Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » L’interdiction dans les lieux publics serait un « véritable tournant dans les politiques anti-tabac »

L’interdiction dans les lieux publics serait un « véritable tournant dans les politiques anti-tabac »

    Annonce
"La cigarette, l’héroïne de demain" sur Liberation

La cigarette, l’héroïne de demain” sur Libération

L’essayiste et juriste Marcela Iacub a évoqué dans Libération l’éventuelle mesure interdisant la cigarette électronique dans les lieux publics en France.

Désormais, ce n’est plus le vapotage passif qui est avancé comme raison à l’origine de cette volonté d’interdiction. C’est le mimétisme qui est craint de la part des autorités publiques. Selon Marcela Iacub, les défenseurs de cette mesure pensent combattre “l’incitation à fumer”.
Si ils vont au bout de leur raisonnement, les fumeurs et les vapoteurs vont devoir alors “éviter de se montrer en train de fumer à la fenêtre de leur propre domicile ou devant leurs invités“.

Les accrocs à certains produits nocifs quand ils sont consommés à l’excès comme les frites et les sucreries devraient également en faire de même ? C’est la question que soulève l’essayiste dans le quotidien Français dans sa chronique “à contre sens”. Rappelons qu’actuellement, aucune étude sérieuse ne vient prouver de dangers pour l’entourage des vapoteurs lorsque ces derniers utilisent leur e-cigarette. Si l’interdiction rentre en vigueur comme tout semble le supposer, il s’agit selon Marcela Iacub d’un “véritable tournant dans les politiques anti-tabac”.

Review Author:Review Date:
  • Grib8s

    Interdit de boire de l’eau dans les lieux publics ! Cela pourrait donner envie aux alcooliques d’aller sur le zinc du premier bar venu pour prendre leur dose !

  • Je l’ai lu ce week end et j’ai posté également (ok je ne met plus de lien…)

  • Tony Fiant

    Le mimétisme est inscrit dans nos gênes tel le troupeau de buffles.
    Je rejoins donc les commentaires précédents : soit on interdit tout à tout le monde soit on arrête de faire une fixation (qui tourne pour certains à la névrose) sur la cigarette électronique.

  • Frédéric F.

    Peut-être faudrait-il commencer par imposer un autre nom. J’avoue que la première fois que j’ai entendu “cigarette électronique”, il y a 3 ou 4 ans, j’ai éclaté de rire. Si on m’avait parlé de “vapote”, susceptible de remplacer la cigarette, je m’y serais intéressé plus tôt.

    • vapoton

      cépafo

      • Raou

        mécétrotar

        • vapoton

          et onfékoi ou yakafokon???

  • Camé Leon

    mimétisme et désordre public sont avancées comme raisons. Bon. Je réfléchis…Alors une fille ou femme en mini-jupe et décolté ca pourrais donner envie au homme de satisfaire leur désir sur le champs, les hommes se battraient pour être celui qui sera le premier ou le seul,ca serait le bordel et aux femmes ca pourrais donner envie de s’habiller pareil, donc comme certains le préconise la burka est la solution, allons nous vapoter sous une burka ? ou vont-ils nous laisser vapoter en public comme on s’habille comme on veut au risque de donner l’idée a des fumerus d’essayer ?