Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : RDTA Box – Ijoy

Test : RDTA Box – Ijoy

Sa série de RDTA de bonne qualité a assuré à Ijoy une place dans le cercle des cloud chasers. La firme chinoise enfonce le clou avec la RDTA Box, un mod box électro XXL tout-en-un.

Très bien équipée mais pas vraiment discrète

Avec un look d’enfer ou infernal, selon les goûts, la RDTA Box d’Ijoy ne passe pas inaperçue. Cette box all-in-one double accu capable d’envoyer 225 W, avec la version 2.1 du firmware, ne s’adresse évidemment pas aux vapoteurs débutants. Elle cible un public expérimenté qui aime produire des nuages à forte, voire très forte puissance.

Comme d’habitude, Ijoy n’est pas radin en accessoire : la RDTA box arrive accompagnée d’un plateau IMC-3, d’une résistance triple coil MC-Coil, de deux résistances en fused Clapton, de vis, de joints de remplacement, d’un câble USB pour mettre le firmware à jour, d’un bouchon en silicone pour le réservoir, d’un capuchon pour le RDTA, d’un manuel en anglais et d’un pinceau pour nettoyer la box.

Ses dimensions de 135 mm de long sur 28 de large et 55 de profondeur ne jouent pas en sa faveur : elle n’est pas du tout discrète, mais est-ce le but ? Elle est également lourde 228 g à vide et 337 g avec les accus. Pourtant, son côté arrondi lui procure une ergonomie acceptable.

Revue technique

Caractéristiques techniques de la RDTA Box 200 W d’Ijoy :

  • Dimensions : 28*55*105mm (135 mm avec le dripper)
  • Poids : 228 g, 337 g accus inclus
  • Puissance : de 5 à 200 W
  • Voltage : de 1 à 8 V
  • Intensité : de 1 à 45 A
  • Écran OLED de 0,96 inch
  • Contrôle de température en NI/TI/SS
  • Plage de températures:  de 149 à 316°C
  • Plage de résistance : de 0,05 à 3 ohms
  • Capacité du réservoir : 12,8 ml
  • Connexion spécifique non 510
  • Drip tip propriétaire en Delrin
  • Firmware upgradable par USB
  • Batterie : deux accus 18650 (non inclus)

Le pack de la RDTA Box 200 W d’Ijoy comprend :

  • Une RDTA Box
  • Un plateau de montage IMC-3
  • Une résistance IMC-Coil 3 prémonté
  • Deux résistance en fused Clapton préfaites
  • Un tournevis
  • Un adaptateur drip tip 510
  • Un câble USB
  • Un set d’outils
  • Une notice

Contenance : 12,8 ml de liquide !

La partie RDTA se compose d’un drip tip en Delrin et d’un top cap. Les deux airflows en cyclope sont très longs (2 cm). Le large plateau IMC-3 de type Velocity à deux posts et quatre entrées permet de monter ses coils facilement. On peut le dévisser pour y adapter la résistance tricoil MC-Coil à 0,15 ohm fournie ou les différents plateaux du Combo RDTA. On peut utiliser les plateaux et top cap du Combo RDTA. Le cotonnage est aisé, il suffit de couper la fibre de façon à ce qu’elle touche le fond de la cuve.

Sous le plateau de montage, on a accès au gigantesque réservoir d’une contenance de 12,8 ml, un record ! Après avoir dévissé le capuchon situé à côté du RDTA, celui-ci se remplit très simplement par le trou très large (16 mm de diamètre), on peut y verser directement une fiole. Si on n’a pas envie de vaper 12 ml du même liquide, on peut très bien remplir le dripper par le drip tip, il est suffisamment large.

La capillarité se fait très bien, puisque la box est conçue de façon à ce que l’on appuie sur le bouton fire avec l’index, le côté arrondi se logeant dans la paume de la main. Le liquide descend donc à chaque bouffée vers la fibre.

Solidité et très bonne finition

Sur la façade, on trouve un gros bouton fire carré qui ne cliquette pas. Dessous, l’écran OLED de 0,96 pouce est très lisible, les boutons “+” et “-” et le port micro-USB.

Les deux accus 18650 s’insèrent en faisant coulisser la trappe vers les bas. Les polarités sont bien indiquées, aucun souci. Réenclenchée, la trappe ne bouge absolument pas.

La vape est musclée mais les saveurs sont là

Le chipset est ergonomique, on navigue facilement entre les menus. Il propose différents modes de vape : puissance bien sûr, contrôle de température en SS/Ti et Ni, ainsi que le TCR en upgradant la version 1.1 du firmware. En mode Power, la RDTA Box propose un preheat, qui permet de booster la puissance désirée sur un laps de trois secondes.

La RDTA Box d’Ijoy s’adresse évidemment aux amateurs de vape puissante et aérienne. Elle est conçue pour s’exprimer à partir de 70 watts. La vape est dense et les saveurs sont bien au rendez-vous. Comme souvent chez Ijoy, tout est très bien pensé. Elle est solide, bien finie et se démarque par un look clivant et grâce au plus grand réservoir disponible sur le marché.

En résumé

Points positifs :

  • Énorme capacité de liquide (12,8 ml !)
  • Réservoir hyper facile à remplir
  • Bonne restitution des saveurs
  • Bonne qualité de fabrication
  • Solide
  • Très bien équipée
  • Très bon rapport qualité/prix
  • Nouveau drip tip permettant le réglage des arrivées de liquide
  • Entretien complet amélioré pour un atomiseur 100% hygiénique

Points négatifs :

  • Format encombrant
  • Lourde
  • Look clivant
  • Dripper propriétaire
  • Réservée à l’inhalation directe
  • Grosse consommation de liquide

Conclusion

Note 4,5/5. La RDTA Box ne conviendra pas à tous les vapoteurs, mais ceux qui aiment les grosses box puissantes et qui vapent à forte puissance seront ravis. Pour un prix abordable, elle est solide, bien pensée, hyper bien équipée et son chipset est performant. Sa contenance de 12,8 ml est un avantage de poids. Niveau vape, elle est d’un bon niveau. Le volume de vapeur qu’elle peut produire est évidemment imposant mais elle restitue également les saveurs de façon très satisfaisante.


Matériel envoyé par Heavengifts

Name of Reviewed Item: RDTA Box Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/01/RDTA-Box-Ijoy-Une.jpg Review Author:Review Date:
  • nanardpvt18

    Achetée moins de 30 euros en promo chez nos amis de Gearmeilleurs, j’ai pris le risque de me retrouver avec une vape trop intense… Dès les premières “bouffées”, la surprise était bien là ! Affublé de deux gros coils affichant 0,11ohms et poussé à 95watts, le plateau fourni d’origine était bien garni… 🙂 Résultat ? Eh bien à ma grande surprise, les arrivées d’air ouvertes au tiers me conviennent parfaitement. Les goûts sont bien présents, le montage est enfantin, impossible de mal faire !

    Pour vous donner un aperçu de mon évolution dans la vape, je m’y suis mis il y a presque un an, avec pour commencer un toptank nano suivi du kayfun 5 et enfin les kanger mini et le bellus. Avec le temps j’ai rapidement baissé mon niveau de nicotine, passant de 12mg à 3 (je fais mes liquides depuis le début), et j’ai constaté une certaine frustration évidente : ma vape était trop faible ! Je suis passé dès la première semaine à une vape directe et mois après mois, malgré le changement d’atos de plus en plus aériens, mes poumons en demandaient toujours plus…

    Aujourd’hui, je suis ravi, cette RDTA box est ma vape quotidienne, faut dire qu’elle envoie tout ce qu’on lui demande sans limite ! Le défaut, c’est qu’aujourd’hui même mon Bellus que j’utilise de temps en temps pour une vape pépère me semble très, très faible.

    Solide, facile à utiliser, à monter et à nettoyer cette box a tout de même quelques défauts. En premier, elle est lourde et volumineuse, et pas qu’un peu ! Moi, ça ne me dérange pas, j’adore ça, mais je reconnais qu’elle ne conviendra pas à tout le monde. En second lieu, elle consomme pas mal, je déconseille également ce matériel si vous ne faites pas vos liquides. 12ml dans le réservoir me font deux jours à deux jours et demi mais je peux les consommer dans la journée si je m’énerve un peu ! De quoi vider votre porte-monnaie si vous achetez vos liquides en shops… En même temps, je ne connais pas de dripper ou de RDTA capable de suivre la cadence de ce monstre, dry-hit quasi impossible, à moins de le faire exprès, et encore !

    Autre petit reproche, le drip-tip est propriétaire, impossible d’en changer pour le personnaliser et pas d’adaptateur 510 non plus, c’est dommage. A ce sujet, si quelqu’un a une solution, je suis preneur !

    J’aurai également aimé que l’électronique gère une horloge pour afficher l’heure, mais c’est encore loin d’être le cas de toute les box, alors peut-être sur un prochain modèle…

    Difficile d’être plus critique avec ce matériel plutôt bien fini, d’autant qu’Ijoy propose d’autres plateaux (j’en attend deux nouveaux en commande) et des montages tout faits qui conviennent également à d’autres atomiseurs. Le bouchon de réservoir est facile à manipuler, les joints sont de qualité et fournis en plus dans la boite au cas-ou, le couvercle d’accus tient bien (malgré l’absence de “clic” et la peinture ne s’écaille pas. Ah, si , quelques fuites peuvent apparaître si on ne tient pas l’ensemble assez droit, mais c’est de tout façon le cas de la majorité des drippers qui ont les arrivées d’air à mi-hauteur.

    Conclusion : Vous cherchez un atomiseur qui envoie du “pâté” genre TFV12 mais votre box n’est pas assez large pour être “flush”, vous ne voulez pas perdre les saveurs malgré une vape intense et vous n’avez pas peur des box un peu lourdes ? Alors la RDTA box est faites pour vous ! Les copains avec les gros atos et drippers de compèt’ vont vous envier ! Et puis si vous voulez vaper moins fort tout en gardant l’avantage de ne pas recharger en liquide chaque jour, rien ne vous empêche de monter de plus petits coils, de toute façon le cottonnage reste archi simple ! En matière de vape, j’ai trouvé mon graal avec cet Ijoy et c’est tout le mal que je vous souhaite ! Vive la vape libre et merci de m’avoir lu jusqu’au bout ! ^-^

    P.S. : Si vous avez des questions, n’hésitez pas, j’essaierai de répondre au mieux ! —————————– 🙂 ————————————