Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit Solo Mini – Ijoy

Test : kit Solo Mini – Ijoy

Sortie fin 2015, la Solo Mini d’Ijoy, fabricant chinois qui monte, a bénéficié d’un upgrade qui fait d’elle une concurrente extrêmement sérieuse de l’Evic VTC Mini. D’une puissance de 80W, elle embarque un chipset très performant et accepte de nombreux fils résistifs. En bonus, elle dispose d’un mode “taste control” innovant. Proposée ici en kit avec le Reaper Tank, voyons si l’Ijoy Solo Mini est bien l’Evic VTC Mini killer, qu’elle prétend être officieusement sur le papier.

Design hyper ergonomique

Mini Solo KitLe kit Solo Mini arrive dans un packaging blanc cartonné soigné. A l’intérieur, on trouve la box Solo Mini, un Reaper Tank, deux résistances (une en 0,5 ohm double coil en inox 316L et l’autre en 0,6 ohm double coil en NiCr), un câble USB, un manuel en anglais et, bonne surprise, une housse de protection noire en silicone. Le tour du propriétaire étant fait, passons aux choses sérieuses.

Mini Solo 2La Solo Mini est la petite sœur de l’Asolo, box d’une puissance de 200W. Son design tout en rondeur est déroutant au premier abord. Tous les angles sont arrondis et la façade est de biais, à 45°. A la prise en main, c’est assez bluffant, la box est parfaitement ergonomique. Avec 88mm de hauteur, pour 40,4mm de largeur et 24,4mm de profondeur, pour 114g, elle adopte un format compact. Son corps constitué d’un alliage de zinc et de Teflon limite sa chauffe.

FaçadeSur la façade, on trouve un switch carré en inox, l’écran OLED de 0,91 pouce et la prise micro-USB pour recharger la Solo Mini. Un bouton en forme de T est situé en bas de la façade. Les extrémités de sa barre supérieure font office de + et de -. Le bouton + se trouvant à gauche, ce qui perturbe toujours au début. Le bouton à la base du T permet de changer de mode.

ArrièreA l’arrière de la Solo Mini, une trappe magnétique cache l’emplacement pour l’accu 18650. Le logo Ijoy perfore cette trappe et fait office de trous de dégazage. Petit défaut, si les aimants de maintien ferment la trappe horizontalement, elle glisse un peu trop facilement vers le bas.

OLEDL’écran OLED affiche de nombreuses informations. En mode puissance, il indique la résistance de l’atomiseur, le voltage, le courant en ampère, le wattage, l’indicateur de charge de batterie et la durée des bouffées. En mode contrôle de température, viennent s’ajouter l’indicateur de liquide, qui prévient quand il vient à manquer, la température maximale désirée et un thermomètre, qui indique quand la température maximale est atteinte. En mode mode taste control (le contrôle de goût, on y viendra plus tard), la température maximale est remplacée par un pourcentage de température. C’est très exhaustif, voire même pléthorique pour les deux derniers modes.

ReaperPassons au Reaper Tank. D’une contenance honnête de 3,8 ml, il est possible de le remplir par le haut, en dévissant simplement le top cap. Le remplissage est facilité par deux belles fentes, qui acceptent les pipettes à embouts larges. Le drip tip est d’un diamètre conséquent (1 cm) et composé d’inox à l’extérieur et de Delrin à l’intérieur, ce qui limite considérablement sa chauffe. Il tiédit à peine en vérité, même en enchainant les bouffées. Le double airflow en cyclope permet de passer d’une vape très serrée à une vape aérienne, ce qui permet d’alterner inhalation directe et indirecte selon l’envie du moment. D’autant que la bague d’airflow coulisse parfaitement bien, elle n’est ni trop dure, ni trop lâche.

Top Reaper

Revue technique

Les caractéristiques essentielles sont les suivantes :

  • Un mod batterie à puissance variable pour accu 18 650 (non fourni)
  • Puissance en watts variable : 5 à 80 W par incrément de 0,1
  • Température variable de 100 à 315°C
  • Résistance : 0,08/1,5 ohm en mode contrôle de température ; 0,08/2,5 ohm en mode mode taste control pour Ni, Ti et SS ; 0,05/2,5 ohm en mode mode taste control pour kanthal ; 0,08/3 ohm en mode puissance
  • Accepte les fils en Ti, Ni200, NiCr, TiCr, Kanthal A1 et SS316L
    Ecran OLED de 0,91 pouce
    Affichage température, wattage, voltage, ohms et batteries, temps, thermomètre, pourcentage de température, ampérage
  • Chipset Iwepal
  • 3 modes de fonctionnement : température Ti-Ni-SS316 / taste control / wattage
  • 1 fire en inox (on et off par 5 pressions rapides)
  • Compatibilité : pas de vis 510.
  • Protection : 10 sec, court-circuit, résistance basse, polarités inversées, lock de la résistance protégeant le calibrage de la température
  • Un tank Reaper de 3,8 ml
  • Deux têtes d’atomiseurs : une de 0,5 ohm double coil en SS316, une de 0,6 ohm double coil en NiCr
  • Un drip tip en inox
  • Recharge par USB en façade, au bas de la box
  • Connexion : 510 sur ressort
  • Une housse en silicone noire
  • Un mode d’emploi en anglais
  • Matériaux : alliage zinc/teflon
  • Hauteur : 84 mm (141mm avec l’atomiseur)
  • Largeur : 40,4 mm
  • Profondeur : 24,4 mm
  • Poids avec Reaper Tank : 230 g
  • Hauteur du Reaper Tank : 57 mm
  • Diamètre du Reaper Tank : 22,5 mm
  • Cinq coloris disponibles : noir, rouge, doré, blanc et vert

Eléments

Voyons ce qui change sur cette version upgradée du Solo Mini d’Ijoy. Le chipset développé en partenariat avec Iwepal, une société chinoise spécialisée dans la fabrication de composants pour cigarettes électroniques, est passé de 75 à 80 W et inclut désormais l’inox 316L en contrôle de température.

La box se comporte excellemment en mode puissance, rien à signaler. Elle envoie le courant sans temps de latence. Le Reaper Tank s’avère être un clearomiseur très agréable à utiliser. La production de vapeur et la restitution de saveurs sont excellentes.

Taste ControlPassons à la nouveauté, le mode taste control. Ce mode s’utilise avec du Kanthal A1. Une fois trouvée la puissance désirée, un long clic sur la base du bouton T permet d’accéder au taste control. Un pourcentage de température, un thermomètre ainsi qu’un symbole de goutte apparaissent à l’écran.

Tout l’intérêt de ce mode réside dans le fait que le chipset stoppe la batterie si la température monte trop haut, en cas de dry hit. Ce taste control se rapproche fortement d’un contrôle de température pour Kanthal A1. On peut varier le pourcentage de 80 à 110%. Pour une puissance de 30 W, le taste control varie de 24 à 33 W. Un mode très sympa pour les aficionados du Kanthal.

TrappePour passer en mode contrôle de température, il faut repasser en mode puissance, d’un long clic sur la base du T puis cliquer trois fois sur ce bouton. Là, le chipset propose trois fils : Ni, Ti et SS316L. On sélectionne le fil avec les boutons + et – puis on fait varier la température avec les mêmes boutons. Simple et efficace. Le chipset est très précis et la vape bien lisse.

Evic VTC MiniLa Solo Mini possède un défaut assez énervant, elle ne garde pas les montages en mémoire. A chaque changement d’atomiseur, il faut donc tout régler ce qui est dommage et un véritable point négatif par rapport aux eVic VTC et Vtwo Mini.

 

En résumé

Points positifs :

  • Tient parfaitement en main
  • Très bonne finition
  • Ergonomie du chipset
  • Excellente restitution des saveurs
  • Très bon volume de vapeur
  • Polyvalence du Reaper Tank de vape serrée à vape aérienne
  • Prix
  • Remplissage du tank par le haut
  • Trappe de l’accu magnétique
  • Housse silicone fournie

Points négatifs :

  • Consommation de liquide
  • Trop d’infos sur l’écran en fonction du mode choisi
  • Mode d’emploi en anglais
  • Plateau RBA non-fourni
  • Trappe magnétique bouge légèrement
  • Pas de stealth mode pour économiser la batterie
  • Pas de mémoire de réglage

Conclusion

Note de 4,5/5. Ce kit Solo Mini d’Ijoy est une excellente surprise. Malgré les défauts cités dans les points négatifs, la Solo Mini séduit par son ergonomie exceptionnelle, sa facilité d’usage et son mode taste control utile et innovant. Si elle tente de déborder la série des eVic Mini, le chipset ultra-performant et upgradable monté sur les box de Joyetech ne lui permet pas de prendre la tête. Néanmoins, en associant sa Solo Mini au Reaper Tank, Ijoy propose un kit séduisant, performant et polyvalent. Finalement, son défaut majeur, réside dans le fait qu’il n’est pas (encore ?) distribué en France. On le trouve sur des sites étrangers, où il est proposé aux alentours d’une cinquantaine d’euros. A l’avenir, on devrait trouver plus facilement les produits Ijoy en Europe, grâce au succès de produits comme le Limitless RDTA.

Name of Reviewed Item: Solo Mini Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2016/07/solo-mini-kit-une.jpg Review Author:Review Date: