Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Flow – Asmodus

Test : Flow – Asmodus

  • Par , le 5/11/2018 à 14h00
    Annonce

Le Flow est un pod à réservoirs remplissables proposé par Asmodus. Il fonctionne bien, et s’adresse aux vapoteurs qui aiment une vape très serrée, nous verrons pourquoi.

Le pod selon Asmodus

Ça commence par une conception très simple et commune à presque tous les pods : une batterie dans laquelle on clipse un réservoir. La résistance est dans ce réservoir, elle n’est pas interchangeable donc quand elle est foutue, on change le réservoir, ce qui évite de mettre les doigts dans le liquide. Mais ce n’est pas écologique…

L’embout n’est pas amovible et il est assez large, équivalent à 2 cigarettes côte à côte.
Le coil se trouve dans un tube en métal, et la mèche en coton sort de chaque côté pour lui apporter le liquide par capillarité.

Pour remplir le réservoir, il faut le retourner, et retirer le petit bouchon blanc en silicone, en faisant bien attention à ne pas le perdre car il n’est pas attaché.

On découvre alors un assez large trou, mais on ne pourra pas le remplir avec de grosses pipettes puisqu’il il faut que l’air sorte aussi par ce trou. Il faut donc utiliser un embout fin, et le placer sur un côté pour laisser de la place pour l’air. Il faut aussi le remplir doucement car la mèche de coton est juste en-dessous et freine l’entrée du liquide. Bref, ce n’est pas le meilleur système de remplissage vu sur des pods, mais on s’en sort.

Ceci fait, on remet le bouchon et un assemble le pod, qui sera prêt à vaper dans 5 minutes, le temps de laisser la mèche s’imprégner de liquide. Pendant ce temps, observons que ce pod est au format bâton, en aluminium, plus large et épais que la plupart de ses confrères, pour abriter une batterie plus importante : 510 mAh contre 300 la plupart du temps. Il reste léger (34 g) et ses finitions sont impeccables.

La prise US, placée sous le pod, sert à recharger la batterie en 2 petites heures sur une prise USB de PC par exemple. Il est possible de continuer à vaper pendant la charge, mais Asmodus conseille de retirer le réservoir pendant cette charge. C’est curieux. Peut-être est-ce dû à une sur-attention pour la sécurité, Asmodus préconisant aussi de ne pas laisser la batterie sans surveillance pendant la charge, ce qui est un conseil judicieux de manière générale. Toujours est-il que je n’ai pas observé de problème en vapant sur ce pod pendant qu’il se rechargeait sur mon PC, et que je l’ai chargé plusieurs fois sans enlever le réservoir… Je n’avais pas lu attentivement le mode d’emploi 😉

Il n’y a par ailleurs aucun bouton sur ce pod : la vape se déclenche automatiquement quand on aspire, et le système marche bien. Une petite diode blanche s’allume, sous le logo, pour signaler le bon fonctionnement du pod. Elle s’illumine en rouge pendant la charge, et s’éteint quand le pod est chargé. Par contre, elle n’informe pas sur le niveau de charge restant en cour de vape, il faudra donc sentir la diminution de puissance pour être alerté.

Les cinq minutes sont passées, nous sommes prêts à vaper, voyons donc ce que cela donne.
D’abord, le tirage est serré, comme celui d’une cigarette, et il faut donc tirer des bouffées assez longues (3 ou 4 secondes), sans forcer. Le pod produit alors une belle quantité de vapeur, 2 à 3 fois plus qu’une clope, des saveurs assez fidèles, mais douces, comme le hit.
Ce pod est donc intéressant pour les nouveaux vapoteurs qui ont besoin d’un fort taux de nicotine, mais qui n’en supportent pas le hit. Ceux qui au contraire aiment le hit le trouveront léger.

Le Flow offre une autonomie particulièrement remarquable, parce qu’il fonctionne à très faible puissance (environ 6 W), avec une résistance de 2,5 ohms, ce qui explique en partie la douceur de sa vape. Il peut donc tenir plus de 300 bouffées, soit l’équivalent d’un paquet de 25 clopes. La plupart des vapoteurs pourront donc largement tenir une journée avec, à condition d’utiliser des liquides au moins en 12 mg/ml de nicotine, voire plus selon ses besoins.

Je l’ai aussi essayé avec un liquide en sel de nicotine dosé à 20 mg/ml, le hit reste très doux, équivalent à un 4 ou 5 mg/ml de nicotine base.

Revue technique

Le Flow est livré avec un manuel trop succinct pour un(e) débutant(e), un câble USB et un deuxième pod, ce qui est bien sympa.

Les caractéristiques essentielles du Flow d’Asmodus

Type de matériel kit débutant
Dimensions mod 110 mm sur 22 sur 11,5
Batterie 510 mAh
Charge USB
Capacité du réservoir 2 ml
Résistances 2,5 ohms
Poids du kit 34 g

Petites observations (un peu) déconfites

Ce pod est bon, c’est certain. Un peu doux à mon goût, mais il conviendra bien à ceux qui justement, cherchent de la douceur dans la vape.

Mais, c’est quoi ce logo énorme ? Asmodus nous a habitué à des designs sobres, et là on dirait un objet promotionnel ! Ils le distribuent gratuitement dans les expos de vape ?

Et ce drip tip aussi large ? Les Californiens ont-ils l’habitude de fumer les clopes 2 par 2 ? Il est utilisable et on s’habitue, mais un embout fin est toujours plus agréable pour vaper en inhalation indirecte.

Enfin, l’entrée d’air vers la résistance est ici, entre les deux contacts dorés, dans un étroit renfoncement. Quand on n’utilise pas le pod pendant une journée, il peut y avoir une petite fuite par cette entrée, rien de grave, c’est normal qu’un réservoir fuie un peu si on ne s’en sert pas, il suffit d’essuyer ça, et les vapoteurs sont à l’origine de la croissance de la valeur des actions des fabricants d’essuie-tout. Mais là, comme c’est dans un creux étroit, c’est pas facile à nettoyer.

Et juste à côté, il y a l’orifice de remplissage, qui parfois déborde un peu, parce qu’il n’y a pas de trou indépendant pour laisser s’échapper l’air. Et le liquide va au même endroit, pas pratique à nettoyer. Rien d’insupportable, mais le dessous de ce réservoir manque un peu de réflexion pratique.

Bref, ce sont trois petits défauts pour un pod qui par ailleurs est bien conçu, bien construit, et qui fonctionne bien. Alors on passe, mais il n’est pas à la hauteur des matériels habituellement proposés de la marque.

En résumé

On aime

  • La vape douce pour ceux qui l’apprécie
  • L’autonomie excellente
  • La qualité de fabrication
  • La présence d’un 2e réservoir

On n’aime pas

  • La vape un peu douce pour ceux qui aiment plus de peps.
  • La déco promotionnelle
  • Le bas du réservoir peu pratique

Conclusion

4 /5
 

Le Flow d’Asmodus est un bon pod, fiable et très autonome, pour ceux qui aiment la vape douce, en particulier quand on débute. Ceux qui préfèrent une vape plus pêchue devraient se tourner vers d’autres modèles. Enfin, le bas du réservoir n’est pas des plus pratiques, mais on peut espérer qu’Asmodus corrige le tir, ce serait assez simple à faire.

Le Flow d’Asmodus en images

Les derniers articles sur la marque Asmodus

Test : Dawg RTA – Asmodus

  • Publié le 2/11/2018

Un vrai 5/5 Dawg, c’est comme ça qu’on interpelle son vapoto quand on est badass, et qu’on arrive en Harley devant la terrasse du café biker du coin : “Hey …

Test : Voluna V2 RTA – Asmodus

  • Publié le 1/11/2018

Vape remarquable, mais… En dehors du fait que je le trouve beau, simple mais bien dessiné, le Voluna V2 produit surtout une excellente vape à partir de 30-40 W, selon ses …

Test : Minikin V2 – Asmodus

  • Publié le 20/10/2018

Une star de la vape Il fut un temps, pas si lointain, à peine plus d’un an et demi, où tout vapoteur en vue s’affichait fièrement avec une Minikin 2, …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Name of Reviewed Item: Flow de Asmodus Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/10/Flow-1-1.jpg Review Author:Review Date: