Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » La vente en ligne de cigarettes électroniques aux États-Unis pourrait être menacée

La vente en ligne de cigarettes électroniques aux États-Unis pourrait être menacée

Des rumeurs courent selon lequelles la FDA pourrait bannir la vente en ligne de cigarettes électroniques.

Des rumeurs courent selon lesquelles la FDA pourrait bannir très prochainement la vente en ligne de cigarettes électroniques aux États-Unis.

Cela fait maintenant un certain temps que la FDA a annoncé le début d’un travail pour règlementer la cigarette électroniques sur le territoire américain. Prévues pour Octobre, les possibles propositions de la FDA  inquiètent énormément les consommateurs et les acteurs du marché, ces derniers ayant d’ailleurs demandé d’obtenir des réunions d’écoute auprès de l’agence. Des informations, non officielles selon la FDA, circulent depuis.

Selon le Wall Street jounal, ces réunions durant lesquelles la FDA a pu recevoir les professionnels du secteur auraient abordé le thème du bannissement de la vente d’e-cigarettes afin de protéger les mineurs ainsi que la question de la réglementation de la publicité à la télévision, radio et dans les journaux.

Mitch Zeller, le directeur du département sur les produits du tabac à la FDA, précise la position de l’agence : “Même si nous avons besoin de plus de recherches pour connaitre les effets sur la santé de l’e-cigarette, nous n’avons en revanche pas besoin d’études pour savoir si ce produit doit être règlementé par la FDA ou non“.

Le Wall Street journal a également interrogé Elliot Maisel, le gérant de la marque américaine d’e-cigarettes Fin, qui a déjà investi beaucoup d’argent dans son entreprise et qui espère atteindre les 60 millions de dollars de chiffre d’affaire cette année. On pourrait facilement imaginer le stress dans lequel il peut être en ce moment, car de telles réglementations pourraient littéralement le forcer à mettre la clé sous la porte. Or il n’en est rien : “Si ils me forcent à fermer demain, perdrai-je de l’argent ? Oui. Est-ce que cela va arriver ? Non, à cause de la demande pour ces produits.

La FDA modère ses propos et ne parle pas encore d’interdiction

Même si Maisel semble être serein on peut très nettement sentir sur internet l’inquiétude des consommateurs. Ed West, un vapoteur de Californie et membre de la CASAA (l’une des principales association de vapoteurs aux États-Unis) a reçu un email de la part de la FDA qui précise officiellement les choses :

La FDA souhaite corriger les inexactitudes parues le 23 aout 2013 dans l’article du Wall Street Journal, intitulé «La FDA discute de l’interdiction de la vente en ligne d’e-cigarettes”.

La FDA se réunit fréquemment avec les membres de l’industrie du tabac, ainsi qu’avec les groupes de santé publique et d’autres intervenants, afin de mieux comprendre les préoccupations ou les questions qu’ils peuvent avoir. Dans le cadre de cet effort des “séances d’écoute» avec les entreprises d’e-cigarettes ont été organisées à leur demande et ont donné à la FDA l’occasion d’écouter leurs préoccupations et leurs points de vue.

La FDA n’a pas soulevé ou appuyé la question d’éventuelles restrictions sur les cigarettes électroniques ou tout autre produit entrant dans cette catégorie au cours de ces séances d’écoute. Tous les détails au sujet de l’intention de l’agence seront rendus publics à toutes les parties intéressées dans le même temps, via la publication d’un projet de loi.

Cette précision a ensuite fait l’objet d’un communiqué officiel sur le site de la FDA. La CASAA quant à elle insiste sur le fait que l’interdiction de vente sur internet n’est pour le moment qu’une rumeur et a demandé à ses membres il y a quelques heures de ne pas inonder les services de la FDA avec des emails de protestation. L’un des ses porte-parole explique que l’association rencontrera la FDA ce lundi et que l’action communautaire de masse n’est pas encore nécessaire, au risque de décrédibiliser le mouvement.

Review Author:Review Date: