Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Pourquoi Gérard Mathern dénonce une éventuelle interdiction de la vape dans les lieux publics

Pourquoi Gérard Mathern dénonce une éventuelle interdiction de la vape dans les lieux publics

Gérard Mathern, médecin tabacologue, ici au salon Vapexpo (mars 2014).

Gérard Mathern, médecin tabacologue, ici au salon Vapexpo (mars 2014).

Gérard Mathern, pneumologue et notamment Secrétaire général de la Société française de Tabacologie a été interrogé par le quotidien 20 minutes quelques jours avant la présentation par Marisol Touraine de la loi relative à la politique de santé.

Il craint l’éventuelle mesure qui pourrait entrer prochainement en vigueur dans l’hexagone (selon les rumeurs véhiculées par Le Figaro) : l’interdiction de vapoter dans les lieux publics.

Aucun argument scientifique” ne vient la justifier selon le pneumologue. En effet, l’élément dangereux du tabac, le monoxyde de carbone, ne figure absolument pas dans la cigarette électronique. On ne peut donc pas véritablement parler de vapotage passif pour l’entourage des vapoteurs. Quant à la nicotine contenue dans la vapeur, celle qui émane de l’utilisation de la cigarette électronique est si faible qu’elle ne peut être à l’origine d’une quelconque dépendance.

La contagion par le geste est également écartée d’un revers de la main par Gérard Mathern. Aucune enquête ne tend à prouver que le nombre de fumeurs aurait progressé avec l’arrivée de l’e-cigarette.
Nous connaissons la composition du produit, il n’y a donc pas lieu d’instaurer un principe de précaution“, néanmoins le pneumologue estime que les vapoteurs doivent faire preuve “de civilité” pour ne pas incommoder, selon les situations, les personnes qui se trouvent dans leur entourage.
Il y a en effet certains endroits selon le pneumologue où le public n’aimerait pas ressentir un goût de banane ou de fraise dans l’air, c’est le cas au cinéma ou à table au restaurant.

Review Author:Review Date:
  • Vapevapes

    Pas d’accord pour le cinema ou le resto, au ciné ca pue le popcorn au beurre sans parler des parfum, au resto ca sens la nourriture, surtout quand unplat arrive gresillant. Si on doit se gener pour l’odeur on doit reglementer l’emanation d’odeur dans les lieux publics

    • Tony Fiant

      Je vois une vraie nuisance au cinéma : si devant toi, tu as un vapoteur (bien équipé) qui te balance des volutes de vapeur, moins volatiles reconnaissons le que la fumée d’une clope, tu vas rater la moitié du film.
      Si tu as 10 Vapoteurs dans la salle, il ne reste que le film en braille…

      • Stephane Jean

        exellent lol, je suis un vapoteur,mais effectivement faisons preuve de civilisation quand meme encore plus au ciné la après j’appelerai ça de la provocation,par contre au resto je ne vois pas le problème il y a des odeurs partout , a condition demander au tables d”a coté si ça ne leur dérange pas, si on fait tout dans les règles du respect je ne vois pas le problème.Après exusez moi du terme on tombera toujours sur des gros connards qui forcement nous fera cassera bie les c…. .Mais ça les con il y en a partout pas encore de loi d’interdiction pour eux:)

    • Roger Arbogast

      Je trouve au contraire le propos de M. Mathern très à propos. Le mot maître dans ce cas étant “civilité”.
      Pour ceux qui se rappellent la période antérieure à la loi Evin,on retrouvait le même problème. Soit le fumeur était incivil et allumait sa clope n’importe où, soit il était courtois et demandais à son entourage direct si la fumée ne dérangeait pas.
      Personnellement, je ne m’amuse pas à vaper à la face des gens si cela ne leur sied pas

  • billydu62

    je suis 100% d’accord avec vapevapes!

    c’est le casse tête du siècles!

    vapoteur depuis 1ans 1/2 ,ça me choque pas de devoir vapoter avec les fumeurs dans les abris fumeurs,notamment au travail(enfin pas la nuit,biensûr!un vieux reflexe de fumeur!)

    pour tout vous dire ça me gène de tenter de vapoter par exemple dans un magasin.

    Je trouve ça étrange!

    Alors que le but premier est de préserver les non-fumeur à l’émanation de tous ces goudrons et monoxyde de carbone!en faite ça serait plus sage de laisser cette habitude suivre son cours donc l’interdiction de vapoter dans les lieux publics et avancer dans les autres recherches!

    Des recherches poussées pour prouver de l’inocuité de la e-cig!

    Utilisateur d’un russian 91%,j’ai ouïe dire que le coton cardé que l’on utilise dans nos reconstructibles comporteraient des substances cancérigènes en fonction des traitement qu’ils auraient suivi(blanchiment….)

    Et c’est ça aujourd’hui que le bas blesse!on ne sait aujourd’hui,certes les scientifiques disent 10 fois voir 100fois moins dangereuses que la tueuse,quelles sont les effets stochastiques de l’utilisation du vaporisateur personnelle.
    C’est ce qui sait passer avec le lobbying du tabac d’antan où tout montré à croire que la cigarette(la tueuse) était inoffensive et un puissant anti-dépresseur.

    Moi j’ai arrêté de fumer et vapoter à la place car je me rendais moins coupable de vapoter que de fumer!
    Mais maintenant il en faut plus!des recherches bidons sont faite régulièrement pour prouver de la dangerosité de l’e-cig!
    alors là doit être l’enjeu démontré par A+B l’inocuité de cette fabuleuse invention qu’est la e-cig!
    Moi ça me dérangerais pas de mettre 50€ pour un organisme de recherche sérieux et indépendant.et une fois que ces preuves seront irréfutables toutes ces lois contre l’exclusion de l’utilisation de l’e-cig seront assouplit!

    • Roger Arbogast

      Juste pour info, ce qu’on appelle le coton cardé est un coton juste démêlé, mais non blanchi (d’ailleurs il est jaune clair), ni traité après cardage. Il y a effectivement des questions autour du coton, notamment lié au blanchiment (pas pour le cardé), certains seraient blanchis au chlore, ce qui est définitivement à proscrire pour la vape, mais aussi autour de l’ensimage (technique de démêlage du coton), car on imprègne le coton d’une solution huileuse pour faciliter son cardage (et cela concerne tous les cotons commercialisés).
      Ca ne fait pas avancer le débat, et aucune technique de vapotage n’est définitivement innofensive, cependant, ça ne tient pas la comparaison avec la clope (pour ceux qui se posent des questions plus poussées, voir le topic de mahood sur le gros forum par exemple)

    • Tony Fiant

      Le coton : gros débat car il y aussi l’aspect des filaments minuscules que l’on aspire. La fibre de silice présente aussi ses interrogations, idem pour les autres montages.
      Après, la pollution automobile tue chaque année des millions de gens et l’automobilisme passif est un concept inexistant.
      La solution à court terme consiste effectivement à être civil, respectueux des autres et à ne pas abuser mais il ne faut pas sombrer dans l’auto flagellation en s’interdisant et en culpabilisant.
      Je fais mes courses. J’évite de vaper. Si une envie me prend, et bien, je vais prendre 2/3 bouffées sans honte mais sans arrogance dans un rayon désert souvent sous l’œil bizarre du vigile qui visiblement aimerait bien intervenir mais ne le peut pas. Je reconnais que là, cela m’amuse un petit peu 🙂

  • vaccalluzzo graziella

    Exactement , mais que vont ils trouvé comme conneries encore? Ça commence a bien faire , que font ils de toutes les preuves ? C est facile de faire les sourds d oreilles !!!!!! Ça arrange beaucoup de monde , y en a ras le bol.

  • Ange Maupaix

    Perso je vapote depuis 1 ans et demi depuis zero bronchite je ne suis plus essouflee lorsque je monte un escalier je suis arrivee a un dosage assez faible 3mg mais je ne vapote pas dans des lieux public comme les magasins au resto je sors dehors et le produit que j ai adopte n a quasiment pas d odeur par contre vapoterdans un lieu pour fumeur je ne peux vraiment pas c est la qu on se rend compte de comment on pouvait incommoder les autres avec nos odeurs de tabac

  • The Grinch

    Moi j’interdirais le channel N°5 saupoudré au litre dans les restaurants ! Une infection encore vécue il y a peu ! A croire que certaine personnes ont qque chose à cacher sous ces effluves qui sont pour moi parfois plus incommodantes que la fumée de cigarette ! Mesdames ! Ce n’est pas parce-que votre parfum vous plait et qu’il coute cher qu’il faille en faire profiter 30 personnes ! Moi ça me donne la gerbe le parfum à haute dose !

  • Valerie Cale

    Effectivement, restons courtois et intelligents. Perso, je ne vapote pas au ciné pour ne pas inquiétez les gens, et les gêner avec le fumée. Par contre au resto, je demande l’autorisation dès mon arrivée, et si c’est «non au vapotage», je passe mon chemin et vais voir ailleurs. Ensuite je demande aux tables voisines de la mienne si cela ne les dérange pas.
    Et dernière chose, j’ai des saveurs qui dégagent une odeur forte (caramel) : je les évite donc dans ce genre de situation, et privilégie les liquides sans odeur