Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Kosmo : une e-cigarette connectée qui s’intéresse à la quantité de nicotine consommée

Kosmo : une e-cigarette connectée qui s’intéresse à la quantité de nicotine consommée

    Annonce
Kosmo, le projet technologique d'une e-cigarette connectée et focalisée sur la consommation de nicotine.

Kosmo, le projet technologique d’une e-cigarette connectée qui se focalise sur la consommation de nicotine.

Nous avions évoqué la sortie de Smokio en avril, une cigarette connectée lancée par une jeune société parisienne. Ce produit dont nous avions fait une courte revue a connu depuis quelques concurrents, notamment l’intéressant module MyVaps.

Une autre entreprise basée dans la capitale est à l’origine d’un vaporisateur connecté dont le but est cette fois-ci un peu différent. Il s’agit de Kosmo, une cigarette électronique qui indiquerait en temps réel le taux de nicotine inhalé.

Comme ses concurrentes cette e-cigarette utilise la technologie Bluetooth qui lui permet de communiquer diverses informations à une application dédiée pouvant fonctionner sous Android ou iOS. Un voyant orange indique au vapoteur quand il a inhalé l’équivalent (en nicotine) d’une cigarette traditionnelle, tandis qu’un voyant rouge s’allume lorsque l’utilisateur a dépassé son objectif de consommation.

C’est là où réside tout l’intérêt de cette innovation selon ses concepteurs, le fumeur ou l’ancien fumeur peut contrôler son niveau de nicotine et baisser sa consommation de manière progressive. Faisant encore appel au financement participatif, la Kosmo devrait définitivement être commercialisée en septembre à 99 euros. Selon Ylann Wejsbrot, co-fondateur de Kosmo, la société se positionnerait “sur un segment premium à forte valeur ajoutée“.

Reste à savoir si l’entreprise a pris en considération le fait que la nicotine serait à priori beaucoup plus lente à arriver dans le sang avec un vaporisateur qu’avec une cigarette de tabac et que les complexes associations entre le tabac chimiquement traité et la nicotine qu’il délivre une fois fumé, peuvent également relativiser la comparaison entre les deux modes d’administration.

Peut être conviendrait-il également d’informer le consommateur sur les véritables propriétés de la nicotine et son effet sur le métabolisme ? Elle qui reste trop souvent diabolisée et perçue comme seule responsable de la dépendance tabagique.

Le pouvoir thérapeutique enfin clairement affiché sur le site Getkosmo.com (“La cigarette connectée qui vous aide à arrêter de fumer“), présage pour le moment quelques maladresses de communication.

Review Author:Review Date: