Vous êtes ici : Vaping Post » Revues de presse » E-cigarettes: Pourquoi le rapport de la BBC n’est pas exhaustif

E-cigarettes: Pourquoi le rapport de la BBC n’est pas exhaustif

Dick Puddlecote intervient sur le site International Business Times pour corriger l'article de la BBC au sujet de la cigarette électronique

Dick Puddlecote intervient sur le site International Business Times pour corriger l’article de la BBC au sujet de la cigarette électronique

Dick Puddlecote est un bloggeur extrêmement engagé qui défend le droit des fumeurs responsables et se bat activement contre les groupes anti-tabac (les traitant parfois de “nazis de la santé”). Il s’exprime principalement sur son blog officiel, mais écrit très souvent sur d’autres site, dont récemment un article sur le site International Business Times au sujet de la cigarette électronique.

Ce site appelé communément IBtimes est l’un des sites les plus consultés au monde pour les sujets traitants de la finance et des affaires en général. Il n’est pas vraiment question de business dans l’article qui m’intéresse ici, mais de la réaction de Monsieur Puddlecote à propos d’un article paru une semaine auparavant sur le fameux site de la BBC.

Dick Puddlecote, un activiste anglais qui défend la cigarette électronique

Ecrit par Graham Satchell l’article de la BBC [1] avait couvert le sujet de la cigarette électronique en contrebalançant les opinions en faveur de l’ecig et celles d’activistes anti-tabac qui n’y voient qu’une autre forme de tabagisme incitant notamment les jeunes à fumer. Puddlecote, qui n’a pas sa langue dans sa poche, se permet de rectifier ou de préciser certains propos de la BBC, et chose assez rare dans la presse il cite selon moi les bonnes personnes et rappelle des choses importantes. De quoi peut être inspirer nos journalistes français …


traduction de l’article de Dick Puddlecote

La BBC a reconnu cette semaine le phénomène mondial qu’est la cigarette électronique et qui plus est, d’une manière assez réussie.

Dans un article intitulé « Les cigarettes électroniques : miracle ou menace ? »[1], le journaliste Graham Satchell fait remarquer que le nombre de « vapoteurs » au Royaume-Uni est sur le point d’atteindre pour la première fois le million en 2013 et en tire la conclusion plutôt évidente que les ventes progressent « rapidement ».

Malheureusement, Satchell n’évoque pas toute l’histoire. Permettez-moi donc de remplir les blancs.

En 2011, UBS avait anticipé [2] que les ventes d’e-cigarettes allaient doubler aux Etats-Unis, passant de 250 millions à 500 millions de dollars par an. Aujourd’hui, il existe de nombreux éléments qui prouvent que ces prévisions pourraient s’avérer modestes, avec un succès tout aussi fulgurant signalé dans le monde occidental.

Une étude très récente [3] a montré que la réduction de la consommation de tabac est deux fois plus élevée chez les utilisateurs de cigarettes électroniques que chez ceux qui ne les utilisent pas. Time a indiqué [4] que, grâce aux derniers bénéfices tirés de ses ventes, la vague publicitaire sur les cigarettes électroniques présentait un réel défi pour les grandes compagnies de tabac, alors qu’un fournisseur d’e-cigarettes a déclaré : « notre mission est de rendre les cigarettes obsolètes ; est-ce que j’y crois ? Absolument. »

C’est très bien, n’est-ce pas ? Eh bien non, apparemment pas.

Voyez-vous, les organisations anti-tabac semblent toujours attachées à l’idée que le seul moyen efficace pour arrêter de fumer est la méthode pharmaceutique, ce qui revient à échanger un mal pour un autre. Si vous vous opposez aux méthodes recommandées, alors vous pourriez tout aussi bien mourir et réduire ainsi l’excédent de population.

C’est ce dogme intransigeant associé à un réalisme éclairé qui crée une faille entre les personnes sensées dans l’industrie de la lutte anti-tabac et celles qui ne le sont pas.

Clive Bates, ancien directeur de l’association britannique ASH (Action on Smoking and Health, une des principales associations de lutte contre le tabagisme au Royaume-Uni) est acerbe dans sa critique contre les dinosaures qui mènent la lutte anti-tabac au sujet de la réduction des risques, la catégorie qui inclue les cigarettes électroniques. En 2006 déjà, il les décrivait comme « bien payés et confortables dans leur suffisance ». Il avait également qualifié les membres de l’association écossaise ASH de « stupides » et avait défini leur obstination comme des actes propres aux « talibans de la lutte anti-tabac ».

Car, chose incroyable, la réduction spectaculaire des risques, dont les cigarettes électroniques s’attachent indubitablement à promouvoir, est inversement compensée par le regain de résistance dérangeante provenant de fous au sein des organisations de lutte contre le tabagisme.

Les non-fumeurs dans le monde entier, sans qu’ils ne demandent un centime pour leur humour, affirment que les e-cigarettes sont plus nocives que le tabac [5]. Je dis « humour » mais ce n’est vraiment pas drôle même si ce ne sont que des conseillers sans rapport avec la réalité.

La perspective la plus effrayante est que l’Union européenne, qui détient un certain nombre de pouvoirs, a déposé une nouvelle directive [6] visant à mettre un terme, une fois pour toute, au commerce des cigarettes électroniques. Telle quelle, la révision de la directive sur les produits du tabac (DPT) rendrait les produits associés à l’e-cigarette si obsolètes que ce nouveau dispositif permettant d’arrêter de fumer deviendrait inefficace du jour au lendemain.

Le million de vapoteurs britanniques cité par la BBC ainsi que les millions d’autres répartis dans le reste de l’UE seraient probablement forcés de retourner aux cigarettes conventionnelles, et tous ces avantages pour la santé partiraient en fumée.

Et tout cela à cause de l’auteur de la DPT, le Commissaire européen à la Santé et à la Consommation, le maltais John Dalli, qui est aujourd’hui accusé de corruption [7] dans la rédaction même de sa directive catastrophique. Curieux, non ?

Donc bravo à la BBC d’avoir abordé le sujet des cigarettes électroniques bien que l’on aurait pu s’attendre à une approche plus approfondie de la part d’une organisation qui se targue d’être reconnue dans le monde entier.

Peut-être une prochaine fois ?


Fin de l’article

A propos de Puddlecote

On sent dans cet article que Puddlecote a du mettre les formes pour pouvoir être publié, mais si vous lisez l’anglais je vous recommande d’aller faire un tour sur son blog et de lire ses différentes prises de position, toujours assaisonnées d’humour et de provocation. Il se bat notamment contre le “plain packaging”, ce projet du ministère de la santé britannique qui souhaiterait que les paquets de cigarettes se ressemblent tous, sans aucun signe distinctif.

Défendez votre liberté de vapoter

Je profite de cet article pour vous rappeller que notre liberté de vapoter est menacée par la révision de la Directive sur le tabac en provenance de l’Union européenne. Si vous avez un petit moment à consacrer à la santé des fumeurs, merci d’agir pour protéger la cigarette électronique.

Références citées

[1] Electronic cigarettes – miracle or menace? : http://www.bbc.co.uk/news/uk-21406540
[2] Ubs investment research. us tobacco. clearing the smoke on e cigarettes : http://www.documbase.com/UBS-Investment-Research.-US-Tobacco.-Clearing-the-Smoke-on-E-Cigarettes.pdf
[3] Electronic Nicotine Delivery Systems International Tobacco Control Four-Country Survey : http://www.ajpmonline.org/webfiles/images/journals/amepre/AJPM%20-%20Adkison%20Mar%2013.pdf
[4] Can Electronic Cigarettes Challenge Big Tobacco? : http://business.time.com/2013/01/08/can-electronic-cigarettes-challenge-big-tobacco/
[5] Problem is Not that Electronic Cigarette Companies are Making False Claims; Problem is that Anti-Smoking and Health Groups Are (M. Siegel) : http://tobaccoanalysis.blogspot.co.uk/2013/01/problem-is-not-that-electronic.html
[6] European Tobacco Directive : http://ec.europa.eu/health/tobacco/docs/com_2012_788_en.pdf
[7] EU health commissioner John Dalli quits over fraud inquiry : http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-19964248
Review Author:Review Date: