Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Danemark : la vape au cœur d’un scandale d’état

Danemark : la vape au cœur d’un scandale d’état

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Le Danemark ne plaisante pas avec la transparence : Magnus Heunicke, le Ministre de la santé du royaume, est accusé d’avoir dissimulé une baisse de la prévalence tabagique pour faire passer des mesures anti-vape. Il risque sa carrière.

Un scandale vaporeux

Le Ministre de la santé Danois, Magnus Heunicke, est dans une mauvaise passe : le Folketinge est furieux contre lui. En cause ? La vape, entre autres.

Le Folketinge, c’est le Parlement Danois. Le pays est une démocratie parlementaire, qui repose sur le vote proportionnel et la culture de l’alliance : aucun parti n’y a eu la majorité au parlement depuis plus d’un siècle, et le gouvernement est nommé sur des accords de coalition. Autant dire qu’un Ministre qui contrarierait le Folketinge est en mauvaise posture.

Chaque année, l’autorité sanitaire danoise collecte des données pour établir un rapport sur les habitudes du pays en matière de tabagisme. Dans son édition 2018, le rapport montrait une augmentation du nombre de fumeurs.

Magnus Heunicke

Magnus Heunicke, Ministre de la santé, a alors annoncé avec fracas une nouvelle législation beaucoup plus restrictive sur le tabac, et plus encore sur le vapotage.

Sauf que l’édition 2019 du rapport montre une baisse du nombre de fumeurs, et les chiffres du rapport 2020, en cours d’élaboration, que cette baisse se poursuit. Ces chiffres semblent être corrélés au vapotage. Ce qui tendrait à remettre en cause le dispositif proposé par Magnus Heunicke.

Mais lorsque les parlementaires ont demandé le rapport 2019, il leur a été répondu qu’il n’était pas prêt. Les associations danoises de Cardiologie, de Pneumologie et de Cancérologie, qui cofinancent l’étude, ont pourtant transmis les chiffres lorsqu’ils ont été sollicités par la presse.

Le Ministre de la santé ou un de ses subordonnés a donc volontairement dissimulé au Parlement danois des informations cruciales. A ce stade, rien ne démontre que Magnus Heunicke était au courant. Les députés estiment néanmoins que c’était de sa responsabilité, et plusieurs groupes parlementaires souhaitent l’auditionner.

Le Danemark prend très au sérieux la transparence des informations transmises au Parlement et au public. Une affaire de dissimulation signifierait une perte de confiance dans le responsable concerné, ce qui signifie, dans ce pays, la fin pure et simple de la carrière politique.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.