Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Malaisie : 58,9 % des cigarettes vendues dans le pays proviendraient du marché noir

Malaisie : 58,9 % des cigarettes vendues dans le pays proviendraient du marché noir

    Annonce

Si la vente de cigarettes illicites continue de se développer doucement en France, dans certains pays ayant interdit la vape tels que la Malaisie, elle serait en train de devenir un véritable sport national. A tel point que plus de la moitié du tabac échangé là-bas, le serait au marché noir.

Interdire la vape augmente le trafic illicite de tabac

Vue panoramique de Kuala Lumpur, en Malaisie

Si l’on en croit le dernier rapport de l’OLAF (Office européen de Lutte Antifraude) publié l’été dernier, la France ferait partie des pays les plus touchés par le commerce illicite de cigarettes. En fait, l’hexagone, accompagné de l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Pologne, représenteraient à eux seuls 62 % de la consommation de tabac illégal en Europe.

Il y a cependant d’autres pays dans le monde qui semblent avoir fait du commerce illicite de cigarettes, un véritable sport national. C’est notamment le cas de la Malaisie qui, selon une récente étude commandée par la Confederation of Malaysian Tobacco Manufacturers (N.D.L.R : les cigarettiers du pays), révèle que 58,9 % des bâtonnets de tabac échangés dans le pays proviendraient de sources non-officielles. Un chiffre qui représenterait pas moins de 12 milliards de cigarettes.

L’étude en question a été réalisée au cours de l’année 2018 grâce à l’analyse de 153 000 paquets de cigarettes ayant été jetés à travers tout le pays, et dont on a analysé les timbres fiscaux et les emballages.

Selon les résultats de l’enquête, 91 % des paquets illégaux ne possédaient pas de timbres fiscaux, tandis que les 9 % restants en présentaient de faux.

Pour Cormac O’Rourke, directeur général de la branche malaisienne chez JTI, cette consommation de cigarettes illicites s’explique par des « augmentations excessives des droits d’accise sur le tabac et des prix des cigarettes au fil des ans », ainsi qu’une application de la loi « insuffisante ».

Il est important de rappeler qu’en Malaisie, les produits de la vape nicotinés sont interdits dans plusieurs Etats. Une interdiction ayant entraîné un développement du marché noir dans ce secteur. De manière plus générale, la majorité des pays ayant interdit ou sur-réglementés la cigarette électronique ont vu une augmentation des ventes illicites de ces produits, ainsi que du tabac.

Les derniers articles sur la Malaisie

Malaisie : vapoter ou fumer dans un restaurant coûtera désormais jusqu’à 2 ans de prison

  • Publié le 19/12/2018

Éduquer avant de (lourdement) sanctionner Dès le mois prochain, tous les restaurants de Malaisie deviendront interdits aux fumeurs et vapoteurs. Une mesure décidée par le ministère de la santé du …

Malaisie : descentes de police coordonnées sur les boutiques de vape

  • Publié le 29/01/2018

De notre correspondant Fergus Mason (Vaping Post UK) Un raid coordonné Le Réseau international des organisations de consommateurs de nicotine (INNCO) a déclaré à Vaping Post que chaque magasin de …

Malaisie : face à la prohibition de la vape, le marché noir se développe

  • Publié le 9/06/2017

Plusieurs états de Malaisie ont interdit la vente d’e-liquides nicotinés. Seules les pharmacies et médecins agréés y sont autorisés à les vendre. Une équipe de chercheurs malaysiens a mené une enquête …

Annonce