Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » La cigarette électronique bientôt bannie à San Francisco

La cigarette électronique bientôt bannie à San Francisco

Elles ressemblent à des cigarettes et ont de la nicotine mais n’en sont pas, et pourtant la ville de San Francisco songe à bannir les cigarettes électroniques.

L’aéroport de San Francisco (SFO) les a déjà bannies le mois dernier, maintenant c’est la ville qui pense à appliquer une loi interdisant l’usage de la cigarette électronique dans les lieux publics, à l’instar des cigarettes traditionnelles.

Le projet de loi consiste à considérer la cigarette électronique comme une cigarette normale en raison de sa similitude.

Ca ressemble et s’utilise comme une cigarette, donc c’est une cigarette

Le département de la santé de la ville de San Francisco statue que tout ce qui ressemble en apparence et en usage à une cigarette doit être soumis aux même restrictions que les cigarettes traditionnelles. Le docteur Toma Aragon, chef du département santé de la ville, stipule que les cigarettes électroniques ne sont ni plus ni moins que des administrateurs de nicotine et qu’elles peuvent être interprétées comme un message positif auprès des jeunes.

La Tobacco Vapor Electronic Cigarette Association s’oppose bien à ce point de vue, rétorquant que bannir la cigarette électronique est un acte d’ignorance, ajoutant qu’elles ne sont pas dangereuses et mauvaises pour la santé et qu’elles sont bien meilleures que les cigarettes classiques.

Le représentant de la Tobacco Vapor Electronic Cigarette Association indique que pour qualifier ce produit comme tel il faudrait déjà prouver qu’il est mauvais pour la santé. Il rappelle que les composant de la cigarette électronique ont tous été approuvés par la FDA (Food and Drug Administration) et qu’elle ne provoque pas d’effets secondaires néfastes pour la santé. De plus elles peuvent être utilisées dans les lieux publics sans déranger son entourage.

La vente de cigarettes électroniques à San Francisco augmente et les distributeurs attestent qu’il est difficile de les garder en vitrine tant les ventes se portent bien.

Un débat qui peut durer longtemps tant que les études à long terme ne sont pas formelles et qu’il soit établi une bonne fois pour toutes que l’e-cig n’est pas un danger pour notre organisme.

En attendant moi je fume et j’en suis bien content. 🙂

 

Source : http://abclocal.go.com/kgo/story?section=news/local/san_francisco&id=8089763

Review Author:Review Date:
  • Ces américains………..

    Il est vrai que d'interdire quelque chose car elle ressemble à une autre, sans même savoir au fond si c'est dangereux ou pas, est contestable.

    Heureusement nous n'en sommes pas là du tout en France. Personnellement ça fait 11 mois que j'ai arrêté le tabac grâce à mes cigarettes électroniques et l'aide d'un bon forum, utile aux utilisateurs comme pour ceux qui veulent se lancer. (vous trouverez le lien sur la droite dans la rubrique lien).

    Au plaisir de vous y croiser 😉

    Cordialement

  • mighty yo

    je croyait que San Francisco était une ville en avance sur son temps et très évolué (c’est quand mème la ville ouverte aux gay et a la différence…)
    de toute façon vue qu’aucune étude ne prouve que la vapote passive est dangereuse,le fait d’interdire la e-cig dans les lieux publique découle du pur sentiment judéo chrétien, qui bannie toute la gestuelle du fumeur.
    pour ces gens ,la cigarette est un péché mortel “on ne doit pas fumer!”,il ne voit pas l’e-cig d’un bon oeil,pour eux ce n’est pas concrètement un outil de réduction des risques énorme,mais plutot un autre vice pour remplacer le 1er…
    selon leurs morales un “pècheur” qui souhaite sortir de son “vice” (dans ce cas la cigarette) doit le faire en pénitence et souffrir pour racheter ses fautes.
    la, comble du comble le fumeur n’arrete pas ça gestuelle et ne souffre pas de ces actes et en plus il nous narguent en vapant dans les lieux publiques…
    cette morale est ci encré en eux (comme un fumeur, ils ont été conditionné pour pensé comme ça) qu’il n’arrive pas a ce réjouir du fait que des millions de vies seront prolongés et sauvés…