Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Evoke : le projet technique d’une vape à induction

Evoke : le projet technique d’une vape à induction

On ne peut pas vous laisser seuls cinq minutes, les vapoteurs : à peine le dos tourné, voilà que débarque quelque chose de totalement nouveau et inattendu…

Le dos tourné

Le projet Evoke où la vape par induction.

Le projet Evoke où la vape par induction.

Voilà : j’avais pris du recul avec le monde de la vape pendant quelques semaines, afin de mettre la dernière main à mon livre – sortie prévue fin octobre, début novembre – et voilà que, tout ragaillardi, je venais reprendre mon poste à Ma-Cigarette.fr, lorsque je me rendis compte que tout le monde se payait ma tête. Motif ? Mon Taifun Gt d’où s’élevaient des nuages de vapeur. « Mon pauvre, tu n’y es plus, on vape à induction, maintenant » me fis-je expliquer.

Science-fiction ? Presque, pas tout à fait. Une société américaine est en plein développement d’une vapoteuse à induction. Pourquoi est-ce que ce terme vous dit quelque chose ? Parce que vous avez peut être de l’induction chez vous. Dans votre cuisine. La plaque, celle ou vous faites chauffer votre lait – attention, d’ailleurs, il va déborder.
Ce n’est pas un nouvel atomiseur que ces gars-là proposent, mais carrément une nouvelle manière de vaporiser votre liquide. Faut il les prendre au sérieux ?

Hommage à Michel Chevalet.

Pour résumer brièvement, l’induction consiste à soumettre un conducteur électrique à un champ magnétique variable. Simplement, il s’agit d’une résistance soumise à une aimantation de force variable, qui donne lieu à un phénomène de transfert d’énergie qui… Je vous barbe ? Oui, je sais.

Pour faire bref : grâce à l’induction, on peut chauffer des trucs avec une précision indicible, pour un bête brûleur au gaz, s’entend. En cuisine, bien entendu. Parce qu’en vape, comment dire ?

Induction, sa vie, son œuvre

L'équipe du projet entend bien révolutionner la vape.

L’équipe du projet entend bien révolutionner la vape.

L’induction est un système complexe à mettre en œuvre, ou, du moins, pour relativiser, plus complexe que « je fais passer du courant dans un fil résistif, ça chauffe ». Le projet de Evoke, puisque c’est le nom de cette e-cig, est simple : plus de résistance reconstructible, plus de mèche en mesh, fibre ou coton, juste une colonne qui sert à la fois de fibre et de résistance. Un peu comme si votre mesh pouvait directement chauffer.

Le projet est présenté sur un site de crowdfunding, système que l’on ne présente plus. A ce jour, sur 70 000 dollars nécessaires… le projet en a récolté 148 000, soit plus du double. Autant dire que l’attente est grande.

Néanmoins, quelques petites chose m’ont chagriné. Pas que je trouve l’Evoke en soit laid, c’est purement subjectif, dans ce cas. Mais…

Un système fixe

Une partie de l'équipe ici dans un atelier pour procéder à des tests.

Une partie de l’équipe ici dans un atelier pour procéder à des tests.

Un des arguments développé par la société, c’est que leur système ne recours pas à des fibres ou du coton pour conduire le liquide, ce qui est plus hygiénique : tout passe par cette fameuse mèche centrale en acier, qui eut se voir comme du mesh perpétuel.

Je ne sais pas vous, mais moi, ça me rassure, le coton. J’en choisis du bio, non traité, je le fais bouillir pour être sûr. Tous les soirs, avant d’aller me coucher, je change mes mèches, toutes mes mèches, comme ça, la nuit, elles ont le temps de bien s’imprégner de mes nectars favoris. Je les change parce que j’aime bien conserver la saveur de mon liquide sans que les gouts parasites s’en mêlent, je ne le change pas spécialement par hygiène, parce que j’ai confiance dans les produits que j’ai sélectionné.

Par contre, ce qui m’ennuie un peu avec l’Ewoke, c’est que un an plus tard, je vaperai toujours sur la même mèche. Des couches successives de jus coagulé y formeront une croute et macèreront, s’oxyderont pour produire des gazs que je n’aurais peut être pas forcément envie d’inhaler…

Un système propriétaire

Plaisir, bien être, voire même sécurité font partie des promesses du projet Evoke.

Plaisir, bien être, voire même sécurité font partie des promesses du projet Evoke.

La deuxième chose est : si l’idée est bonne, quid de la propriété ? Bien sûr, Ewoke ne sera pas propriétaire du système à induction.

Mais imaginons : si l’inventeur de la e-cig avait “copyrighté” son invention, et protégé sa propriété industrielle, à l’heure qui l’est, vous seriez probablement en train d’ouvrir votre paquet de tabac.

Entendons nous bien : que l’Ewoke soit leur propriété exclusive, que leur système soit le leur, c’est normal. C’est leur boulot, ils méritent d’être payés pour. Mais si, par contre, ils se débrouillent pour verrouiller l’usage de l’induction dans la e-cig à leur bénéfice exclusif, alors ont peut considérer que c’est un champ de recherche qui se bouche : la société privilégiera toujours son propre profit au détriment de l’intérêt commun.

Des arguments spécieux

Un interview du fondateur Neeraj Bhardwaj est à lire sur le célèbre site TechCrunch

Un interview du fondateur Neeraj Bhardwaj est à lire sur le célèbre site TechCrunch

Sur le site Tech Crunch, une interview de Neeraj Bhardwaj, un des créateurs d’Ewoke, m’a mis quelque peu mal à l’aise. Rien à signaler de particulier, jusqu’au moment ou Neeraj déclare « When you use the traditional “wick and coil” system, dangerous particles like formaldehyde get into your lungs ». [« Quand vous utilisez le système traditionnel ”coton et coil”, de dangereuses particules de formaldéhyde vont dans vos poumons »].

Euh… Ah bon ? Je me demande comment Neeraj a pu les trouver, vu que c’est précisément ces particules que les détracteurs de la e-cigarette cherchent, et que, jusqu’à présent, de nombreuses études ont fit chou blanc.

Evoke tente de s'opposer aux systèmes traditionnels, quitte à les dénigrer de manière un peu hasardeuse.

Evoke tente de s’opposer aux systèmes traditionnels, quitte à les dénigrer de manière un peu hasardeuse.

Entendons nous bien : que Ewoke prétende que son système est mieux que les autres, c’est du business, c’est de bonne guerre. Qu’il prétende, en revanche, que les autres sont dangereux, c’est un mensonge avec circonstances aggravantes : dans l’esprit du public, un fabriquant d’e-cigarette déclare dans un média que l’e-cigarette est dangereuse, avec des arguments dont on a prouvé l’inanité.

[ndlr: le profil toxycologique de l’e-cigarette n’est pas entièrement limpide dans la mesure où les protocoles expérimentaux dans les études ne sont pas encore standardisés. Le type d’atomiseur, son mode d’utilisation ou encore l’alimentation en e-liquide de la mèche, peuvent faire varier significativement les mesures.]

Alors, au final ?

L'objet fera-t-il bientôt partie du monde de la vape ? Réponses dans quelques mois.

L’objet fera-t-il bientôt partie du monde de la vape ? Réponses dans quelques mois.

Pétard mouillé ? Révolution de la vape ? Franchement, je n’en sais rien. Un succès de curiosité à venir, en tout cas, aucun doute à ce sujet. Plusieurs questions restent ouvertes, est-ce que la technologie restera ouverte, permettant à des gens comme Taifun, Dicodes, Svoemesto, d’aller mettre leur nez dedans, voir ce qui peut être amélioré, ou sera-ce l’exclusivité d’une seule société ?

Et surtout, jusqu’où Ewoke est prêt à taper sur la vape pour vendre son produit, puisque nous avons vu qu’ils ne semblent pas s’embarrasser de scrupules. Attendons et voyons. Mais rien que pour ça, Neeraj, je n’achèterai pas ton Ewoke.


Plus d’infos sur le site officiel du projet Evoke


Review Author:Review Date:
  • Tony Fiant

    Bon retour Guillaume !

    Ces petits Evoke n’ont effectivement pas inventé la poudre mais juste réutilisé. On parle en fait grosso modo d’un électro aimant, les champs magnétique et électrique étant en fait la même chose d’un point de vue physique pure (la force électromagnétique) ce qui fait qu’un champ magnétique peut induire (=induction) un champ électrique et vice versa. Disons en simplifiant qu’un aimant peut créer un courant électrique. En fait, c’est très simple… sur le papier.
    L’idée de l’adapter à la vape est toutefois originale.

    2 questions restent en suspens :

    Quid de l’autonomie ?
    Quid des températures atteintes ?

    Et puis, qui dit champ magnétique dit rayonnement, je vois déjà poindre les angoissés des rayons de tous poils 🙂

  • Céline Djibaoui

    “Induction, sa vie, son oeuvre”
    Rofl.

    Intéressant ceci dit, même si pour le moment ça reste qu’une vague possibilité.

    • Tony Fiant

      Tu as oublié “De l’induction et de ses implications”
      Je trouve l’idée pas bête du tout : tu génères un champ magnétique ce qui induit un courant dans la colonne qui contiendra probablement le liquide, colonne qui va créer à son tour un champ magnétique contradictoire d’où échauffement.
      Plus de coils, etc. Bien ou pas ? Pour les deux mains gauches, comme moi, oui mais pour ceux qui aiment avoir le choix de leur type de vape, comme moi (m….), non.
      Cela pourrait représenter un vrai plus pour ceux qui veulent de bonnes performances sans se prendre la tête avec des montages.
      L’inconnu restant le niveau de performance du système. Celui-ci dépendra moins du système inductif que de la manière dont le liquide sera présenté dans le système.

  • Tony Fiant

    Encore moi et hors sujet : Guillaume : à quand le dernier épisode de la trilogie relative à la vape versus les grandes religions ?

    • Le dernier volet arrive bientôt …

      • Tony Fiant

        Amen… 🙂

        • Camé Leon

          Je ne sais pas de quoi vous parlez mais parlant de religion, quel est le rituel quotidien de Guillaume dont on a eu un apercu dans un article(preparation des coil, coton etc)

          • Tony Fiant

            Guillaume avait rédigé deux articles sur les religions vs la vape : autorisée ou pas avec interprétations bien entendu. Il manque donc la 3ème grande religion qui doit donc suivre bientôt.

          • Tony Fiant

            Précision en ces temps quelque peu troublés : Quand je dis “grandes” religions, je parle du nombre d’adeptes et de l’importance de l’historique, bien entendu. Pour le bouddhisme, à voir car pas de notion de déité même s’il existe des codes comportementaux.

  • vapoton

    jour Guillaume.Ne pas tourner le dos a la vape!
    vu sur un forum il y a quelques temps ,un projet du nom d’Eternity,qui ne serait pas basé sur la loi d’ohm. je répète ce que j’ai lu ,vu que pour moi,l’ohm est déjà un grand mystère?.
    pour l’instant,ça ressemble a un garage,avec plein(2)appareils de mesures posés sur un établi…
    pas très convaincant.Mais la Pomme est née dans un garage…Wait and see???

    • Tony Fiant

      Mouais, enfin une variété de pommes parce que des pommes, il y en avait déjà depuis longtemps. Les Steve’s n’ont rien découvert, juste créé une version de micro ordinateurs.
      Bizarre ton truc Eternity ?
      La loi d’ohm n’a rien de mystique. Elle te dit juste que la puissance en watts est le résultat de la multiplication d’une différence de potentiel électrique par une intensité elle aussi électrique.
      On peut comparer cela avec un tuyau dans lequel de l’eau circule, l’intensité, les ampères, est la force du courant de l’eau, le voltage est le diamètre du tuyau. La puissance est la multiplication donc de la force par le diamètre. Plus c’est fort et plus c’est gros, plus c’est puissant.
      La résistance, elle, se définit en divisant la différence de potentiel par l’intensité. On peut aussi extrapoler avec le tuyau en pensant à la résistance du tuyau au passage de l’eau.
      Enfin, quel que soit ce projet, il ne réécrira pas la physique, il l’utilisera simplement.

  • Frédéric F.

    à quand une appli-vap dans votre smartphone…!?

    • Tony Fiant

      Pour la gestion des données de vape via bluetooth par exemple, cela existe déjà. Pour la fonction “vape réelle” style détecteur de métaux, anti moustiques, sifflet à ultrasons (avec un haut parleur qui ne couvre pas les ultrasons :)), il va falloir attendre encore un peu je crois…

  • Camé Leon

    ca ira surement dans le mainstream pour les vapoteur du dimanche, memé si le produit arrive sur le marché avec un brevet si on compare au électro ménager, il ne pourra pas breveter l’induction
    de toute façon, avec inconstructible le kanthal toujours dispo et le cotton a profusion on pourra résister longtemps

  • Regis Regis

    Bien curieux de voir la quantité de vap parsque sur la video sais un bide total pour un apareil 4 fois plus gros q’une E-cigarette sans la batterie puisqu’il utilise une alimentation externe.