Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Govad RTA – Vandy Vape

Test : Govad RTA – Vandy Vape

La licence Govad de chez Vandy Vape a vu le jour avec un RDA, et s’agrandit gentiment avec cette version RTA. Reprenant le principe du plateau du RDA, mais en y apportant quelques différences, cet atomiseur RTA est exclusivement simple coil et promet d’excellentes saveurs.

Le packaging

Comme il semble de mise chez Vandy Vape, la boite du Govad RTA contient pas mal de petites choses en plus de l’atomiseur : un deuxième drip tip en Delrin en complément de celui en Ultem déjà monté, un adaptateur de drip tip 510, des joints, vis et deux petits ressorts pour le plateau, un réducteur de réservoir, un réservoir de secours, une notice avec une partie rédigée dans un Français moyen, mais compréhensible, une clef servant pour dévisser la bague de remplissage et le fameux petit tournevis bleu cruciforme, bien connu de ceux qui font leurs emplettes dans des contrées lointaines. Finalement, il ne manque plus qu’une résistance pour le mettre en route, mais cette boite est quand même bien fournie.

Le Govad RTA en détail

L’atomiseur nous arrive avec un réducteur de réservoir déjà en place sous forme d’un anneau qui vient se clipser sur la bague de remplissage, obligatoire pour ceux qui résident dans un pays interdisant les réservoirs de plus de 2ml. Bien entendu, la première chose à faire sera d’enlever cet élément incongru et de le ranger bien précautionneusement  à sa place, c’est-à-dire la poubelle. Vaper avec un réservoir en 4 ml ce pas bien, mais avec un 2 ml ça change tout. Il y a vraiment des claques qui se perdent, et heureusement que nos amis chinois sont pleins de ressources, même si ce genre de contournement ne va pas malheureusement pas durer longtemps si j’ai bien suivi l’actualité.

Le Govad RTA est annoncé pour un diamètre de 24 mm, ce qui est vrai pour le bottom cap et le top cap, mais au niveau du réservoir le diamètre est de 26 mm, ce qui lui permet de contenir 4 ml tout en ayant un large plateau. Ce ne sera pas particulièrement gênant, sauf pour ceux qui n’aiment pas particulièrement le look que cela lui confère. Sa hauteur hors drip tip et connectique étant de 43 mm, le Govad ne se montre pas particulièrement menu.

De conception simple, cinq éléments en tout, chaque pièce se révèle bien pensée et leur finition très bonne, y compris pour les filetages qui se révèlent très doux et sans aucune accroche. Le top cap est cranté (mais non agressif) pour faciliter son dévissage, et héberge le joint servant pour le drip tip qui est au format 810. Deux drip tip sont fournis : un en Ultem de 17,3 mm de diamètre extérieur pour 7,35 mm de hauteur, et un second en Delrin de 13,90 de diamètre extérieur pour 8,8 mm de hauteur.  L’adaptateur de drip tip 510 étant également livré, tout le monde y trouvera son compte ce que j’apprécie particulièrement.

Le réservoir sera maintenu entre la cloche d’atomisation et la bague de remplissage. Cependant, le réservoir semble être un chouia trop grand et il sera difficile de visser la bague de remplissage à fond, laissant apparaître un rebord disgracieux à sa jointure avec la cloche. Sans le réservoir l’ensemble se monte bien, mais avec… je vous laisse regarder la photo. Ce détail n’engendre pas de dysfonctionnement, mais même en changeant de réservoir et de joints, rien à faire, ce n’est pas fush.

À noter également la clef servant à dévisser la bague de remplissage. Très utile, sans elle il sera assez difficile de dévisser la bague et quasi impossible de bien la remettre en place. Si vous perdez cette clé, il sera toujours possible d’utiliser une pince, mais c’est pourquoi je ne suis pas spécialement partisan de ce genre d’accessoire qui semble en plus avoir été ajouté à la dernière minute si j’en crois les premiers retours. La bague de remplissage semble toujours poser un problème chez Vandy Vape, comme avec le Kylin, mais au moins ici le réservoir est correctement maintenu.

Revue technique

Caractéristiques essentielles du Govad de chez Vandy Vape :

  • Hauteur : 43 mm sans le drip tip et la connexion
  • Diamètre : 24 mm au niveau du bottom cap puis 26 mm au niveau du réservoir
  • Contenance du réservoir : 2 ou 4 ml
  • Connexion : non réglable en plaqué or
  • Matériaux : acier, Pyrex pour le réservoir
  • Poids : 50 g
  • Type de résistances : simple coil
  • Contrôle d’arrivée de liquide par rotation
  • Airflow : par le bas et réglable librement avec butée d’arrêt
  • Drip tip : wide bore en Ultem ou en Delin au format 810 sans joint
  • Remplissage : par le haut avec démontage du top cap
  • Couleurs disponibles : acier, noir, gold et rainbow

La boite comprend :

  • Un atomiseur Govad
  • Un réservoir supplémentaire
  • Un sachet comportant des joints, vis et accessoires
  • Un second drip tip
  • Un tournevis
  • Un manuel en multilangue dont le Français

Un plateau très plaisant

 

Concernant le plateau, je ne vais pas faire durer le suspens, il est juste parfait. Entièrement en plaqué or, il n’est possible d’y installer qu’un simple coil mais avec peu de limites. Le plateau est solidaire du bottom cap comme sur la majorité des RTA, le pin positif en plaqué or et les arrivées d’air se feront par le côté du bottom cap à travers deux grandes ouvertures de 14 × 2 mm. Cet airflow est ultra aérien, et n’émet pas de sifflement ou autres bruits désagréables, quelle que soit l’ouverture. L’air traversera le plateau pour arriver à la foi par le dessous du coil à travers deux cheminées de 3,5 mm de diamètre, ainsi que de chaque côté à travers les plots. La ventilation est énorme.

Le diamètre minimum du coil sera de 3mm et il est possible de monter jusqu’à 4 mm. Les plots de fixation sont sous forme d’étau, et ils peuvent rester en position haute le temps de placer le coil, grâce à un petit ressort. Peu importe le sens d’enroulement du coil, il sera possible de le placer d’un côté ou de l’autre, et de parfaitement le centrer au-dessus des cheminées avant de serrer. Je n’ai jamais été un grand fan des plateaux type velocity qui contraignent énormément la position et la longueur du coil, mais après avoir goûté à ce plateau, cela va être encore plus dur de revenir en arrière.

 

Aux extrémités se trouvent les arrivées de liquide qui mesurent 6 × 3 mm, et c’est dans ces cavités que viendra reposer le coton. Pour la quantité vous pouvez y aller quitte à tasser légèrement. Inutile également de le faire descendre jusqu’en bas, mais si vous le faites ce ne sera pas un problème. Le principal est qu’il soit en contact avec les bords de la cavité de façon à éviter les remontées de liquide.

Une vape savoureuse

Le Govad possède un contrôle d’arrivée de liquide que l’on ouvre et ferme en tournant l’atomiseur en le tenant par le réservoir, dans un sens ou dans l’autre avec une butée en fin de course. Le système est ultra simple et fonctionne parfaitement, rien à dire.

Pour le remplissage, on ferme l’arrivée de liquide, on ouvre le top cap, on rempli par l’un des deux orifices et on referme. Pas la peine de prendre plus de précautions, l’atomiseur ne fuira pas et à l’ouverture de l’arrivée de liquide on verra de nombreuses bulles faire surface, preuve que le coton s’imbibe parfaitement, et il en sera ainsi après chaque bouffée.

Pour mon montage, je suis parti sur un coil en fused Clapton de 0,4 ohm sur 3 mm de diamètre. Avec une puissance de 35 W, la vape est excellente : La vapeur est plutôt dense bien que ce ne soit pas la principale qualité du Govad, et les saveurs très bonnes. En fait, les saveurs sont même plus que bonnes ! À noter que je préfère ouvrir l’airflow de moitié, en ouverture totale les saveurs ayant tendance à être un peu diminuées. La vape est douce, on sent que le coton est bien gorgé de liquide et aucune remontée de liquide ne se fait sentir. Aucun suintement n’apparaît au niveau des airflows, pas la moindre condensation, le Govad reste parfaitement sec.

En résumé

Points positifs :

  • Son plateau de montage
  • Sa facilité de montage
  • Sa restitution des saveurs
  • Son réglage d’arrivée de liquide
  • Son excellente capillarité
  • Sa qualité de fabrication
  • Atomiseur qui ne chauffe pas
  • L’adaptateur de drip tip standard de fourni
  • Absolument aucune fuite

Points négatifs :

  • Sa bague de remplissage nécessitant un outil pour être manipulé
  • Son top cap qui ne ne visse pas complètement avec la cloche d’atomisation (juste esthétique)
  • Sa consommation

Conclusion

Notre note : 4,5/5. Le Govad est le second atomiseur de la marque que je possède et une nouvelle fois, je suis conquis. Son plateau de montage est vraiment bien pensé, permettant à cet atomiseur d’être aussi bien destiné aux débutants qu’à ceux qui possèdent déjà une expérience dans les reconstructibles. Sa qualité de vape est indéniable, il ne nécessite pas d’entretien particulier et ne fuit jamais. Encore une bonne surprise de la part de Vandy Vape.

Le Govad en images

Nos derniers tests d’atomiseurs

Name of Reviewed Item: Govad RTA Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/07/govad-vany-vape-ft.jpg Review Author:Review Date: