Vous êtes ici : Vaping Post » Guides » Inhalation directe ou MTL : comment trouver sa vape ?

Inhalation directe ou MTL : comment trouver sa vape ?

  • Par , le 9/05/2018 à 10h46
    Annonce

La vape, c’est comme la météo : il y a des gros nuages, des petites brises, des flux d’air plus ou moins intenses et beaucoup d’incertitudes… du moins quand on commence. La distinction entre la vape indirecte et l’inhalation directe est sans aucun doute la plus importante pour les clearomiseurs et les atomiseurs, et la plus décisive pour le succès de la transition.

Les deux types d’inhalation

Quand on souhaite passer à la cigarette électronique et que l’on commence à se renseigner, on tombe immanquablement sur la distinction entre inhalation directe et indirecte dans les minutes qui suivent. Deux termes barbares qui désignent simplement les deux manières d’aspirer la vapeur.

La distinction n’a rien d’artificielle et encore moins d’anecdotique. Choisir le type de vape qui vous convient est décisif dans le succès de la transition, et par la suite dans l’agrément et la satisfaction de la vape.

L’inhalation indirecte ou MTL

L’inhalation indirecte se fait en deux temps : on aspire la vapeur dans la bouche, et après une toute petite pause on aspire la bouffée dans les poumons. C’est de cette manière que la grande majorité des fumeurs tire sur une cigarette. Concrètement avec une cigarette électronique, on appuie sur le bouton pour produire de la vapeur, on aspire dans la bouche, on arrête d’appuyer sur le bouton pour stopper la production de vapeur, et on fait passer la bouffée dans les poumons.

Cette dernière étape n’est d’ailleurs pas forcément indispensable. On peut souffler la vapeur aspirée dans la bouche sans l’avoir fait passer dans les poumons. C’est ce qu’auront tendance à faire les fumeurs de pipe ou de cigare, avec lesquels il est classique de « crapoter », c’est-à-dire de ne pas aspirer la fumée dans les poumons.

On trouve souvent l’acronyme MTL pour désigner la vape indirecte. C’est un anglicisme, « Mouth To Lung », littéralement « bouche vers poumon » ce qui est assez explicite.

L’inhalation directe ou DLI

L’inhalation directe se fait en une seule étape, on respire directement la vapeur comme on le fait avec l’air. La vapeur passe directement dans les poumons sans faire de pause dans la bouche. C’est l’inhalation classique avec une chicha. Elle est beaucoup moins fréquente avec une cigarette pour une raison très simple : l’air ne passe pas facilement au travers d’une cigarette.

Avec l’inhalation indirecte, c’est les joues qui créent une dépression dans la bouche pour aspirer, et elles ont la force de le faire sans aucune difficulté. Avec l’inhalation directe, c’est le diaphragme qui travaille pour gonfler les poumons, et ce muscle n’a que très peu de force. Aspirer à travers une chicha est bien plus facile qu’à travers une cigarette, l’air circule plus facilement. On retrouve ainsi tout naturellement cette différence dans le matériel de vape.

On peut parfois lire « DLI » ou « DL » pour désigner la vape directe, c’est encore une fois un acronyme anglais pour « Direct Lung Inhale », inhalation directe au poumon, lui aussi explicite.

Adapter son matériel

Le matériel utilisé pour vaper en inhalation indirecte est très différent de celui pour l’inhalation directe, même si certains proposent une certaine polyvalence. Il est donc essentiel, on peut même aller jusqu’à dire capital de choisir son matériel en fonction de l’utilisation qu’on veut en avoir.

L’atomiseur

L’atomiseur est la clé de voute dans le choix entre vape MTL et vape directe par le type de flux d’air qu’il propose. Le flux d’air, c’est la facilité avec laquelle on peut aspirer la vapeur. Si l’air passe par un tout petit trou, il faut une grande force d’aspiration et le volume d’air aspiré est faible. Au contraire si l’air passe par une grande ouverture, l’aspiration est facile et l’air circule en grand volume rapidement.

Très logiquement, les atomiseurs et clearomiseurs prévus pour l’inhalation indirecte ont un flux d’air très restrictif, ce qui signifie que la circulation de l’air est rendue difficile par de petites ouvertures pour son passage.

A l’inverse, ceux prévus pour l’inhalation directe ont de grandes ouvertures pour le passage de l’air, et on parlera de flux d’air aérien, sans restriction, ouvert.

Quelques remarques importantes à l’heure du choix :

  • Il est aussi désagréable d’essayer de vaper en inhalation directe avec un atomiseur prévu pour le MTL que de vouloir faire du MTL avec un atomiseur trop aérien. Cela peut sembler contre intuitif dans le second cas, mais le MTL impose une résistance au passage de l’air. Il faut (vraiment) un flux d’air ouvert pour l’inhalation directe et il faut (vraiment aussi) un flux d’air restrictif pour l’inhalation indirecte. Du moins pour la grande majorité des utilisateurs.
  • Si on peut classer les manières de vaper en deux catégories bien distinctes, les flux d’air peuvent prendre toutes les ouvertures imaginables, en continu du très restrictif au très aérien. Vous pourrez ainsi lire dans un test que tel atomiseur prévu pour l’inhalation directe à un flux d’air restrictif, ce qui est un rien déroutant après ce que nous venons d’expliquer. Il faut entendre que l’atomiseur n’a pas un flux d’air digne de celui d’un tuba, qu’on ressent une petite restriction. Il est restrictif dans la gamme de l’inhalation directe, ce qui reste bien plus ouvert que celui d’un atomiseur MTL.

La résistance

La vapeur qu’on inhale est en fait un mélange de la vapeur produite par l’évaporation du e-liquide et d’air qui passe par les ouvertures… d’air de l’atomiseur. Pour que la vape soit agréable, il faut que le mélange soit dans les bonnes proportions. Si vous avez une énorme ouverture pour le passage de l’air et une petite résistance qui ne produit qu’un filet de vapeur, vous aurez l’impression de n’aspirer que de l’air tant la vapeur elle-même sera diluée. Et à l’inverse, une vapeur trop dense sera rapidement irritante et agressive en passant dans la gorge.

Il faut donc que la production de vapeur de la résistance soit adaptée au flux d’air. Grosse production de vapeur pour l’inhalation directe, et plus réduite pour le MTL. Et donc une vape à puissance élevée pour la première et moindre pour la seconde. Même si la frontière est floue puisqu’elle dépend de préférences personnelles, on peut considérer grosso modo que l’inhalation indirecte se situe sous les 20 ou 25 W, et que l’inhalation directe commence au-delà de ces valeurs. Le matériel doit donc répondre à ce paramètre.

Une petite remarque au passage, je parle de la puissance à laquelle on vape et de résistance adaptée à cette puissance. Je ne parle pas intentionnellement pas de la valeur de la résistance exprimée en Ohms (Ω). Vous lirez parfois qu’on ne peut vaper en indirect qu’avec une résistance supérieure à 1 Ω, ce n’est pertinent qu’avec les batteries et les box sans régulation. Avec les box régulées, c’est-a-dire sur lesquelles on peut régler la puissance, seule celle-ci importe, puisqu’une résistance de 0,3 Ω peut tout à fait être optimisée pour une vape à 14 W en MTL. Un article sur la question est en cours et sera publié dans la semaine.

La box

Le choix de la box est en soi plus influencé par la puissance à laquelle on souhaite vaper que par l’inhalation. Il suffit en tout état de cause que la box puisse délivrer la puissance souhaitée. N’importe quelle box actuelle conviendra pour le MTL puisqu’on reste sous les 25 W. Pour l’inhalation directe, prenez évidemment une box capable de délivrer la puissance voulue. Nous avons consacré un guide complet aux box pour vous aider à faire votre choix.

Le liquide

Les liquides peuvent tous être utilisés en MTL comme en inhalation directe. Pour ce qui est du taux de nicotine, il semble que beaucoup de gens ont besoin d’un taux supérieur en inhalation indirecte pour un même hit, c’est-à-dire la même sensation en gorge. Cela peut sembler logique puisqu’il y a beaucoup plus de vapeur qui passe, donc beaucoup plus de nicotine. Pour autant, nombreux sont aussi ceux qui conservent le même taux, ce qui peut tout aussi bien s’expliquer par l’intensité de la bouffée en MTL à l’aspiration dans les poumons. Bref, essayez, vous aurez la réponse vous concernant, il ne semble pas y avoir de réponse globale sur ce point.

Le ratio PG/VG peut par contre avoir une contrainte pratique. Les résistances prévues pour le MTL sont généralement plus petites, avec des ouvertures plus petites également pour le passage du liquide par lesquels les forts taux de glycérine végétale auront du mal à passer. A l’inverse, certaines résistances pour les hautes puissances peuvent avoir des fuites avec les liquides trop fluides. Un plus fort taux de glycérine est également souvent apprécié en inhalation directe car moins agressif en gorge.

Pour ces raisons, on vape plus facilement avec un taux de glycérine inférieur à 50% en MTL et supérieur en inhalation directe. Cela reste une question subjective de préférence personnelle, du moins tant que le matériel n’impose pas une contrainte. Donc comme pour la nicotine, essayez et faites-vous votre propre opinion, la vape est très largement une affaire de goût et personne ne peut vous dicter, ou même vous conseiller les vôtres. Il est par contre essentiel de choisir votre matériel en fonction de vos préférences pour un agrément de vape optimal.

Pour aller plus loin

  • L’inhalation indirecte est l’option à retenir pour l’immense majorité des nouveaux vapoteurs, l’inhalation directe est très rarement efficace lors de la transition vers la cigarette électronique comme l’explique Jacques Le Houezec dans son excellent article sur la question.
  • Selon une récente analyse du Dr. Farsalinos, l’augmentation de la consommation de liquide avec la pratique de l’inhalation directe augmente les risques potentiels par rapport à l’inhalation indirecte.
  • Pout tout savoir sur les atomiseurs et les clearomiseurs, vous pouvez consulter les guides correspondants.
  • Retrouvez également notre sélection des meilleurs clearomiseurs et atomiseurs, qu’ils soient en inhalation directe ou en MTL

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *