Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Zeus RTA – Geek Vape

Test : Zeus RTA – Geek Vape

  • Par , le 27/10/2017 à 11h11
    Annonce

Le Zeus est un atomiseur reconstructible de la famille des RTA. D’un diamètre de 25 mm pour 4 ml de capacité, il est dédié au simple coil. Annoncé comme étant totalement antifuite et promettant une excellente restitution des saveurs grâce à un nouveau système d’arrivée d’air, est-il vraiment à la hauteur ?

Notre exemplaire du Zeus est arrivé dans une boîte générique qui ne sera pas celle que vous pourrez trouver dans votre boutique préférée. Par contre, l’atomiseur reçu n’est pas une présérie, mais bien la version qui sera proposée sur le marché.

Cette petite boîte contient beaucoup de choses en plus du Zeus : un deuxième réservoir, quatre petites vis de remplacement pour le plateau, un tournevis en T qui permet son utilisation avec des vis cruciformes ou à tête fendue, deux autres drip tip avec un adaptateur, toute une ribambelle de joints de tous diamètres et de différentes couleurs, et pour finir, deux coils. Geek Vape se montre toujours aussi généreux et ça, on aime.

Un large choix de drip tips

Le Zeus est par défaut monté avec un drip tip propriétaire qui vient s’emboîter dans le ressaut situé en haut du top cap. Son diamètre est très large, 19 mm extérieurs pour 10,6 mm intérieurs, pour une hauteur de 9 mm. Mais Geek Vape a également pensé à ceux qui aiment les embouts larges et un peu plus haut, et a donc également inclus un second drip tip au format 810. Une fois en place, il sera dans le prolongement du ressaut du top cap, permettant ainsi d’obtenir une hauteur 9,5 mm pour une largeur de 18 mm.

Enfin, pour les irréductibles, un adaptateur et un drip tip au format 510 sont également présents. Le diamètre de ce dernier est encore un peu large, 15 mm, mais la hauteur obtenue de 14 mm se montre parfaite. Si le fait d’offrir ce large choix est tout à l’honneur de Geek Vape, il demeure qu’avec les drip tips 810 et 510, un micro gap avec le ressaut est visible. Rien de bien méchant et cela reste infime, surtout qu’en changeant pour son propre drip tip, ce gap disparaît. On pourra donc soit légèrement les poncer à leur base, soit continuer comme ça si ce micro espace ne vous dérange pas.

Un visuel réussi

Le traitement de son revêtement matte légèrement rugueux est vraiment sympa, ça change du côté bling-bling que l’on trouve sur les productions actuelles. De plus, ce traitement offre une très bonne prise en main lorsque l’on doit dévisser un élément et ne retient pas les traces de doigts. J’aime beaucoup.

Une cage avec trois montants perforés laissant apparaître le nom ZEUS se trouve entre la cloche d’atomisation et le réservoir. Elle ne servira pas à protéger le réservoir, mais à faire joli et surtout à maintenir le réservoir entre le top cap et le plateau.

La cloche d’atomisation, sur laquelle on peut y voir une gravure de la tête de Zeus, est solidaire de la bague de remplissage, ce dernier s’effectuant par le haut. Comme vous pouvez le voir sur la photo, l’intérieur de la cloche ne possède pas le moindre dôme, ce qui confirme un peu plus que cette histoire de dôme n’est qu’une légende vis-à-vis de la restitution des saveurs. On peut également apercevoir de chaque côté les passages d’arrivée d’air dans lesquelles viendront se caler les deux conduits d’air du plateau que l’on verra plus loin. La pièce est complexe et bien finie, sa conception n’a pas dû être évidente.

La bague d’arrivée d’air est facilement manipulable grâce à trois rainures de par et d’autres des entrées d’air. Elle comporte une butée pour l’ouverture et la fermeture totale, et les joints qui la maintiennent sont très bien calibrés. La rotation est souple en restant suffisamment ferme pour qu’elle ne tourne pas toute seule. Cette bague peut se retirer pour le grand nettoyage, mais attention en la replaçant de bien placer le petit picot qui sert de butée du bon côté. Le réglage se montre précis, même si le tirage ne sera qu’aérien, et n’émet pas de son désagréable et l’aspiration est relativement silencieuse.

Globalement, les finitions du Zeus sont propres. Aucun jour n’apparaît entre les éléments qui le composent, et il en ressort de cette rapide inspection une impression générale que chaque élément a été réfléchi. En vérité, c’est bien plus que cela, le Zeus possède d’autres nouveautés que nous allons tout de suite détailler.

Revue technique

Caractéristiques essentielles du Zeus chez Geek Vape

  • Hauteur : 45,5 mm
  • Diamètre : 25 mm
  • Contenance du réservoir : 4 ml
  • Connexion : non réglable en plaqué or
  • Matériaux : inox
  • Nombre de coil possible : 1
  • Airflow : en haut et réglable avec butée
  • Drip tip : propriétaire, 810 et 510
  • Remplissage : par le haut avec démontage du top cap
  • Couleurs disponibles : silver, black, gunmetal et blue

La boîte contient :

  • Un atomiseur Zeus
  • Deux résistances de 0,30 ohm
  • Un réservoir supplémentaire
  • Un sachet de joints
  • Un drip tip 510 avec son adaptateur
  • Un drip tip 810
  • Un tournevis

Une ouverture de top cap original

Le retrait du top cap du Zeus pour le remplissage constitue la première petite nouveauté de cet atomiseur. D’habitude il se dévisse, mais ici, il suffira de le tourner d’un quart de tour. Le système est rapide, et un large joint permet d’étanchéifier le tout une fois refermé. Les deux orifices sont larges et affleurants, remplir le Zeus peut se faire a priori avec n’importe quel flacon.

Si ce système est bien conçu, il n’est cependant pas aussi pratique qu’un top cap qui se coulisse. Au moment de faire le plein vous ne saurez toujours pas où poser le top cap qui aura quelques gouttes de liquide en dessous, cette opération demeurant invariablement aussi peu commode en extérieur.

L’avantage indéniable d’avoir des airflows placés en haut de l’atomiseur est de limiter considérablement les fuites, principalement celles qui apparaissent lors du remplissage. Le Zeus s’est révélé effectivement être un atomiseur qui ne fuit pas, même couché ou tête en bas. Après une semaine d’utilisation, transporté en vrac dans une poche ou dans mon sac en moto, il n’est jamais sorti la moindre goutte, que ses airflows soient restés ouvert ou non. Dans le même ordre d’idée, et toujours par rapport aux airflows, aucune trace de condensation disgracieuse n’apparaîtra sur votre mod. Ne pas avoir à essuyer quoi que ce soit est un peu une libération, et savoir que l’atomiseur peut être trimballé dans une poche sans risquer de se retrouver avec une vilaine tache est déjà un point important. On peut dire que sur ce point le contrat est parfaitement rempli.

Un plateau entièrement nouveau

Ce plateau a dû également donner quelques migraines aux ingénieurs. La première chose que l’on remarque sont les deux parties verticales percées de plusieurs petits trous, c’est ce que Geek Vape appelle le “3D airflow”. Le principe est de faire arriver l’air à travers le top cap, puis de le faire descendre entre ces conduits et la cloche d’atomisation. L’air sera réparti au travers les 9 petits trous et un dernier plus large en bas pour chaque conduit. Le coil est ainsi parfaitement ventilé latéralement et par le dessous.

Le plateau ne possède pas de plot pour fixer le coil et il faut au préalable couper ses pattes à la bonne dimension. Comme d’habitude avec tous ces styles de plateaux sans plot, aucun gabarit de coupe n’est fourni et vous devez faire cette découpe de telle façon que le centre du coil se trouve au milieu de la rangée centrale des petits trous. Mis à part y aller en tâtonnant, il n’y a malheureusement rien d’autre à faire et oui, c’est agaçant, mais c’est le seul écueil au montage.

La distance entre les trous de fixation est d’environ 9 mm. Vous devez donc réaliser un coil respectant cette longueur si vous ne voulez pas tordre les pattes pour l’insérer. Les vis se serrage sont à tête fendue et se trouve aux extrémités. Je n’aime pas particulièrement ce type de vis, mais celles-ci sont bien usinées et le tournevis de fourni parfaitement adapté. Les vis maintiennent le fil fermement sans le couper, le serrage se fait facilement.

Dans la série des bizarreries, les passages pour le coton ne sont pas dans l’axe du coil. C’est étrange, car une fois le coton installé, il forme un angle à 90° pour redescendre jusqu’au fond de la cuve, comme sur un dripper. Malgré ce fait, la capillarité se fait très bien, comme quoi il ne faut pas s’arrêter aux idées reçues. Le diamètre du coil idéal est de 3 mm, comme ceux fournis, et les passages pour le coton sont suffisamment larges pour que l’on puisse le faire passer sans le tasser.

De bien étranges coils

Au déballage, je n’ai pas vraiment fait attention aux deux coils de fourni, et c’est au moment de les prendre en photo que j’ai constaté que c’était la première fois que j’en voyais un comme ça. Il ressemble à un Fishtail coil sauf qu’au lien d’être plat, il est rond et composé d’une trentaine de fils avec une âme centrale de section plus grosse. Le diamètre total du fil est de 0,8 mm pour une valeur stabilisée à 0,30 ohm.

