Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Russie : nouveau plan antitabac et antivape

Russie : nouveau plan antitabac et antivape

    Annonce

La Russie prépare un nouveau plan quinquennal de lutte contre le tabagisme. Les mesures qui l’accompagnent devraient s’appliquer à la cigarette électronique, qui va sans doute être prochainement proscrite dans certains lieux publics.

Extension des interdictions de fumer

D’ici à 2022, les citoyens russes n’auront plus le droit de fumer dans les endroits où d’autres personnes s’opposeraient à la fumée. Ce sont notamment les centres commerciaux, les arrêts d’autobus et les automobiles qui transportent des enfants.

Le plan de lutte contre le tabagisme prévoit également une taxe environnementale sur les cigarettes et l’interdiction des cigarettes électroniques dans les cafés et les restaurants. Il n’est déjà plus permis de fumer dans ces endroits depuis 2014.

Préconisations de l’OMS

Le Ministère de la Santé russe a été encouragé à adopter une législation moins permissive par la publication d’un rapport de l’OMS qui préconise l’interdiction des produits du tabac dans certains lieux et l’augmentation du prix minimal des cigarettes. À titre de comparaison, le paquet le plus économique coûte 4 fois moins cher dans ce pays que la moyenne des paquets bon marché en Occident.

Le président russe Vladimir Poutine ne fume pas et il a déjà réprimandé ses ministres pour leur addiction au tabac, notamment le diplomate Sergueï Lavrov. Un rapport Pro-Kremlin évoque une autre potentielle mesure antitabac que pourrait appliquer le gouvernement, il s’agirait d’interdire définitivement la vente de cigarettes à toute personne née après 2014. Le taux de tabagisme en Russie figure parmi les plus élevés au monde, il s’élève à 40 % selon les estimations.