Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Afmod RS AIO – Alliancetech Vapor

Test : Afmod RS AIO – Alliancetech Vapor

  • Par , le 15/09/2021 à 8h59
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

L’Afmod RS AIO d’Alliancetech Vapor est une étonnante combinaison. Un tube méca surmonté d’un atomiseur intégré. C’est donc un kit de type All In One. Limité à 500 pièces, il fonctionne avec un accu 18350 ou 18650 avec une extension. Une superbe découverte pour les amateurs de vape dynamique au format maitrisé.

Petit AIO

L’Afmod RS AIO est l’un des rares kit AIO méca hybride. D’un format bien choisi et compact, il est surmonté d’un atomiseur de 22 mm simple coil intégré au tube. Destiné à la vape en inhalation directe, il ne déçoit pas par l’ensemble de ses détails, dont un switch verrouillable particulièrement bien travaillé.

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod22 x 89,3 mm
Poids du mod80 g
Format d'accus18350 / 18650
Chargecharge externe
Puissance maximale
Diamètre max. de l'atomiseur22
Modes disponiblesMéca
Dimensions du clearomiseur22 x 31,65 mm
Poids du clearomiseur30 g
Capacité du clearomiseur2 ml
Plages d'utilisationselon montage
Remplissagesur le côté

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Pièces de rechange
  • Outil
  • Goodies

Du méca AIO

Le bouton de déclenchement de l’Afmod RS AIO est discret. Quelques gravures rappellent le nom du modèle. Les usinages sont parfaits, sans accroche.

Quatre trous de dégazage apportent un peu plus de sécurité au tube. Ils sont situés sur la partie supérieure du mod. Nous conseillons le placement de l’accu dans ce sens, pôle positif vers les trous de dégazage.

Autre point important, le ressort dans le switch. Il possède la capacité, en cas de forte décharge, de se déformer pour rompre le contact lors de l’appui. C’est une sécurité supplémentaire, bien qu’il soit conseillé d’éviter d’arriver à cette situation. Il est préférable de respecter le taux de décharge maximal de l’accu avant tout dégazage. Juste au dessus des trous de dégazage, on aperçoit le réservoir de l’atomiseur.

On passe d’un format très compact à un tube un peu plus grand avec l’extension fournie dans le kit pour l’emploi d’un accu au format 18650. En dévissant le switch, on ajoute l’extension au tube supérieur. Malgré l’ajout de cette pièce, le kit reste d’une taille raisonnable.

Le plateau de montage est propre à l’esprit du fabricant. Les vis des posts sont imposantes. Les ouvertures pour passer la fibre dans le réservoir sont suffisamment grandes pour faciliter l’opération sans la moindre difficulté. Un numéro de série est gravé sur le pôle négatif de l’atomiseur. Pour rappel le kit est limité à 500 pièces.

Le pôle positif de l’atomiseur traverse le réservoir puis la partie supérieure du tube pour être en contact direct avec le pôle positif de l’accu. Lors de nos tests, nous avons utilisé plusieurs marques d’accus sans jamais observer le moindre jeu entre le tube et la batterie. Pour autant, le kit est fourni avec un pin 510 un peu plus long pour une potentielle course entre accu et connecteur 510 à rattraper.

Malgré l’aspect All In One (tout en un), l’atomiseur peut être désolidarisé en partie du tube. Seule la base de ce dernier est intégrée et fait office de partie supérieure du logement de l’accu. La connectique 510 est entourée d’un joint épais pour éviter tout court circuit entre accu et partie métallique du tube. Un joint, à la base de l’atomiseur, assure une étanchéité sans reproche avec le réservoir.

Les arrivées d’air sont situées sur chaque côté en vis-à-vis et légèrement décalées pour refroidir le coil sur toute sa largeur. On peut donc s’autoriser l’emploi de résistances exotiques assez larges sans crainte d’une chauffe excessive. Bien entendu, comme pour tout mod méca, il faut respecter un minimum de précautions pour ne pas s’exposer à de potentiels dangers. La vape méca, pour rappel, ne dispose pas de sécurité comme sur des systèmes électroniques.

Les seules sécurités sont celles que l’utilisateur va lui-même mettre en œuvre. L’emploi d’un accu adapté au montage est primordial (taux de décharge, parfait état de l’accu…) tout comme un montage cohérent avec l’utilisation d’une batterie au format 18350 ou 18650. Revers de la médaille sur un système AIO, il n’est pas possible de démonter l’atomiseur pour vérifier son montage de coil comme sur une box électronique. Il convient, donc de préparer sa résistance sur un autre atomiseur avant de l’installer durablement sur le kit.

L’Afmod RS AIO n’est pas conseillé aux débutants qui n’ont jamais utilisés de mod méca et qui n’ont pas une parfaite connaissance de la loi d’ohm.

Avec un accu 18650, nous avons testé un coil de 3 mm de diamètre. La place pour la résistance, malgré un diamètre de 22 mm, est plus que convenable. Lors de nos tests, nous avons fait le choix d’un micro alien (3×30/40g) en Ni80 pour une valeur stabilisée à 0,48 ohm fabriqué par Turtle coils. Le placement du coton est simple. Il suffit d’ajuster les extrémités de la mèche pour que celle-ci plonge plus ou moins dans le réservoir. L’hydratation de la fibre se fait par capillarité pour une alimentation jusqu’au coil. Un trou oblique, situé sur le côté, est accessible pour remplir le réservoir sans démontage. Il faut juste retirer le top cap pour y accéder.

Anatomie du switch

Le switch est en contact constant avec l’accu. Ce système de plus en plus répandu réduit significativement les arcs électriques et ainsi l’entretien du switch. Jusque là, le système est assez classique. L’usinage est remarquable et sans le moindre reproche. Le bouton de déclenchement est légèrement en retrait par rapport à la périphérie du switch. Même non verrouillé, on peut poser verticalement son mod sur une surface plane sans risque de déclenchement intempestif.

Deux bagues sont placées sur le switch. La moins haute des deux se dévisse pour permettre l’accès à la seconde. Cette dernière permet le démontage complet du bouton de déclenchement. Elle joue surtout un rôle de sécurité. En effet, le tube est entièrement verrouillable en tournant la bague de moins d’un quart de tour.

L’avantage est de permettre le transport du tube en sécurité. Autre atout, le verrouillage ne modifie pas visuellement le mod. La bague est située au milieu du switch et sa rotation ne change pas esthétiquement ni le tube, ni la longueur du bouton de déclenchement.

La bague centrale se retire facilement. En la tournant en position de déverrouillage, il faut la tirer vers le bas pour la désolidariser du reste du switch. On découvre 4 petites pièces tout autour de l’élément principal. Ce sont des clavettes qui ont un rôle essentiel dans la tenue des éléments du switch. En appuyant sur le bouton, on libère ces clavettes qui sont maintenues par de petits ergots.

Au premier démontage, il faut être particulièrement attentif lors de cette étape. Les clavettes sont de très petites pièces qui peuvent se perdre facilement. Quatre autres sont fournies dans les pièces de rechange en cas de perte.

Le switch entièrement démonté est particulièrement bien réalisé. Chaque pièce s’emboite parfaitement avec l’élément pour lequel il est prévu. Les clavettes maintiennent l’ensemble des pièces qui permettent la fermeture du circuit électrique. La course du bouton de déclenchement est très courte avec à peine plus d’1 mm pour produire de la vapeur.

Tout se démonte aisément et après un premier démontage, l’opération se fait instinctivement. Du côté de la vape, aucune déception. C’est réactif grâce à la connexion hybride.

L’atomiseur est à la hauteur du kit. C’est précis, bien chargé en liquide. Le coil est proche du drip tip et si l’étape du cotonnage est bien réalisée, on peut s’autoriser des bouffées les unes après les autre sans risque du moindre dry hit, ni la moindre surchauffe de l’atomiseur. Bien entendu, avec un diamètre de 22 mm et l’emploi d’un accu au format 18350 ou 18650, l’Afmod RS AIO n’est pas prévu pour une production de vapeur démesurée.

Mais pour une utilisation en DL aérien à puissance raisonnable, le kit est particulièrement performant. Si l’on ajoute, le système de verrouillage et l’esprit AIO, le kit est une vraie réussite !

En résumé

On aime

  • Le look
  • Originalité de l'AIO méca
  • Qualité de l'atomiseur
  • Switch verrouillable
  • Deux formats d'accu
  • Excellente vape
  • Fabrication du switch

On n’aime pas

  • RAS

Conclusion

5 /5

L'Afmod RS AIO est un excellent système tout-en-un pour les amateurs de méca et de vape directe dynamique à puissance raisonnable. La fabrication du mod est impeccable. Le switch est agréable sous le doigt, la course courte et le système totalement verrouillable. L'atomiseur est dans la lignée des produits de la marque, précis et généreux. Un excellent kit qui devrait rapidement devenir collector.

Le Afmod RS AIO en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.