Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Zero – Renova

Test : Zero – Renova

  • Par , le 21/09/2018 à 14h00
    Annonce

Renova est une nouvelle marque, créée par Vaporesso pour ses pods. Le Zero donc le premier pod griffé Renova, et c’es ainsi qu’il faut l’entendre : zéro pour un top départ, avec effectivement des caractéristiques intéressantes sur le papier. Reste à voir si ça marche. Allons-y !

Zéro ?

Oui, zéro… ils auraient pu choisir One, mais il devait déjà y avoir 10 pods “one”, ou alors Zorro, mais il aurait fallu payer des droits, alors que Vaporesso à déjà des problèmes avec ça. Alors “First”, je ne sais pas moi, mais “zero” ? Zéro ? C’est trop tentant, on a envie de faire de jeux de mots pourris, difficile de résister. Il a intérêt à être bon ce pod !

On reviendra sur sa robe “arc en ciel”, heureusement il y a bien d’autres finitions, mais au-delà de sa robe, une chose frappe le regard tout de suite : il est très compact, surtout pour un pod qui abrite une batterie de 650 mAh. Ça se joue à pas grand chose, il n’est pas objectivement beaucoup plus petit que ses concurrents, mais un peu, et son dessin le fait sembler beaucoup plus compact. L’embout est lui aussi bien dessiné, à la fois joli et ergonomique.

Sa structure est un grand classique : le corps contenant la batterie d’un côté, le réservoir de l’autre, qui s’emboîte dans le premier. Zéro problème, ah ah ah. (ah pétard ! j’ai craqué j’ai fait un jeu de mot laid). Le réservoir se rempli par le dessous, en retirant le petit bouchon orange.

Le déclenchement est automatique, il suffit de tirer un bouffée pour qu’il fonctionne, mais il y a aussi un petit bouton en bas du corps (près de la prise USB de rechargement), qui assure 3 fonctions. D’abord c’est une LED, qui renseigne sur la charge restante de la batterie : quand on vape elle s’allume pour témoigner de son fonctionnement, en vert (c’est chargée à bloc), bleu (c’est en cours de décharge mais tout va bien) ou rouge (c’est presque vide, faut vite trouver une prise nom d’une pipe). Ensuite c’est un bouton on/off. C’est pas très utile sur un pod, mais pourquoi pas l’éteindre pour la nuit.

Enfin, c’est un bouton de réglage de la puissance entre trois niveaux : “low” pour vaper pépère à 9 W, ce qui est une bonne valeur pour un pod. “Medium”, pour les moments ou on a besoin que ça pique un peu plus, avec 10,5 W. Et pour la pause après une réunion de 4 heures ou le dernier film de 5h30 de Peter Jackson, il y a le mode ‘High”, à 12,5 W, qui donnera un bon coup de fouet.

Une vape pertinente

Comme tous les pod, le Zero propose une vape en inhalation indirecte, les saveurs sont un peu faibles, mais fidèles et présentes, c’est bien pour ce genre d’engin. Le hit est soutenu, et le déclenchement automatique est bien réglé.

Surtout, le réglage de puissance est intéressant. Avec un pod, il faut utiliser des liquides avec un taux de nicotine conséquent, entre 10 et 20 mg/ml, éventuellement en sels de nicotine pour ceux qui n’aime pas un hit trop fort. Dans ce cas, régler la puissance sur 9 w, c’est la base, c’est suffisant pour 90 % du temps. Et si on a besoin d’un petit coup de fouet, après un long moment sans vaper, ou en cas de désir pressant d’une vraaaiie cloooopeeee, argh, grrrr, au secours, alors une petite séance de vapotage à 10,5 ou 12,5 W sera bienvenue pour ne pas craquer. Enfin, le Zero offre une belle autonomie avec plus de 250 bouffées possibles à 9 W, soit l’équivalent plus d’un paquet de clopes.

Revue technique

Le Zero est livré avec… pas grand chose en fait ! Un manuel bien fait, un câble USB, bienvenu, et un fiole vide pour mettre son liquide, dont je ne vois pas bien l’intérêt : en général on utilise des fioles de 10 ml quand on vape sur un pod, quel besoin d’une fiole supplémentaire ? Mais bon, c’est cadeau, alors merci Mr Renova. Par contre, il n’y a pas de réservoir de rechange et ça, c’est pas très gentil, il faudra en acheter.

Les caractéristiques essentielles du pod Zero de Renova

Type de matériel kit débutant
Dimensions mod 80 mm sur 31 sur 13,5
Batterie 650 mAh
Charge USB, 1 A
Capacité du réservoir 2 ml
Plage d’utilisation 9 à 12,5 W
Poids du kit 52 g

Petites observations complémentaires

Les résistances qui équipent les réservoirs de ce pod sont entourées de céramique pour compléter le coton. Vaporesso affirme que d’une part elles sont plus durables, que d’autre part elles restituent mieux les saveurs. Hum… relativisons : le Zero restitue plutôt bien les saveurs, c’est vrai, mais ni mieux ni moins bien que d’autres pods.

Côté longévité, par contre, oui. Avec des liquides clairs (menthol, fruités légers) effectivement, les réservoir tiennent longtemps : 10 a 15 recharges à l’aise. Avec des liquides plus chargés, des tabacs ou des gourmands par exemple, ou des liquides fortement sucrées, la différence est moins grande, par rapport aux résistances classiques : au bout de 4 ou 5 réservoirs, la qualité de vape diminue.

Il existe d’autres finitions pour ce pod. En dehors du côté esthétique, prenez n’importe quelle version, sauf les brillantes, à moins de vouloir utiliser votre pod pour prendre les empreintes de suspects discrètement.

Lettre ouverte aux fabricants

Au début de cet article, j’ai dit que je reviendrai sur la finition “arc en ciel” du Zero.
Mais en fait, il ne s’agit pas seulement de lui, c’est à tous les fabricants que je m’adresse, au nom de tous ceux qui comme moi écrivent ou tournent des revues : arrêtez de nous envoyer des matériels couleur “arc en ciel” !!! J’imagine bien que dans certaines cultures, on aime les objets colorés et chatoyants, au Mexique, au Pérou, en Chine et dans plein d’endroits, je ne porte aucun jugement sur ce goût, il est respectable.

Toutefois, d’une part, en occident, ce n’est pas le cas, 90 % des gens n’apprécient pas cette finition, qu’ils trouvent clinquante, voire un peu vulgaire. Parfois, avec certains designs, ça peut être sympathique, mais c’est rare. D’autre part, prenez en compte que nous devons faire des photos du matériel, sans traces de doigts, et c’est compliqué, il nous faut des chiffons, pleins de chiffons, qui ensuite devront être lavés avec des lessives bourrées de polyphosphate qui ira ensuite polluer nos rivières, nos océans, notre planète.

Enfin, et surtout, c’est coûteux, très coûteux : les capteurs de nos appareils photos frisent la rupture à chaque déclenchement, nos caméras commencent à vibrer après 2 mm de tournage. Un capteur confronté à une finition arc en ciel est plus dangereux qu’un accu utilisé à 40 ampères : il explose violemment, sans aucun signe avant-coureur. S’il vous plait, envoyez-nous des finitions dorées, rouges, vertes, bleues, noires, roses, jaunes fluo, camouflages… mais pas “arc en ciel”. Alors nous vous dirons tous en cœur : xie xie 🙂

En résumé

On aime

  • La compacité et l’ergonomie
  • La qualité de vape
  • Le choix pertinent de puissances
  • L’autonomie

On n’aime pas

  • 1/2 point pour la finition arc en ciel 😉

Conclusion

4,5 /5
 

Le Zero est un bon pod compact, qui offre en belle autonomie : il peut tenir une journée en vape serrée avec un liquide bien nicotiné. Il offre en outre la possibilité de régler la puissance sur une plage faible, certes (9 à 14,6 W), mais tout à fait pertinente pour ce type de vape. Longue vie à Renova, ça commence bien.

 

Le pod Zero de Renova en images

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Pod Zero de Renova Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/09/zero.Vig-1-2.jpg Review Author:Review Date: