Vous êtes ici : Vaping Post » Opinion » Journée mondiale sans tabac : souvenez-vous de Ponce Pilate

Journée mondiale sans tabac : souvenez-vous de Ponce Pilate

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Comme tous les ans, le 31 mai est la Journée mondiale sans tabac de l’OMS. L‘occasion de faire assaut d’hypocrisie et de se donner bonne conscience à moindres frais pour de nombreux intervenants. Et de lancer, à la volée, des messages sournois.

Opération mains propres

Ponce Pilate a laissé derrière lui une expression toujours utilisée 2000 ans après : « je m’en lave les mains ». Selon la Bible, en effet, il se fit amener un broc d’eau et se lava les mains au moment de condamner Jésus à mort sur pression de la foule.

C’est curieux comme ce 31 mai m’évoque cet épisode, lorsque tous ceux et toutes celles qui prétendent lutter contre le tabagisme marquent cette « Journée mondiale sans Tabac » ordonnée par l’OMS sans que personne ne la refuse ou ne la conteste. Et pourtant, il y aurait de quoi.

Parce que, alors que la science affirme étude après étude, que la vape est aujourd’hui le meilleur moyen pour arrêter de fumer et qu’elle est, comparée au tabac, inoffensive, l’OMS persiste à la persécuter, quitte à faire replonger des pays entiers dans le tabagisme. Ou à féliciter des dictatures pour l’avoir interdite.

Cette « Journée mondiale sans Tabac » est un peu comme si les antivax instauraient une « Journée mondiale de Louis Pasteur ».

Et les associations antitabac, quelles que soient leur tendance ou leur nature, qui marquent cette journée du tabac, légitiment passivement l’OMS.

Surtout, cela envoie un message sournois. Combien de fumeurs vont, aujourd’hui, entendre, en s’allumant leur cigarette de tabac, « hé, c’est la journée sans tabac, tu pourrais faire un effort » ! Comme si c’était possible, comme si la dépendance créée par la nicotine et les additifs ajoutés par l’industrie du tabac ne comptaient pas, comme si c’était un simple manque de volonté plutôt qu’une véritable maladie.

Comme si les fumeurs à travers le monde n’étaient pas des gens la plupart du temps malheureux et désireux de se débarrasser de cette habitude qui les tue à petit feu, mais de simples fainéants.

Pire, combien de vapoteurs vont s’entendre dire « hé, c’est la journée sans tabac, tu pourrais faire un effort » par quelqu’un qui ne comprendra pas que, justement, cet effort, ils sont en train de le faire, et que cette vape est le symbole de leur indépendance d’esprit ! Et ils l’entendront par la faute de ceux qui prétendent lutter contre le tabac, au point  d’en faire une journée. 

L’éradication du tabagisme ne pourra se faire qu’en tournant le dos à ceux qui ont décrété cette illusoire et solitaire « Journée mondiale sans Tabac », qui, comme Ponce Pilate, ont les mains propres, mais l’âme pusillanime. 

Cet article d’opinion n’engage que le point de vue de son auteur et ne représente pas forcément l’avis de la rédaction.

OMS : pourquoi est-elle aussi méchante ?

 

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.