon corps me dit clairement merci. Je suis devenu fumeur de ecigarettes, voilà. Quand je vois mes potes fumer leur clope, avec cette odeur qui me prend au nez et à la gorge, cette acidité qui se dégage de la cigarette, je me dis vraiment que j’ai bien fait.

Si vous pouvez vous arrêter de fumer sans aucun substitut, faîtes-le sans hésiter, la ecigarette n’est pas pour vous. J’admire les personnes qui se débarrassent du tabac comme ça.

Mon niveau d’addiction après un an d’utilisation

Rien de bien formel, je n’ai pas passé de tests pour analyser tout ça avec un spécialiste, mais une note quand même sur mon niveau d’addiction, tel que je pourrais le décrire aujourd’hui.

Le matin par exemple, je ne ressens pas l’envie de vapoter. Je commence à le faire avec mon deuxième café au bureau. En voiture je dois prendre une bouffée toutes les trente minutes. Avec de l’alcool je vapote beaucoup et devant l’écran également. Je ne suis pas tabacologue mais j’ai souvent vu des tests de niveau d’addiction commencés par “Combien de temps après votre réveil, fumez-vous votre première cigarette de la journée ?” A cette question il y a un an j’aurais répondu vingt minutes, aujourd’hui je dirais deux heures …

Il semblerait dans mon cas que mon niveau d’addiction ait bien changé …

Annonce