À manipuler, ce coil se montre assez mou et à couper, il faut s’y reprendre à plusieurs fois même avec une pince Plato. Il faudra le manier avec soin pour ne pas le déformer lors de sa mise en place, et je vous conseille l’utilisation d’une tige de 3 mm de diamètre, ça aide bien.

Après enquête, ce sont des Hybrid Alpha Braid 2 en 1 de chez Geekvape, constitués de Kanthal A1 et de Nichrome 80.

Une vape divine

Monté avec l’un des deux coils fournis, ce dernier va être ma première surprise. Je n’aime pas particulièrement les spires espacées pour l’unique raison qui est que ça “claque” au moment de tirer une bouffée, avec souvent un petit spit back pour parfaire la chose. Là, mis à part les deux premières bouffées lorsque le coil était neuf, aucun désagrément et même froid, aucun claquement, c’est le silence absolu et aucune projection ou goût désagréable ne viendra perturber la vape. Vraiment très bien ce coil.

Alors pour faire simple et court, le Zeus est tout bonnement le meilleur des RTA que je possède. Les arômes sont parfaitement détaillés, à la fois intenses et ronds et si vous vapez un liquide complexe, c’est du bonheur. Le hit est présent, mais non agressif, la vape du Zeus se montre aussi bonne qu’un bon top coil. Je pense que nous allons voir apparaître un bon nombre d’atomiseurs reprenant ce design.

Une puissance modérée de 30 W avec l’airflow ouvert à moitié lui suffira pour être efficace, ce sera même la configuration idéale. La vapeur à cette puissance me convient très bien, dense et onctueuse. À partir de là et jusqu’à 50 W, les saveurs s’estompent un peu au fur et à mesure et au-delà, ce coil ne délivrera qu’une vapeur chaude avec un début de dry hit. Mais est-ce vraiment le but de monter en puissance avec cet atomiseur ? À noter également que le Zeus ne chauffe pas, l’avantage d’avoir le coil en bas et qui plus est, très bien ventillé.

En résumé

On aime

  • Son rendu des saveurs
  • Ses finitions
  • Son montage facile
  • Absolument aucune fuite
  • Son système d’ouverture de top cap
  • Les coils de fourni qui sont très efficaces
  • Les différents drip tips inclus

On n’aime pas

  • Sa capacité qui mériterait d’avoir 1 ml de plus
  • Pas de gabarit de coupe pour le coil

Conclusion

Notre note : 5/5. Le Zeus marque une étape. Un RTA qui ne fuit pas, qui délivre une vape d’excellente qualité, avec de bonnes finitions et simple d’utilisation pour un peu moins de 40 €, que demander de plus ? Alors oui, si vous ne deviez acheter qu’un seul atomiseur reconstructible, et que vous soyez débutant ou vapoteur confirmé, le Zeus est pour vous, impossible d’être déçu.

Le Zeus RTA de Geek Vape en images

Prix moyen du Zeus RTA de Geek Vape

Nos outils d’analyse spécialisés dans les produits de la cigarette électronique référencent les produits les plus populaires sur le marché et suivent chaque jour l’évolution des prix trouvés sur le web. Nous avons ainsi étudié le tarif moyen constaté du Zeus RTA sur une dizaine de grands magasins, qui est cette semaine de 33,70 euros. L’évolution du coût d’achat de ce produit Geek Vape sur les 30 derniers jours est de : 0,64 %

Évolution du prix moyen du Zeus RTA (Geek Vape)

Les derniers articles sur la marque Geek Vape

Test : Ammit MTL RDA – Geek Vape

  • Publié le 9/08/2018

L’Ammit MTL RDA de Geek Vape est un excellent dripper en inhalation directe aux alentours des 25-30W, mais un peu moins bon en MTL.

Test : kit Aegis Legend / Aero Mesh – Geek Vape

  • Publié le 25/06/2018

Salut à toi le maçon, salut à toi, la maraîchère, salut à toi, le bûcheron, salut à toi la poissonnière ! L’Aegis Legend s’adresse aux travailleurs et aux aventuriers, ne …

Test : Blade 235W Kit – Geek Vape

  • Publié le 6/06/2018

Le kit Blade 235W de Geek Vape se démarque par une configuration double accu 21700 dans une box particulièrement légère. Un concept intéressant, mais qui aura peut-être du mal à trouver son …

Mais aussi :

Name of Reviewed Item: Zeus - Geek Vape Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/10/zeus-geek-vape.jpg Review Author:Review Date: