Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Interview : Atmizone, les modeurs design et imaginatifs

Interview : Atmizone, les modeurs design et imaginatifs

    Annonce

Atmizone n’est pas le genre de modeurs à chercher la hype ou à faire des listes. Présents depuis des années dans la vape, les grecs se sont imposés auprès d’un public fidèle à l’aide de produits innovants et toujours parfaitement réalisés. Interview.

Atmizone, merci de répondre aux questions du Vaping Post.

Tasos Psychogyiopoulos, Jimmy Dimitris Theodorou et Aurélien, leur importateur en France, Suisse Luxembourg et Belgique lors du Vapexpo Paris 2018.

Jimmy Theodorou et Tasos Psychogyiopoulos (J&T) : C’est toujours un plaisir pour nous d’être accueillis par le Vaping Post, alors merci de votre hospitalité ! Un petit détail : nous sommes Atmizone, tandis que Atmizoo est notre série principale de produits. Il ne s’agit pas seulement de formalités, mais aussi du contexte de l’activité : outre Atmizoo, Atmizone lancera bientôt Atmitude by Atmizone, une nouvelle entreprise qui aborde les appareils vaping avec une attitude différente. Nous commençons par l’esthétique personnalisée des produits de la série Atmizoo déjà publiés et allons de là. Une version limitée du VapeShell sera la première voir le jour, avec la touche unique d’un collègue peintre gravé sur le corps de l’appareil. Des infos exclusives dès la première réponse, c’est pas bon ça ? 

Tout d’abord, pour ceux qui ne vous connaissent pas, qui êtes vous ? Combien êtes vous dans la société et quels sont vos parcours personnels ?

J&T : Atmizone est Jimmy (Dimitris Theodorou) et Tasos (Tasos Psychogyiopoulos). Manos, le frère de Tasos, ingénieur électricien – programmeur, faisait également partie de l’équipe il y a quelques années, mais s’est finalement concentré sur son activité de développement logiciel.
Jimmy est ingénieur électricien, a travaillé dans l’industrie pendant plusieurs années et a acquis de bonnes compétences pratiques en matériel électrique et en design industriel.
Tasos est ingénieur civil et architecte d’intérieur. Son défi avait été d’incorporer certains principes de conception de bâtiments et d’espaces dans la conception et le concept d’un produit de vape.
Depuis le tout début et jusqu’à aujourd’hui, nous croyons toujours aux mêmes principes : les appareils de tous les jours doivent être simples dans leur apparence et leur fonction, tout en étant élégants et polyvalents à la fois. Nos meilleures idées sont toujours le résultat d’un brainstorming en équipe. Nous aimons tous à la fois le design fonctionnel et l’ouverture d’esprit. Nous aimons aussi le détail et l’innovation dans la vie de tous les jours et nous avons toujours cru (et essayé d’appliquer) que nous pouvons incorporer certaines de nos idées avec ce que la communauté des vapers a à proposer, pour que tout cela aboutisse à un produit final.

Le Dingo

Quelle est l’histoire d’Atmizoo ? Quand et comment avez-vous décidé de fonder la société et de vous lancer dans la vape ?

Pour le premier batch, nous avons assemblé les pièces chez nous pendant la nuit. 

J&T : Jimmy a commencé à vaper à la fin de 2010 afin d’arrêter de fumer. À l’époque, un de ses amis vapait déjà, alors avec son aide et quelques recherches sur le web, il s’y est mis assez rapidement. Les simples appareils de production de masse de l’époque se sont révélés inadaptés à ses goûts, alors il s’est tourné vers les premiers mods primitifs pour trouver les pièces manquantes d’une habitude autrement plus saine et beaucoup plus satisfaisante que le tabac.
Tasos l’a vu pour la première fois lors d’une des sessions de jam avec le groupe avec lequel il jouait, en 2011. Au début, il pensait que c’était la chose la plus drôle qu’il n’ait jamais vue, mais finalement, il est devenu si intrigué qu’il a commencé à s’intéresser au design des appareils et à toute la culture vaping. Discussion après discussion, nous ne pouvions pas nous en rendre compte, mais les premiers prototypes sont arrivés et la prochaine chose dont nous nous souvenons, c’est que nous avons assemblé des mods chez nous tard dans la nuit. Cela remonte au début de l’année 2012 et les choses se sont rapidement professionnalisées.

Le Guppy

Vous avez tout d’abord commencé par des mods mécaniques, qui d’emblée se sont faits remarquer à la fois pour leur conception ingénieuse et leur esthétique à la fois sobre et recherchée, très design. C’était une volonté dès le début ?

Switch latéral et design dépouillé, quand le switch en bas et les motifs compliqués étaient la règle.

J&T : Merci beaucoup pour les paroles aimables. Oui, nous avions l’intention d’aller dans cette direction dès le début, comme nous l’avons expliqué en ce qui concerne les principes de notre équipe. Le Dingo et le Roller sont la preuve, le switch latéral et l’esthétique minimale, à une époque où les switchs en bas et les designs compliqués étaient la règle. Mais on ne sait jamais à l’avance ce que ça va donner. Ni sur les résultats de la conception prévue, ni si la communauté l’adoptera. 

