Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Australie : “Pas de levée de l’interdiction sur la nicotine sous mon mandat”

Australie : “Pas de levée de l’interdiction sur la nicotine sous mon mandat”

    Annonce

Le ministre de la santé australien ne semble pas vouloir changer d’avis sur l’intérêt de la vapoteuse, au moment où Clive Bates vient présenter la chance qu’incarne ce dispositif pour les fumeurs.

Une réglementation incohérente

Opéra de Sidney - Crédit Photo Annie Spratt

Opéra de Sidney – Crédit Photo Annie Spratt

“C’est sidérant de voir que les australiens sont forcés à violer la loi s’ils veulent essayer d’arrêter de fumer grâce aux vapoteuses” a-t-il déclaré.

“Pourquoi punir ces personnes tandis que des millions de britanniques et d’américains sont parvenus à se sevrer avec ce dispositif qui ne fait de mal à personne ?” s’interroge-t-il.

La réglementation australienne est incohérente : l’achat des vaporisateurs est autorisé, mais il demeure interdit de vendre, de posséder ou d’utiliser des cigarettes électroniques contenant de la nicotine car cette substance est considérée comme un poison dans ce pays.

Une alternative pas “socialement acceptable”

Selon l’Australian Medical Association, ces produits ne sont pas des “alternatives socialement acceptables” au tabagisme car “la nicotine est extrêmement addictive”. Même son de cloche du côté du Public Health Association of Australia, qui estime que l’acte de fumer risquerait d’être normalisé si les autorités levaient l’interdiction.

D’après Clive Bates, si la plupart des fumeurs australiens adoptent la cigarette électronique lors des 10 prochaines années, plus de 500 000 décès seraient évités. Le consultant va rencontrer des politiciens et des acteurs de la santé publique en Australie pour échanger sur ces problématiques.

Le Comité permanent de la santé, des soins aux personnes âgées et du sport étudie actuellement le rôle des cigarettes électroniques dans le sevrage tabagique. La situation est-elle susceptible de s’arranger ?

On peut rester pessimiste quand on découvre les propos de Greg Hunt, ministre de la santé. Il ne lèvera jamais l’interdiction des cigarettes électroniques tant qu’il sera en poste a-t-il dit en substance.

Il a récemment rencontré le directeur de la Therapeutic Goods Administration (TGA) qui lui a affirmé qu’il n’y avait pas de preuve solide que les vapoteuses constituent une solution pour arrêter de fumer.

Annonce