Vous êtes ici : Vaping Post » En direct des boutiques » Ekoms s’engage pour la Fondation Hôpitaux de France

Ekoms s’engage pour la Fondation Hôpitaux de France

    Annonce

Ekoms, fabricant français de liquides, est un acteur engagé, tant au niveau de la vape qu’au niveau humain. La marque va lancer un liquide dont les bénéfices seront reversés à la Fondation Hôpitaux de France. L’équipe nous explique pourquoi et comment. 

Vaping Post (VP) : Merci de prendre le temps de répondre à quelques questions, on sait que vous êtes en pleine activité ces temps-ci. D’ailleurs, comment se passe le confinement, chez Ekoms ?

Ekoms : Depuis l’annonce du confinement nous avons rapidement mis en place une nouvelle manière de travailler pour que notre activité puisse continuer en tout sécurité. 

Actuellement, la majorité de l’équipe est en télétravail (commerciaux, équipe communication et marketing), pour ce qui est de l’équipe logistique nous avons mise en place un roulement pour que nos collègues puissent travailler dans les meilleures conditions et respecter la distanciation recommandée.

Nous avons la chance de vivre en 2020 et d’avoir tous les outils en ligne nécessaires pour travailler correctement et faire des points d’équipe fréquemment. 

VP : Pour les lecteurs qui connaissent vos liquides, mais pas forcément la société, pouvez-vous nous resituer Ekoms ?

Ekoms : Depuis 2013, notre équipe de passionnés met tout en œuvre pour vous proposer des e-liquides de qualité : tous nos jus sont élaborés et mis en flacon à Toulouse, par nos soins.

Ces 2 dernières années Ekoms a eu le droit à une seconde vie avec son changement de Direction et la mise en place d’un format start-up plus jeune, dynamique et engagé.

Très attachés à la composition de nos produits, nous utilisons des composants de qualité, certifiés EP/USP et sélectionnés auprès de fournisseurs français et suisses. Tous nos arômes sont également sélectionnés auprès de fabricants réputés et reconnus sur le plan international.

Toujours à la recherche de recettes originales et innovantes, nous complétons nos gammes fixes (Saveurs, X-Wood, Korn Cloud et Punk’s) par le lancement régulier de nouvelles créations non nicotinées sous l’espace Ekoms Lab.

VP : Vous faites des dons à la Fondation Hôpitaux de France, depuis quand et pourquoi avez-vous décidé de cela ?

Nous voulions apporter notre pierre à l’édifice, dans un premier temps en produisant des solutions hydroalcooliques, puis en permettant à nos clients de participer à l’effort collectif sans dépenser plus.

Ekoms : Compte-tenu des événements actuels, il nous tenait à cœur d’apporter notre pierre à l’édifice en permettant à nos clients de participer à l’effort collectif sans devoir dépenser plus.

Au début de cette crise sanitaire nous avions produit des solutions hydroalcooliques pour nos partenaires afin de palier à la pénurie des premières semaines. Mais nous ne voulions pas nous arrêter là.

Nous avons conscience de la crise économique qui touche le pays actuellement, nous ne souhaitions pas faire un appel au don classique.

Durant plusieurs jours nous avons réfléchi à la meilleure façon de mettre en place une opération viable pour tout le monde. Nous avons alors décidé de créer un liquide qui nous permettra de reverser des dons.

Le Insert Coin est donc né de cette idée, un liquide fruité frais qui devrait ravir un bon nombre de vapoteurs en cette période. Un composant spatial au frais vif et explosif suivi de plusieurs vagues de fruits doux et juteux. La légende raconte qu’une gomme à mâcher violette partagerait les mêmes propriétés secrètes…

Il sera disponible en 20ml et 50ml avec un taux PG/VG de 35/65.

VP : Comment cela se passe ? Est-ce une part sur les flacons que vous vendez ?

Ekoms : L’opération commencera le 30 avril (date de sortie du liquide) et pour une durée de 2 mois. 

La majorité de nos ventes se font chez les professionnels, à ce titre chaque fiole achetée par un professionnel nous permettra de verser 1 euro à la fondation Hôpitaux de France, et 2.50 euros si elle est achetée par un particulier sur notre site.

Durant cette opération nous allons mettre un place un jeu rétro sur notre site internet. Ce jeu sera disponible dès le 30 avril et comme une surprise n’arrive jamais seule ce jeu est 100% gagnant, des liquides, des bons d’achats, des codes promos à gagner etc..

Il est question du lancement d’une gamme sur le thème des jeux vidéo et de l’organisation de concours interactifs afin de maximiser la portée de l’opération ! “jouez pour sauver des vies”.

L’idée générale est de créer une gamme intergénérationnelle, au thème qui touche autant la vieille génération que la nouvelle et qui permette de réunir tout ce public autour d’une passion commune et d’un tournoi intemporel, ainsi que de combler un manque au cœur de notre catalogue pour lequel nous avons une sérieuse demande : le fruité frais. Et accessoirement, il est possible de joindre l’utile à l’agréable : l’ultime challenge derrière cette opération est tout simplement de prouver au monde qu’il est possible de venir en aide à ceux qui en ont besoin, quel que soit notre corps de métier, sans nécessairement le dénaturer. Aider est un choix et il appartient à chacun d’entre nous. C’est ça la Philosophie Ekoms.

VP : Pourquoi avoir choisi la Fondation Hôpitaux de France ?

La Fondation Hôpitaux de France répartit les dons aux établissements qui en ont le plus besoin.

Ekoms : Nous avons fait le choix de cette fondation car elle répartit les dons aux établissements qui en ont le plus besoin. Il était impensable pour nous de privilégier un établissement plutôt qu’un autre. 

A ce jour les dons faits à la fondation ont déjà permis d’aider 60 hôpitaux qui ont accueilli des patients Covid et 96 centres hospitaliers en santé mentale mais aussi 3 000 hôpitaux publics et EHPAD.

VP : Pensez-vous, plus généralement, que les entreprises de vape devraient, en plus de leur métier de base, sauver les fumeurs du tabac, se donner un rôle social, être l’antithèse de l’industrie du tabac, en quelques sortes ? 

Ekoms : L’industrie du tabac est à l’extrême opposé de notre vision, tout d’abord il ne faut pas l’oublier nous ne vendons pas les mêmes produits. Nous faisons notre maximum chaque jour pour combattre une addiction meurtrière en proposant une alternative qui permet au fumeur de réduire les risques liés au tabagisme. 

Si nous pouvons aider, mais que nous le faisons pas, qu’est-ce que cela dit de nous en tant qu’Hommes ? 

Avant tout nous sommes des humains chez Ekoms, il était important pour nous d’aider les hôpitaux Français par ces temps difficiles. Cependant nous avons conscience que la crise économique actuelle ne permet pas à tous les Français et toutes les entreprises d’entreprendre des actions pour récolter des fonds. 

Comme dirait un grand philosophe en collants rouges et bleus ” avec de grands pouvoirs viennent des grandes responsabilités” (Spider-Man). Si en temps de crise, ceux qui ont la possibilité, aussi infime soit-elle de venir en aide aux autres ne le font pas, qu’est ce que cela dit de nous en tant qu’Homme ? Il est de notre devoir de contribuer à cet effort humain. Il n’est pas question d’une compétition sportive. Il est question de la vie d’êtres humains qui s’éteint et cela n’est jamais à prendre à la légère.

VP : Sujet moins agréable, la vape prend des coups depuis l’été dernier : ça a commencé avec le scandale de l’huile de vitamine E aux USA, ça a continué avec le COVID-19 et le confinement, et pourtant, le secteur tient le coup. Pourquoi d’après vous ?

Ekoms : On ne peut pas dire que la vague de désinformation n’a pas fait de mal à la filière vape, mais la vape en France est très réglementée.

En temps que professionnels de la vape nous le savons, cependant ce n’est pas le cas du “grand public”.

Les magasins ont su rassurer et continuer à bien informer les clients. Ils contribuent en grande partie à la clarifications des informations, étant les premiers au contact des clients. 

Le secteur se relève petit à petit grâce à toutes femmes et hommes passionnés qui œuvrent chaque jour.

VP : Et au final, si on devait en tirer un enseignement, qu’est-ce que toutes ces épreuves vous auront appris sur notre métier ?

Ekoms : Il ne faut rien lâcher, le travail paie toujours, malgré de nombreux bâtons mis dans les roues du secteur. Tous les acteurs de la vape font leur maximum pour un retour à la normale, nous sommes passionnés par notre métier et convaincus de son utilité publique.

La confiance que l’on a avec nos partenaires est plus importante que jamais et nous permet d’avancer dans le bon sens et nous les remercions pour cela. C’est ensemble que nous sommes plus fort.

Vous pouvez retrouver la gamme Insert Coin et aider la Fondation Hôpitaux de France en suivant ce lien. 

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.