Vous êtes ici : Vaping Post » ArticlesPublic Health England veut accélérer le vapotage

Public Health England veut accélérer le vapotage

    Annonce

Dans son dernier rapport, Public Health England (PHE) incite les professionnels de santé à encourager le remplacement de la cigarette combustible par la vape, en accélérant sa mise à disposition et en combattant les fausses informations. 

Londres (Angleterre).

On y a apprend notamment que moins de 1% des personnes qui ont consommé une cigarette électronique n’avaient jamais fumé auparavant. De plus, la prévalence du tabagisme et du vapotage décline chez les jeunes, ainsi il ne faut pas redouter l’effet de passerelle entre les deux produits.

Des milliers de fumeurs croient à tort que l’e-cigarette est aussi nocive que la cigarette, environ 4 fumeurs sur 10 n’ont même jamais expérimenté le vapotage” rapporte la porte parole de PHE. Pire, “moins de dix pour cent des adultes savent que la plupart des effets néfastes de la cigarette sur la santé ne sont pas causés par la nicotine” ajoute-t-elle.

Selon PHE, quiconque connaît des difficultés à arrêter de fumer devrait essayer de passer à la cigarette électronique. Les chances de sevrage sont les plus fortes chez ceux qui s’initient au vapotage tout en bénéficiant du soutien d’un service local de tabacologie.

PHE estime qu’il existe suffisamment de preuves pour que les vapoteuses soient mises à la disposition des patients du NHS, le système de santé publique anglais. Par ailleurs, l’agence britannique encourage le MHRA (l’agence gouvernementale en charge des médicaments et des produits de santé) à poursuivre son travail de réglementation et d’octroi de licences sur les produits de la cigarette électronique et de soutenir les fabricants afin d’accélérer la délivrance de licences pour la vente de vapoteuses. En outre, ces dispositifs doivent être disponibles en vente libre dans les magasins des hôpitaux et tout le personnel en contact avec les fumeurs doit motiver les patients à se se sevrer.