Vous êtes ici : Vaping Post » Les meilleures cigarettes électroniques en 2020 » Meilleur atomiseur » Meilleur atomiseur vape aérienne

Meilleur atomiseur vape aérienne

Gros nuages en vue !

1re place
Zeus X RTA - Geekvape

Le Zeus X de Geekvape est la déclinaison double coil de la gamme d'atomiseurs. Il offre une vapeur dense, des saveurs intenses et un silence de fonctionnement exemplaire. Son arrivée d’air par le haut est bien maîtrisée, dans le registre de la vape aérienne, et lui permet de ne pas fuir du tout, c’est qui est appréciable. Seule la forme et la largeur de son drip tip peut être surprenante. Il est par ailleurs facile à monter, que ce soit en simple ou en double coil, même si la première configuration ne présente que peu d'intérêt sur cette version.

2e place
Leto 24 - Titanide
5 /5
3e place
Dead Rabbit RTA - Hellvape
5 /5

La ou les inhalation(s) directe(s)

La vape est entre autre une question de mode, ou plus exactement de tendance. La vape indirecte a eu le monopole un moment, puis la vape directe modérée est apparue, suivie par des puissances de plus en plus élevées pour revenir aujourd’hui à une moyenne plus raisonnable. Les vapoteurs ont ainsi toute une panoplie de vapes directes disponibles.

L'inhalation directe ou « DL »

L'inhalation directe ou « DL » pour "Direct to Lung" en anglais consiste à faire passer directement la vapeur dans les poumons, en aspirant comme on respire. Elle s'oppose à l'inhalation indirecte, ou « MTL » qui consiste à aspirer la vapeur en deux temps, d'abord dans la bouche puis dans les poumons comme on le fait avec une cigarette combustible. Plus récente, l'inhalation directe séduit de nombreux vapoteurs grâce à des atomiseurs toujours plus performants.

Les inhalations directes

Autant les atomiseurs prévus pour l’inhalation indirecte se ressemblent globalement sur leur plage d’utilisation, qui va en gros de 8 à 20W, autant la panoplie de vapes directes est bien plus large. Une vape en inhalation directe restrictive à 25 W n’a pas grand chose à voir avec une autre à 150 W et un flux d’air libre.

Le choix d’un atomiseur pour l’inhalation directe doit être fait en considération de vos préférences personnelles et du style de vape que vous envisagez. Certains atomiseurs proposent une polyvalence confortable, d’autres sont plus limités dans leur plage d’utilisation.

Simple ou double coil ?

Les atomiseurs pour la vape en inhalation directe peuvent se classer en deux grandes catégories : les simples et les double coils, certains modèles étant capables de faire les deux. Les simples coil, c’est à dire ceux prévus pour recevoir un montage avec une unique résistance, sont plus adaptés aux puissances de vape de 20 à 100 W. Ils ont l’avantage d’être plus simples à monter.

Les atomiseurs prévus pour le double coil prennent les montages avec deux résistances, généralement montées en parallèle. Ils sont généralement utilisés entre 50 et 200 W. Le montage est rendu un peu plus difficile puisqu’il faut que les deux résistances chauffent de la même manière et au même rythme. Rien de très compliqué pour autant, mais faire deux résistances sans que l’une chauffe plus que l’autre est un peu plus délicat.

Certains atomiseurs acceptent des montages à trois ou quatre résistances, ils ne conviennent que pour les puissances de vape les plus extrêmes et restent ainsi marginaux.

Les montages en mesh

D’autres types de montages ont fait leur apparition pour les atomiseurs dédiés à la vape directe, et en particulier le mesh. Il s’agit d’une fine grille de métal, en général de l’inox. Le nom est repris des feuilles de tissus métallique utilisées pour les mèches dans les atomiseurs genesis, sur lesquels les passionnés s’escrimaient à faire des montages il y a quelques années.

Les résistances en mesh se généralisent sur les clearomiseurs dans lesquels elles permettent d’obtenir des performances remarquables. Elles ne rencontrent pas le même succès avec les reconstructibles, sans doute parce qu’elles n’offrent pas la même marge de manoeuvre et la diversité d’options que les résistances classiques. Elles ont également souvent tendance à avoir une consommation de liquide colossale. Autant de contraintes qui limitent leur succès en reconstructible.

Quel est le format standard ?

Le format standard il y a quelques années était le diamètre 22mm, la quasi-totalité des atomiseurs s’y conformait. Aujourd’hui, le diamètre 24 mm est devenu le plus répandu. Le 22 mm concerne principalement les atomiseurs MTL, qui se répartissent entre les deux formats. Pour la vape directe, le 24 mm est largement majoritaire, suivi par le 25 mm également fréquent.

D’autres formats existent également, naviguant au gré des modèles entre le 26 et le 40 mm. Pensez dans ce cas a vérifier que votre box les accepte sans faire de votre dispositif un montage improbable avec un atomiseur disproportionné. Moins sensible avec les box, ce critère est facilement critique chez les amateurs de tubes.

Adapter le reste de son matériel

Deux paramètres principaux sont à prendre en considération pour que votre atomiseur soit adapté en vape directe. Le premier concerne la box, qui doit pouvoir délivrer la puissance que vous envisagez d’utiliser tout en conservant une autonomie raisonnable. Les simples accus permettent d’aller jusqu’à 80W en 18650 et 100W en 21700. Au-delà, il faut passer en double accu, une configuration qui permet dans tous les cas de doubler l’autonomie pour plus de confort, mais avec un encombrement sensiblement plus important.

Le second paramètre concerne les liquides. Les flacons standards de 10ml peuvent encore convenir avec une utilisation modérée à puissance raisonnable. Aux puissances plus élevées ou en utilisation intense, les bouteilles en plus grand format associées à un booster permettent de maintenir le budget liquide dans une tranche raisonnable. Le DIY est également une option à envisager pour les plus fortes consommations.

Avertissement : le Vaping Post est soutenu par son audience. En achetant via des liens sur notre site, nous pouvons percevoir une commission qui n'affecte en rien votre prix d'achat.