Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Belgique : vers un monopole du tabac… Et de la vape ?

Belgique : vers un monopole du tabac… Et de la vape ?

    Annonce

Le réseau des « libraires/presses » belge, à travers ses deux syndicats Prodipresse et Perstablo, demande, après des changements importants dans la législation, à devenir « réseau référent » pour les produits du tabac. Autrement dit, un monopole. Le problème, c’est que ces produits incluent la vape.

Les « libraires/presse » à l’attaque

Directive européenne en Belgique pour la cigarette électroniqueLe réseau belge des « libraires/presse », constitué à travers deux syndicats, Prodipresse et Perstablo (ce dernier couvrant la Flandre), demande officiellement à devenir « réseau référent » en matière de vente de tabac.

La vente de tabac en Belgique n’est pas soumise à monopole, ce qui fait que des cigarettes sont vendues un peu partout : dans les débits de tabac, dans les « librairies/presse », mais aussi dans les magasins d’alimentation, les stations-services…

Jusqu’ici assez permissive, au regard d’autres pays, en matière de vente de tabac, la Belgique a durci sa réglementation. L’interdiction de vente de cigarettes aux moins de 18 ans, par exemple, rendue obligatoire le 1er novembre 2019. Le paquet neutre est quand à lui entré en vigueur le 1er janvier 2020.

C’est dans ce contexte que le président de Prodipresse, Xavier Deville, a organisé une conférence de presse le 15 janvier au siège de la CEDT (Confédération européenne des Détaillants de Tabac). Il y a fait des propositions, parmi lesquelles l’adoption du statut de « réseau référent », avec les débits de tabac, à l’occasion d’une révision des conditions de distribution des produits des cigarettiers en Belgique.

Et la vape par dessus le marché

Concrètement, cela implique la mise en place d’un monopole de vente, à l’instar de ce qui existe en France, par exemple. Le problème, c’est que la définition Belge des « produits du tabac » est vaste :

« Les produits du tabac regroupent les cigarettes, les pipes, les cigares, etc. mais aussi les pipes à eau (chicha) et les cigarettes électroniques. Tous ces produits doivent donc soumis à la législation belge des produits du tabac […] » précise le site internet du Service Public Fédéral.

Ni le président du réseau des « librairies/presse » ni les représentants des débits de tabac n’ont d’ailleurs précisé quelle serait la place de la vape dans leur projet. Mais on imagine mal le réseau laisser passer une occasion de prendre le monopole de leur principal concurrent.

Le 21 janvier aura lieu un débat à la chambre des députés sur différentes propositions de textes concernant les produits du tabac. Reste à voir ce que les autorités belges décideront.

Les derniers articles sur la Belgique

Belgique : 200 000 € demandés aux cigarettiers pour la collecte des mégots

  • Publié le 10/10/2018

Bruxelles passe à l’offensive Alors qu’en France, le problème du financement de la collecte des mégots reste entier, la Belgique, elle, semble y avoir trouvé une solution. En effet, la …

La vape belge dans un état léthargique

  • Publié le 26/07/2018

De Belgique, Tanguy Doucenet, le président de l’UBV-BDB, livre son billet d’humeur concernant l’actualité politique de la vape locale. Nous sortons de la dernière assemblée qui valide nos comptes 2017 …

Des représentants du ministère Belge de la Santé chez Gaïatrend

  • Publié le 16/07/2018

Le Ministère Belge de la santé chez Gaïatrend C’est une visite inhabituelle qu’a reçu la société Gaïatrend, fabricant entre autres de la marque Alfaliquid, les 7 et 8 juin dernier …

Mais aussi :

 

Annonce

Les commentaires sont fermés.