Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Box & Mods » Test : Minikin V2 – Asmodus

Test : Minikin V2 – Asmodus

  • Par , le 20/10/2018 à 12h00
    Annonce

Mais qu’est qu’il leur prend au Vaping Post de refaire un test d’une vieille box , sortie il y a plus de 2 ans ??? Oui, en effet, si la Minikin V2 était fort innovante à sa sortie, écran tactile, forme compacte et courbe de puissance, elle a été rattrapée depuis, et nombre de constructeurs se sont d’ailleurs inspirées de son design. La question est donc, est-ce que la Minikin V2, toujours en production, tient encore la route par rapport aux meilleures box actuelles ?

Une star de la vape

Il fut un temps, pas si lointain, à peine plus d’un an et demi, où tout vapoteur en vue s’affichait fièrement avec une Minikin 2, ventant ses mérites esthétiques et électroniques. Mais les modes passent, les mods aussi, d’autres box ont ravi l’affection des vapoteurs leaders. J’ai eu envie de la faire réapparaître, d’abord pour cette raison : 

La Minikin, c’est d’abord ça : cette forme particulière, à la fois simple, massive, mais gracieuse grâce un joli coup de crayon de designer. C’est aussi la première box (grand public du moins) qui positionne le chipset devant les accus et non dans leur prolongement, abandonnant la forme “boite” pour celle d’un triangle arrondi, bien plus compact et pratique à prendre en main. Le camarade Denis en faisait ici même la revue, épaté par la pertinence de ses innovations.

Esthétiquement, ça fonctionne, la box se marie facilement avec la plupart des atomiseurs, souvent en 22 mm à l’époque. Mais son connecteur, accepte des atomiseurs jusqu’à 25 mm, lui permettant de rester pertinente aujourd’hui, par exemple avec ce Manta d’Advken. La box est stable, bien équilibrée et agréable à tenir en main.

Le design est sobre, le logo d’Asmodus décore la porte aimantée du compartiment des accus…

… et le bouton de mise à feu, large est doux.

Asmodus a proposé plusieurs revêtements pour cette box : chromé, brut… mais son revêtement de référence, c’est le premier, toujours proposé, qui est une couche de sorte de silicone, douce au touché, qui ne prend pas les traces de doigts et qui se montre remarquablement résistante aux outrages du temps.

Le compartiment des accus est pratique, le risque d’abîmer leur revêtement est faible. La porte, maintenue par des aimants solidement fixés, tient bien et n’a aucun jeu.

Un chipset pertinent

La Minikin V2, c’est aussi le premier écran tactile, et un chipset qui propose les modes puissance et température, ainsi qu’un des premiers modes “Curve”, courbe de puissance.

 

La box s’allume après 5 clics sur l’unique bouton de mise à feu.

L’écran est monochrome, très lumineux (lisible en plein soleil) et bien organisé, même s’il ne mentionne pas l’intensité du courant.

Pour accéder aux réglages, il suffit de le balayer du doigt de haut en bas, ni vite ni lentement (il y a un rythme à trouver).

On peut alors accéder au réglage de la puissance ou de la température en tapotant la valeur affichée, ou accéder aux choix des menus pour verrouiller la valeur de la résistance, choisir un mode, ou régler la box.

Le chipset fonctionne bien et produit une alimentation précise et fiable, y compris en mode température, ce qui était loin d’être le cas de toutes les box à cette époque. Il étaient aussi économique en énergie, et utilisait les accus au mieux de leurs capacités : la Minikin V2 offrait plus d’autonomie que ses concurrentes à puissance égale.

Bref, la Minikin V2 était en avance sur son temps, aussi bien dans sa forme que dans son fonctionnement, et, malgré un prix singulièrement supérieur, son succès fut immédiat pour ceux qui avaient les moyens de se la payer (son prix est devenu plus raisonnable).
Est-elle toujours pertinente aujourd’hui, face à des box et des chipsets qui ont progressé pendant 2 ans ? En d’autres termes, est-il pertinent de s’offrir une Minikin 2 aujourd’hui ?

Revue technique

La box est accompagnée d’un bon câble usb et d’un mode d’emploi bien fait. C’est tout, et c’est suffisant.

Les caractéristiques essentielles de la Minikin V2 d’Asmodus

Type de matériel box électronique
Dimensions 80 mm sur 42 sur 38
Poids 163 g
Batterie 2*18650
Diamètre max. de l’atomiseur 25 mm
Puissance 180 W
Écran tactile monochrome

Petites observations comparatives

Aujourd’hui, les meilleures box proposent elles aussi des écrans tactiles, plus grands et souvent en couleur. La plupart des chipsets qui les équipent sont excellents et proposent plus d’options : preheat, courbes de variation en mode puissance et en mode température, vibreur, sans compter des options de couleur ou de présentations de l’écran. Les meilleures sont même capables de charger les accus aussi bien qu’un chargeur dédié, ce que ne sait pas faire la Minikin.

Les chipsets ont aussi été miniaturisés, les constructeurs peuvent maintenant faire des box encore plus compactes, pas plus larges et moins épaisses que la Minikin. Parfois, ces nouvelles box sont aussi plus légères.

Bref, sur ces plans, la Minikin est objectivement dépassée. Mais… c’est sans compter sur son esthétique et sa prise en main : la Minikin reste une belle box, et sa prise en main est agréable.

C’est surtout sans compter sur son chipset, certes dépassé par d’autres en termes de fonctionnalités et de qualité d’écran, mais pas en termes de vape. Sauf à avoir absolument besoin de courbes de variation en mode température, ce qui, convenons-en, est assez rare, les chipsets actuels ne font pas mieux pour la vape en mode puissance ou température et sa gestion de l’énergie reste dans les meilleurs standards.

La Minikin V2 reste donc, pour la vape, un choix valable, à condition d’assumer une épaisseur et un poids plus élevé. En contrepartie, nous avons une box agréable en main, et une sobriété de design qui, personnellement, me ravit face à une tendance manifeste des box actuelles à devenir des arbres de noël ambulants.

Petites observations écolières

La Minikin a fait école : elle a inspiré tous les constructeurs avec son écran tactile. Elle a aussi inspiré un grand nombre de box par sa forme, première à s’écarter de la forme “boite”, et en rendant possible la Reuleaux de Wismec par exemple, avec 2 ou 3 accus et plus anguleuse.  

Elle a aussi inspiré beaucoup de fabricants qui ont fait des box en ABS, très légères, en adoptant cette forme en triangle arrondi. Tesla avec la Wye, ou avec la Qiu (sous sa marque Sansto).

Sbody avec la  Orca 220, entre autres.

Mais aucune n’a ce petit truc en plus, la patte d’un designer.

Petites observations robustes

J’affirmais plus haut la résistance du revêtement siliconé de la Minikin, et l’ami Vap’ed peut prouver ! Il possède cette box depuis sa sortie, il y a un peu plus de deux ans, il l’utilise régulièrement, et il fait partie comme moi de ceux qui ne ménagent pas particulièrement leur box, allant jusqu’à les enfermer dans des poches avec des clés. Méchant !

 Elle a vécu et on peut remarquer que les clés ont parfois gagné la partie. Mais un signe ne trompe pas, les arêtes sont peu touchées, alors que c’est toujours à cet endroit que le revêtement des box se dégrade le plus vite.

Bref, si on cherche une box élégante, sobre, et pratique à l’usage, la Minikin V2 reste un choix pertinent deux ans après sa sortie.

 

En résumé

On aime

  • Le design
  • La qualité du chipset
  • La navigation tactile
  • La luminosité de l’écran
  • L’autonomie
  • Les options suffisantes pour les besoins d’un vapoteur

On n’aime pas

  • Rien

Conclusion

5 /5
 

La Minikin V2 d’Asmodus est sortie il y a plus de 2 ans, et pourtant ses qualités restent d’actualité pour qui apprécie son design, certes moins compact que ce que les meilleurs savent faire aujourd’hui. Le chipset fournit un excellent signal, sans être surchargé d’options finalement peu utiles, et son écran, certes monochrome, est un des plus lumineux, lisible en plein soleil d’été. Enfin, sa “vieillesse” nous donne la preuve de sa robustesse : les Minikin fonctionnent toujours parfaitement après deux ans de  service (sévices ?) intensif(s), ce qui est loin d’être le cas de toutes les box.

 

La Minikin V2 d’Asmodus en images

Les derniers articles sur la marque Asmodus

Test : Vice RDA – Asmodus X Vapeporn

  • Publié le 6/12/2018

Une fabrication soignée Le Vice RDA est fabriqué par Asmodus, les adeptes de la marque le verront au premier coup d’œil. La fabrication et les finitions sont soignées, les ajustements …

Test : Bunker RDA – Asmodus

  • Publié le 4/12/2018

Construction massive et solide Le design est clairement réussi. Qu’on aime ou pas, le dripper donne une impression de robustesse indéniable par son dessin et l’épaisseur de l’acier, visible sur …

Test : Flow – Asmodus

  • Publié le 5/11/2018

Le pod selon Asmodus Ça commence par une conception très simple et commune à presque tous les pods : une batterie dans laquelle on clipse un réservoir. La résistance est dans …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: La Minikin V2 de Asmodus Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/10/DovpoVee.Vig-1.jpg Review Author:Review Date: