Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » COP8 : tabac chauffé et création d’une nouvelle organisation de lutte contre le tabac

COP8 : tabac chauffé et création d’une nouvelle organisation de lutte contre le tabac

    Annonce

Alors que la COP8 (Conference of the Parties) s’achevait samedi dernier à Genève, les premiers retours des personnels présents sur place suggèrent l’adoption d’une position ferme contre les produits du tabac chauffé ainsi que la création d’une “nouvelle organisation anti-tabac”. 

Le tabac chauffé malmené 

Non, les participants de la COP8 ne souhaitent pas encourager l’utilisation des produits du tabac chauffé. C’est en tout cas ce que rapporte un article du site Medical Xpress qui explique que les signataires du traité international pour la lutte contre le tabac se seraient prononcés en faveur d’une position particulièrement ferme contre ceux-ci, conseillant notamment d’adopter à leur égard, les mêmes interdictions que pour les cigarettes combustibles en matière de publicité, promotion et parrainage notamment.  

Et tandis que Moira Gilchrist, vice-présidente des communications scientifiques et publiques de Philip Morris International (PMI), aurait déclaré il y a peu que l’OMS “n’a pas encore pleinement reconnu les avantages potentiels des produits de réduction des risques du tabac”, Vera Luiza da Costa e Silva elle, chef de la CCLAT (Convention-Cadre pour la Lutte Anti-Tabac), aurait soutenu que “l’industrie du tabac tente de façon fallacieuse de suggérer que la promotion des produits du tabac chauffé pourrait faire partie d’une stratégie de réduction des méfaits” alors qu’elle ne serait en réalité qu’intéresser par le fait de “vendre ses produits”

Des propos qu’il convient tout de même de prendre avec des pincettes puisque, cette année encore, les différentes réunions s’étant tenues dans le cadre de la conférence étaient fermées au public ainsi qu’aux journalistes. 

Création d’un nouveau plan stratégique 

Malgré le huit-clos des réunions suisses, quelques informations ont quand même été communiquées au public, notamment la création d’un nouveau plan destiné à “renforcer le programme mondial de lutte antitabac au cours des prochaines années” selon l’OMS.

Une nouveauté à propos de laquelle Christopher Snowdon, auteur de Velvet Glove, Iron Fist: A History of Anti-smoking, qui s’était rendu à Genève afin d’assister à une partie de la COP8, ironise : 

“La seule chose qui a fait l’objet d’un accord public est la création d’une nouvelle organisation antitabac (…) destinée à renforcer les politiques gouvernementales et accélérer les mesures mondiales pour une mise en œuvre plus efficace du traité antitabac. Je croyais que c’était le travail de la CCLAT ? Peu importe, l’argent continuera d’affluer”.

Christopher Snowdon qui écrit également dans son article destiné à faire part de ses impressions concernant cette huitième édition de la Conference of the Parties que la vape n’aurait pour ainsi dire pas été abordée, “la délégation britannique n’ayant pas dit un mot de la semaine”

Étrange pour une réunion décrite par l’OMS comme un rassemblent durant lequel “la lutte antitabac est à l’honneur”.

Plus d’actualité politique

Suisse : vers une augmentation de la concentration maximale de nicotine ?

  • Publié le 20/02/2019

Une proposition d’experts controversée Faut-il suivre la directive de l’UE concernant le taux maximal de nicotine que peut contenir un e-liquide ? Voilà la question qui se pose actuellement en …

Vape “poison” : des chercheurs répondent à la Commission européenne

  • Publié le 19/02/2019

La Commission européenne frappe encore S’exprimant lors d’un événement organisé par Euractiv, la Pravda de l’Union Européenne le 30 janvier, Arūnas Vinčiūnas Vinčiūnas, le chef de cabinet du commissaire européen …

Une organisation américaine pointe les erreurs du CDC concernant la vape

  • Publié le 19/02/2019

La vape n’est pas un produit du tabac Il y a quelques jours, l’ACSH, organisation américaine de défense des intérêts à but non lucratif, a publié un article sur son …

Annonce