Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » PMI en passe de prendre le contrôle de la vape aux Émirats Arabes Unis ?

PMI en passe de prendre le contrôle de la vape aux Émirats Arabes Unis ?

    Annonce

Si jusqu’à présent, l’importation de produits de la vape était interdite aux Émirats Arabes Unis, PMI, en collaboration avec une association de consommateurs, pourrait bien être sur le point de faire changer ce fait. Bonne nouvelle pour la santé publique ou tentative de s’approprier le marché du pays ? 

La vape interdite aux Émirats

Si certains pays comme le Royaume-Uni se montrent particulièrement bienveillants à l’égard de la vape, d’autres, comme les Émirats Arabes Unis (EAU), la combattent de quelque manière que ce soit. 

En effet, jusqu’à présent, les EAU ont toujours adopté une position extrêmement ferme concernant la cigarette électronique. En tête de liste des choses à éviter absolument pour les législateurs du pays : l’importation de produits de la vape dans leur contrée. 

En mars dernier par exemple, ChurnMag rapporte qu’un haut responsable de la santé du pays déclarait être en train de “travailler à l’élaboration d’une réglementation qui entraînerait des conséquences graves pour quiconque serait pris en train d’essayer d’introduire ce genre de dispositifs dans le pays”

Mais ce discours pourrait bien être sur le point de changer, notamment grâce à l’alliance de PMI et d’Esma, l’un des groupes de défense des consommateurs des Émirats arabes unis.

Philip Morris en Bon Samaritain ?

A l’heure actuelle, le marché de la vape dans le pays est entièrement souterrain. 

En effet, pour le Dr Wedad Al Maidoor, chef du comité national de lutte contre le tabagisme, “toutes les cigarettes électroniques actuellement disponibles dans le pays n’ont pas été importées, car aucune norme d’importation n’a été fixée. Elles sont ainsi toutes passées en contrebande”

Toutefois, toujours selon Churmag, des représentants de PMI auraient récemment déclaré : 

“Nous pensons qu’Esma réfléchit sérieusement à la meilleure façon de réglementer tous les nouveaux produits du tabac pour assurer la sécurité et la qualité des produits”.

Une phrase laissant donc à penser que le cigarettier entretient d’étroites relations avec le groupe de défense des consommateurs du pays. 

Toutefois, s’il convient de saluer le fait que Philip Morris semble lutter à ses côtés afin de faire autoriser la vape dans le pays, cette collaboration pose question. Le cigarettier a-t-il passé un accord avec Esma ? 

Philip Morris souhaite-t-il réellement sortir les Émirats Arabes Unis du joug du tabac ? Ou l’industriel tente-t-il tout simplement de s’offrir une place privilégiée dans ce nouveau marché, en complément du juteux secteur du tabac combustible dont il est le leader là bas ? 

Le reste de l’actu de PMI

Philip Morris souhaiterait accélérer le déclin du tabagisme dans le monde

  • Publié le 21/08/2019

Tirer un trait sur un business qui rapporte près de 100 milliards chaque année ? « Les gens peuvent changer, alors pourquoi pas les grandes entreprises ? », voilà la …

L’OMS s’indigne d’un communiqué de Philip Morris

  • Publié le 3/06/2019

Un cigarettier à l’audace sans limite Il y a quelques jours, le cigarettier Philip Morris International publiait sur son site internet un communiqué appelant à modifier le nom de la …

Dossier : quand Big Tobacco s’attaque aux jeunes

  • Publié le 28/05/2019

Il y a quelques semaines, nous vous proposions une immersion au coeur de l’univers des cigarettiers (cf. voir article en bas de page), et plus particulièrement dans le monde obscur …

Annonce