Le Roller

Vous avez commencé par toute une série de mods mécaniques, le Lab, le Dingo, le Roller, le Guppy, la plupart d’entre eu dotés de sécurité et d’un switch innovant. Comment avez-vous abordé la création de ces mods ? Vous aviez un cahier des charges précis dès le début ?

J&T : C’est toujours une évolution du même concept : Nous commençons par quelques réflexions qui sont enrichies par le brainstorming en équipe, puis améliorées et filtrées par d’autres vapers et, après cela, le feedback de la communauté de la vape. Partant de l’idée d’un switch latéral, le Roller est venu peu de temps après le Dingo pour satisfaire le besoin de plusieurs batteries, puis la conception Unitube du Lab et du Guppy a assuré une chute de tension minimale, une nouvelle version du switch et la sécurité apportée par le fusible CTP. 

D’ailleurs : y a-t-il une chance de voir un jour une boîte Atmizoo electro box ?

J&T : Bien sûr que oui, en fait, nous avons déjà des dessins avancés pour cela, mais notre ordre de priorité fait que ce projet n’est pas prêt immédiatement à naître. D’autres ” choses ” sont plus élevées sur notre échelle de priorité 🙂

Le Lab 65

Ensuite sont venus vos tanks pour cartomiseurs, la série des Bayou, puis les atomiseurs reconstructibles. Le Wave d’abord, puis le Keras, et le Vape Shell pour Billet Box. Tous ont une particularité qui les rend uniques : le montage vertical du Wave, la possibilité pour le Keras d’alterner coils préfabriqués et plateau pour faire ses résistances, qui en faisait le premier du genre en high end, et la chambre carrée du Vape Shell adaptée aux Boro de la BB.
Comment arrivez vous à toujours faire quelque chose qui sorte des sentiers battus ? C’est un défi que vous vous êtes fixé ? Ca vient de votre façon de travailler ?

Atmizone crée des designs uniques et des idées compliquées à réaliser. C’est comme ça qu’on fonctionne, on n’y peut rien.

J&T : Nous essayons de créer des designs uniques, pas seulement de suivre ce que font les autres. Cette approche a souvent été douloureuse car les gens ne sont pas toujours ouverts à différentes choses. De plus, cela prend beaucoup de temps, les idées sont difficiles à concrétiser de cette façon. Mais c’est comme ça que l’Atmizone fonctionne, je n’y peux rien. Vous pouvez appeler cela un défi que nous nous fixons à nous-mêmes, celui de livrer des idées uniques à chaque nouveau projet.

Le Wave a un montage vertical tout à fait particulier, et un rendu exceptionnel.

Vous avez lancé l’an dernier le Creek, premier dripper de Atmizoo. Alors que la plupart des modeurs commencent par un RDA par facilité, vous, vous avez attendu plusieurs années et d’avoir fait des choses compliquées. D’ailleurs, là encore, le Creek innove en apportant des idées neuves. Pourquoi avoir attendu toutes ces années ?

Nous avons attendu pour créer le Creek parce que nous n’avions pas l’impression de pouvoir faire un dripper différent jusqu’ici. 

J&T : Vu l’évolution de la scène vape entre 2013 et 2017, nous n’avions pas l’impression d’avoir grand-chose à ajouter à la conception d’un dripper. La base, le capuchon supérieur et les plots multi coils pour les nuages étaient la norme. Avec le Creek, nous avons essayé de combiner les éléments du MTL avec le design pour DL sans compromis, de sorte que nous puissions créer un RDA qui peut bien faire les deux. Nous pensons l’avoir fait, surtout après la sortie du kit MTL comme option supplémentaire pour le Creek. Un autre défi était d’intégrer les règlements de la  TPD dans la conception d’un dripper (principalement le mécanisme de verrouillage pour la protection des enfants), et ce, sans rendre les choses trop difficiles pour l’utilisateur. La fabrication d’un dripper universel, également conforme à la DPT, a été un véritable défi pour nous 🙂 J’espère que ça explique mieux les choses.

Le Creek, premier RDA de Atmizone, peut être configuré en MTL ou en DL grâce à des nombreuses pièces interchangeables.

Tous vos atomiseurs sont des champions du rendu des saveurs. Alors, Atmizone, vous avez définitivement vos badges « chasseurs de saveurs », ou vous avez juste de la chance ?

J&T : Vous êtes trop gentil, merci beaucoup ! Etant nous-mêmes pour la plupart des vapers MTL depuis le tout début, il nous est plus facile d’approcher le design MTL et de donner la priorité au goût contre les gros nuages. Cela a toujours été notre priorité, quelles que soient les tendances.

Le Keras, un atomiseur qui peut recevoir un plateau reconstructible MTL ou des coils préfaits DL. Il fut le premier du genre. 

Vous arrivez aussi à proposer, sur vos derniers modèles, une finition high end et un tarif tout à fait accessible. Comment faites vous pour arriver à ce rapport qualité prix ?

Nous sous-traitons une partie des pièces, c’est un enfer pour notre tranquillité d’esprit mais c’est indispensable pour proposer des tarifs attractifs. 

J&T : C’est un cauchemar pour notre paix d’âme et d’esprit, mais nous fabriquons différentes parties de chaque projet avec 2, 3 et parfois 4 partenaires différents pour assurer le meilleur rapport qualité / précision / prix. De plus, nous gardons toujours l’assemblage, le contrôle de qualité et la finition en interne, pour nous assurer d’avoir le contrôle total de toutes les étapes et du résultat final. Ce n’est certainement pas facile, mais nous croyons fermement qu’il n’y a pas d’autre moyen pour l’avenir des produits de vape de qualité. Il n’y a que dans l’industrie de la vape qu’on peut voir uniquement des produits bon marché ou au contraire très cher. Avec d’autres produits, il y a toujours la voie du milieu, les exemples sont nombreux. Nous pensons qu’il en sera de même pour les produits de la vape, un entre-deux.

Le Keras, un atomiseur pour Billet Box de conception originale, bien pourvu dans le kit de base, proposé à moins de 70 euros.

Un mot sur les modeurs Grecs. Dans votre pays, il y a le Golden Greek, Imeo, ESG, Gus, Steam Tuners, Atmistique, Atmomixani, MM Vapor, Gprov, et d’autres, on ne peut pas citer tout le monde. Proportionnellement au nombre d’habitants, j’ai vérifié, la Grèce est le pays qui compte le plus grand nombre de modeurs, et pourtant, ce n’est pas le pays ou la politique est la plus favorable à la vape. Comment expliquez-vous ça ?

La crise économique grecque explique en partie la facilité qu’ont eu les modeurs pour se développer. 

J&T : Je suppose que cela a beaucoup à voir avec la crise économique grecque de ces dernières années. La mentalité grecque est sensible aux innovations, aux projets uniques, à l’ouverture d’esprit, etc., de sorte que certains ont pensé que l’industrie de la vape était une alternative pour vivre. Une autre chose importante serait que la Grèce dispose d’une infrastructure solide prête à prendre en charge les pièces fabriquées par commande numérique (CNC). Un certain nombre d’usines CNC étaient ouvertes à de nouveaux clients pour que leur outil de travail serve. Tout ce cadre a créé l’espace supplémentaire nécessaire pour que la scène des modeurs prospère.

Et quels sont vos rapportes entre vous, les modeurs, chacun travaille dans son coin ou vous collaborez parfois ?

J&T : Il y a quelques collaborations, mais la plupart fonctionnent séparément. Nous connaissons beaucoup de moddeurs grecs par leur nom, avons rencontré certains d’entre eux et sommes amis avec Steam Tuners. Par nature nous ne sommes pas si extravertis, nous préférons nous occuper de nos propres affaires, donc nous ne sommes pas les meilleurs pour vous en dire plus à ce sujet 🙂

J’ai eu la chance d’avoir un aperçu de votre prochain atomiseur, qu’est-ce que vous pouvez nous en révéler pour les lecteurs du Vaping Post ?

J&T : Comme il est encore au stade de l’échantillonnage et juste avant la production, nous ne pouvons dire que peu de choses. En se concentrant sur le MTL mais aussi avec la possibilité de vaper en DL, ce RTA a quelques belles innovations, par exemple la possibilité de changer le volume de la chambre de vaporisation et le diamètre de la cheminée. Il suit également certains des principes de fonctionnement de VapeShell, par exemple les réducteurs MTL et la façon dont ils fonctionnent. Plus de détails bientôt, espérons-le….

Quel est le futur d’Atmizoo ? Comment vous voyez-vous dans quelques années, quels sont vos espoirs et vos projets ?

J&T : Nous préférons rester pragmatiques et procéder étape par étape. Notre Saint Graal est un tout-en-un (type AIO) Atmizone, mais nous n’en sommes pas encore très proches. Nous essayons de nous en tenir à nos principes et de voir comment les choses se passent.

Ce sera la dernière question, et elle est libre : qu’aimeriez-vous dire aux lecteurs du Vaping Post ?

Soutenez la vape avec toute votre énergie, on nous fait une véritable guerre.

J&T : Respecter tous les fabricants qui font un effort supplémentaire pour investir dans des designs originaux et les rendre abordables, tout en gardant une attitude saine et un service après-vente.
Vape en toute sécurité.
Soyez actif, partagez vos pensées, soyez critique et n’hésitez pas à commenter.
N’achetez pas en fonction de n’importe quel battage publicitaire. Vous avez déjà toutes les connaissances pour vous faire votre propre avis..
Soutenez la vape avec toute votre énergie, c’est une véritable guerre qu’on nous mène.

Le site web d’Atmizone : www.atmizoo.com

Sweet & Vapes, l’importateur en Europe francophone : www.sweetandvapes.fr

Annonce