Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Clearomiseurs » Test : résistance céramique SSOCC – Kangertech

Test : résistance céramique SSOCC – Kangertech

    Annonce

C’est au tour de Kanger de proposer sa résistance céramique. La SSOCC est donc un fil de kanthal enrobée de céramique pour une valeur de 0,5 ohms. Elle s’adapte sur la plupart des clearomiseurs de la marque chinoise. C’est parti pour le test.

Vapeur et restitution des saveurs au rendez-vous

SSOCC-ceramique-1Petit cylindre en inox, la résistance céramique SSOCC de Kanger renferme une résistance verticale en kanthal de 0,5 ohms enrobée de céramique autour de laquelle est enroulée une bande de coton bio.

Autour, on trouve deux grandes arrivées de liquides (4 mm de diamètre) et une plus petite (2 mm). A la base, quatre grandes arrivées d’air ventilent bien le coil et assurent une belle production de vapeur.

Le constructeur préconise de l’utiliser entre 35 et 60 watts. Elle est adaptable sur le Nano Subtank, le Mini Subtank, le Toptank Mini, Toptank Nano, la Nebox, ainsi que sur les kits Topbox Mini et Subvod.

SSOCC-ceramique-2Je l’ai testée sur un Mini Subtank de première génération. A 35 watts, l’effet diesel est important. Il faut dépasser les 40 watts pour que la SOCC commence à bien s’exprimer.

Etant un adepte de le vape indirecte, j’ai essayé de trouver mon sweet spot en réglant l’airflow. Sur le petit trou, la vape chauffe trop vite, ainsi que l’ato. En réglant sur les deux trous, ça devient plus sympa.

50 watts sinon… pas grand chose

Le Subtank étant un ato aérien, la vape est définitivement plus agréable en inhalation directe avec l’airflow réglé sur le cyclope grand ouvert et une puissance ajustée entre 50 et 60 watts. A ce stade, la SOCC délivrée de gros nuages bien denses et savoureux. La restitution est même étonnante pour un Mini Subtank, pas vraiment renommé pour ça.

SSOCC-céramique--tank

En vape indirecte, la résistance aura à peine le temps de chauffer même à 60 watts ou alors il faut enchainer les puffs pour que la résistance ne retombe pas en température. Dans tous les cas, logiquement l’atomiseur chauffe vite et peut devenir brûlant.

Les résistances céramiques SSOCC de Kanger sont disponibles en France à environ 3,50 euros à l’unité et aux environs de 17 euros par pack de 5.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles sont les suivantes :

  • Résistance de 0,5 ohms en kanthal
  • enrobée de céramique,
  • entourée de coton biologique

En résumé

Points positifs :

  • Vapeur dense
  • Saveurs très bien restituées, aucun goût parasite

Points négatifs :

  • Ne fonctionne qu’avec des mods puissants
  • Inhalation directe quasi-obligatoire
  • Atomiseur rapidement chaud
  • Consommation d’e-liquide en rapport avec la puissance demandée

Conclusion

Note de 3,5/5. La résistance céramique SSOCC de Kangertech remplit parfaitement son office, mais il faut l’utiliser dans de bonnes conditions. Un mod d’une puissance minimale de 70 watts est requis, en dessous, l’autonomie sera top restreinte. Les amateurs d’inhalation indirecte trouveront difficilement un confort de vape satisfaisant. Par contre, les afficionados d’inhalation directe seront comblés. Gros nuages et excellente restitution des saveurs sont garanties.

 


Merci à Joshnoaco qui nous a fourni la résistance pour réaliser ce test.

 

Review Author:Review Date: