Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Hala RDTA – Gas mods

Test : Hala RDTA – Gas mods

  • Par , le 7/02/2020 à 17h00
    Annonce

Le Hala RDTA de Gas Mods, est un petit atomiseur simple coil de 22 mm orienté pour les saveurs. Très bien construit et aux finitions impeccables, il produit une vape de qualité.  Simple à monter et à utiliser, c’est un petit single coil qui s’associe parfaitement avec une box bottom feeder. Passé, un peu, sous les radars médiatiques de la vape, c’est une belle découverte pour les amateurs de petit atomiseur très abordable.

Petit atomiseur saveur

Évolution du GR1 RDA, le Hala a subi quelques changements qui le rendent particulièrement facile d’emploi. L’atomiseur accepte un coil de 3 mm sans difficulté malgré son gabarit contenu. La vape passe de froide à chaude selon le choix des arrivées d’air et les saveurs quelque soit sa configuration sont au rendez-vous. On le conseillera, cependant, pour plus de confort à un usage squonk.

Caractéristiques techniques

Diamètre22 mm
Hauteur23 mm avec drip tip
Contenance2 ml
Poids29.5 g
Remplissagepar le plateau, BF
Type de montagesimple coil
Plateau de montagesimple
Plage d'utilisationselon montage
Arrivée d'airpar le milieu
Drip Tip510
Matériauxacier inoxydable, plastique

Le coffret comprend :

  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Drip tip
  • Outil

Presque sans reproche

Le Hala RDTA est fourni avec un pin BF et un pin plein. Au déballage, l’atomiseur est monté avec le pin bottom feeder, et c’est bien mieux ainsi, nous y reviendrons. Les gravures sous la base sont nettes, sans exagération d’inscription.

La cloche de l’atomiseur est sobre et discrète. La forme extérieure en escalier est esthétique et participe à donner, visuellement, un peu plus de hauteur au Hala RTDA. On trouve une arrivée d’air de chaque côté du baril. Une fois installée, la rotation de la cloche se fait facilement sans forcer et avec une bonne résistance.

L’intérieur de la cloche présente un léger dôme. L’usinage et les finitions sont excellents pour un atomiseur dans cette gamme tarifaire. Le drip tip 510, bien que court, tient parfaitement. Il pourra être remplacer, en cas de besoin, pas n’importe quel drip tip standard.

Le plateau de montage est très simple. Deux posts, autorisant une résistance jusqu’à 3 mm. Le petit trou, à gauche du pôle positif, n’est ni décoratif, ni un système d’arrivée d’air mais l’orifice de remplissage en e-liquide. Dans une configuration classique, non BF, le réservoir, en dessous du plateau, se remplit par ce microscopique trou. Seul un flacon à embout aiguille peut passer ! Même une petite fiole classique de liquide de 10 ml du commerce sera trop grosse. C’est à la fois compréhensible, au regard, de la taille disponible sur ce Hala mais en même temps contraignant, forçant presque exclusivement l’usage d’une box squonk.

Sous les posts, deux grosses ouvertures en vis à vis permettent de fixer des inserts d’arrivées d’air. Cette manipulation est à prévoir avant la mise en place de la résistance.

Deux paires d’inserts sont fournis avec l’atomiseur. Une paire est percée de deux petits trous pour restreindre le flux d’air. L’autre est entièrement ouverte pour un apport d’air plus important. Dans les deux configurations, une orientation, à 45 degrés, dirige l’air autour du coil. L’installation de ces inserts ne pose pas de difficulté majeure, mais il faudra s’équiper d’une petite pince (type pince céramique) pour bien, les loger dans leur emplacement respectif. Le retrait, quant à lui, se fera par les arrivées d’air (en poussant les inserts avec une pince) sur la base du plateau pour plus de facilité.

Les inserts installés laissent un espace central pour monter la résistance. Cet espace est suffisamment important pour loger une résistance de 3 mm de diamètre sans que cela ne vienne à toucher les inserts. On aperçoit, sur la base du plateau, deux trous, pour faire descendre le coton dans le réservoir du dessous et, ainsi, alimenter la fibre en e-liquide.

Entièrement démonté, le Hala RDTA peut être nettoyé facilement. Toutes les pièces s’assemblent aisément, comme un jeu de construction. Toutes les finitions sont très bonnes, hormis quelques traces d’usinage sous le pôle positif. Rien de bien méchant, une fois remonté, plus rien n’est visible. Tous les joints font parfaitement leur office et proposent une excellente étanchéité sans avoir à forcer sur quoi que ce soit.

Simple à monter

L’installation de la résistance est enfantine. Les posts sont fendus d’un côté pour glisser son coil en butée. Il ne reste plus qu’à visser et le tour est joué !

Deux encoches permettent, avec un axe pour coil, de placer parfaitement sa résistance à la bonne hauteur. Inutile, donc, de chercher l’emplacement idéal.

Il faudra être attentif à couper les pattes de sa résistance au plus près des posts pour éviter un contact avec la cloche et ainsi empêcher un court circuit. Sur un atomiseur de 22 mm, la marge de manœuvre est faible, c’est un point important !

Le coil est très proche des inserts d’air flow. Cela permet une excellente concentration des saveurs tout en garantissant un refroidissement optimal. Lors des tests, à plus de 50 watts, air flows totalement ouverts, la vape est tiède, malgré l’espace confiné.

La mise en place du coton est aisée. Il faut prévoir une mèche de coton suffisamment longue pour lui permettre de descendre dans le réservoir sans pour autant en toucher le fond. Après hydratation, le coton va se tasser et prendra un peu plus de place dans la cuve. On veille à bien aérer la fibre aux extrémités pour en favoriser la capillarité.

À l’utilisation, le Hala RDTA réussit le challenge de produire une très bonne vapeur bien chargée en saveurs. Entre 30 et 50 watts, les inserts percés permettent une vape directe restrictive goûteuse sans chauffe. En variant les arrivées d’air, il est possible d’obtenir une vape plus restrictive, bien plus chaude sans que cela devienne désagréable au niveau du drip tip. Les inserts plus ouverts offrent une vape plus aérienne, plus en adéquation avec des liquides fruités et/ou frais, mais viennent à dégrader quelque peu les saveurs. Selon le montage utilisé, les 2 ml de réservoir se vident aussi vite qu’ils se remplissent… mais comment proposer plus dans un si petit atomiseur ?

L’emploi d’une box bottom feeder devient, alors, indispensable.

En résumé

On aime

  • Finitions de qualité
  • Très bonnes saveurs
  • Facile à utilser
  • Prix attractif

On n’aime pas

  • Trou de remplissage trop petit
  • Inserts larges disproportionnés

Conclusion

4,4 /5

Le Hala RDTA de Gas Mods est un très bon atomiseur saveur. Simple à monter et à utiliser, il produit une vape directe restrictive savoureuse. Les assemblages et les finitions sont parfaits pour un atomiseur à environ 25 euros. On regrette son système de remplissage de la cuve en utilisation non squonk qui se montre pénible et peu pratique.

Le Hala RDTA en images

Les commentaires sont fermés.