Vous êtes ici : Vaping Post » L'actualité de la cigarette électronique » Israël : le cadeau du gouvernement à Phillip Morris

Israël : le cadeau du gouvernement à Phillip Morris

    Annonce

En Israël, le Ministre de la Santé a décidé de ne pas réguler l’iQOS, le tabac à chauffer de Philip Morris. Une décision que déplorent différents protagonistes dont des activistes antivape.

Le Ministre de la Santé Yaakov Litzman souhaite attendre l’avis de la FDA avant de réglementer ce dispositif. Ainsi, l’iQOS pourra être commercialisée librement dans son pays. De plus, elle ne sera pas soumises aux taxes habituellement appliquées sur les produits du tabac.

Habituellement clémente, l’Association médicale israélienne a réagit assez violemment : “La politique du ministère constitue un danger immédiat pour la santé publique en Israël” a-t-elle déclaré.

L’Association pour la démocratie progressive en Israël a quant à elle lancé une pétition pour contester la décision.

Ce pays du Proche-Orient n’est pas connu pour ses réglementations très contraignantes à l’égard du tabac. A titre d’exemple, les avertissements écrits sont seulement apparus sur les paquets en 2004. Ils ne couvrent même pas ⅓ de la surface, contre 75 à 90% pour les paquets de cigarettes vendus dans les autres pays .

Le Ministère de la Santé a tenu à répondre aux attaques : “Nous travaillons depuis de nombreuses années et continuons de le faire sous la direction du ministre Litzman, pour lutter contre le fléau du tabagisme. Ceci est démontré par la baisse continue du taux de fumeurs en Israël”. D’après Philip Morris, plus d’un million quatre cents mille personnes ont remplacé la cigarette par l’iQOS qui est actuellement disponible dans 20 pays.