Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Une fondation ambitionne de révolutionner la lutte contre le tabagisme

Une fondation ambitionne de révolutionner la lutte contre le tabagisme

    Annonce

C’est un événement majeur dans la lutte contre le tabagisme. Derek Yach, ancien directeur exécutif de l’OMS, annonce officiellement la création de la Fondation globale pour un monde sans fumée. Cette organisation indépendante bénéficiera de versements de 80 millions de dollars chaque année pendant douze ans de Philip Morris.

Derek Yach, ancien leader de la lutte contre le tabac à l’OMS

C’est ce 13 septembre et c’est à New York. La Fondation globale pour un monde sans fumée est officiellement lancée. Fondée et dirigée par le Dr Derek Yach le principal architecte de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, l’organisation poursuit un objectif ambitieux : éradiquer le tabagisme. Il faut comprendre ici le tabagisme au sens de fumer. L’ambition annoncée est d’en finir avec “fumer” (“smoking”). Le français ne nous offre hélas pas de traduction suffisamment précise pour ce terme anglais. 

Derek Yach est un partisan de la réduction des risques, il annonce clairement la couleur : sa Fondation “s’appuiera sur les récents changements dans les politiques et la science pour financer la recherche et appuyer des initiatives de collaboration pour d’accélérer les progrès dans la réduction des risques et des décès causés par le tabagisme à l’échelle mondiale“.

A Lire : Derek Yach : “Pourquoi la lutte contre le tabagisme devrait embrasser l’e-cigarette”

Un événement dans l’événement : les déclarations de Mitch Zeller en préalable de l’intervention de Derek Yach. Le directeur du contrôle du tabac au sein de la FDA, est intervenu pour souligner la nécessité d’adopter de nouvelles approches pour l’arrêt du tabac et la réduction de ses méfaits. Le vapotage fait-il parti de ces nouvelles approches ? La question est fondamentale pour l’avenir de la vape américaine menacée par une réglementation drastique.

Nous voulons encourager l’innovation de produits moins nocifs pour les adultes qui en en éprouvent le besoin” (de nicotine)

80 millions de dollars versés chaque année par Philipp Morris à la fondation

A partir de 2018 et pendant douze ans, Philip Morris International (PMI) financera chaque année la fondation à hauteur d’environ 80 millions de dollars US, mais la fondation s’attend à recevoir des fonds d’autres sources.

L’indépendance de la fondation préservée

La Fondation explique que son statut d’organisme sans but lucratif lui permettra de préserver son indépendance. Ce statut interdit à PMI ou à d’autres cigarettiers de participer à la gouvernance de la Fondation ou d’avoir une influence sur les décisions.

Le tabagisme demeure la première cause de décès évitable dans le monde. “Il est urgent d’accélérer les progrès et de mettre fin à cette crise de santé publique” déclare le Dr Yach, soulignant la nécessité de “penser autrement“.

La Fondation entend apporter notamment “une pensée novatrice” et “un esprit de collaboration nécessaires” pour former des partenariats, amorcer le dialogue, mener des recherches et prendre des mesures pour débarrasser plus rapidement le monde du tabagisme (“smoking”) et de ses effets néfastes sur la santé.

 

Renforcer les connaissances et les politiques de réduction des risques 

La fondation devrait commencer son action en se focalisant sur quatre sujets :

  • Appuyer la recherche sur la réduction des risques et renforcer des centres d’excellence universitaires,
  • Établir un consensus sur les meilleurs moyens pour réduire les méfaits du tabagisme et augmenter le taux de sevrage,
  • Mesurer et rendre compte des progrès réalisés à l’échelle mondiale en matière de réduction des méfaits du tabagisme,
  • Identifier des alternatives et les moyens d’existence pour les cultivateurs de tabac à mesure que la demande mondiale de tabac décline.

Au cours du tournage du documentaire Beyond The Cloud, Ghyslain Armand avait pu interviewer Derek Yach. Nous vous invitons à écouter ses propos. Leader de la mise en oeuvre de la Convention-cadre de l’OMS, il ne craint pas de s’écarter du politiquement correct pour explorer de nouvelles voies. On est ici loin des discours traditionnels de certains acteurs de la lutte contre le tabac. 

Pour aller plus loin

Nos articles sur la fin du tabagisme