Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Big Tobacco vient gâcher la fête de la vape

Big Tobacco vient gâcher la fête de la vape

Dans les médias c’est toujours le même scénario. Alors que les preuves ne cessent de s’accumuler, les critiques au sujet de la cigarette électronique restent toujours les mêmes : protection des mineurs, passerelle vers le tabagisme et normalisation du tabac. Mais pourquoi tant de haine ?

Un tabac qui colle à la peau

La mauvaise image de l'industrie du tabac serait-elle en train de déteindre sur l'e-cigarette ?

La mauvaise image de l’industrie du tabac serait-elle en train de déteindre sur l’e-cigarette ?

Le fond du problème nous le connaissons bien, c’est la présence de l’industrie du tabac qui vient gâcher la fête. Trainant derrière eux un traumatisme ancré au plus profond de la conscience politique, tout ce qu’ils touchent se transforme désormais en plomb.

Parce que Big Tobacco vend maintenant des cigarettes électroniques il suffira bientôt qu’un e-liquide contienne une saveur mentholée pour que le fabricant soit accusé de vouloir séduire les jeunes, ou encore qu’un vendeur insouciant mette en scène une femme physiquement très intelligente dans l’une de ses publicités, pour qu’il soit accusé de vouloir renormaliser le tabac.

Le grand paradoxe de la vape c’est qu’elle fonctionne aussi parce qu’elle est proche des codes du tabac. Pour séduire le fumeur qui ne veut pas d’un autocollant sur la peau ou d’un vulgaire chewing-gum pour remplacer ses mégots, il faut le leurrer, l’amadouer, lui montrer de la vapeur, et surtout, utiliser le langage qu’il connait déjà.

Oui tu seras libre, tu seras indépendant, comme avant. Non, tu ne seras pas ridicule avec ton Ego, bien au contraire. Tu vas voir c’est presque comme une cigarette, et puis tu pourras continuer à draguer les filles, au bar, pendant que les autres s’en grillent une dehors. Tu ne sentiras plus mauvais, ton haleine sera redevenue fraîche et ton espérance de vie reprendra à coup sûr des points au compteur.

Vous parlez comme les cigarettiers, vous êtes le diable !” pourrait lancer un député européen.

En reprenant ses notes laissées l’année dernière sur son bureau, il nous montre, preuve à l’appui, que Big Tobacco rachète petit à petit des sociétés d’e-cigarettes.

Certes ils sont bien là, mais pas encore ici.

La vape indépendante comme valeur protectrice de l'industrie

L’indépendance comme valeur protectrice de la vape.

En France nous avons encore la chance d’avoir une industrie entièrement indépendante des cigarettiers et sensibilisée au problème du tabagisme. Chaque vendeur d’e-cigarettes dans sa boutique vous le dira, il se sent fier quand l’un de ses clients vient d’arrêter de fumer grâce à ses produits. Il connait bien la triade maléfique contre laquelle il se bat. Monoxyde de carbone, goudrons et particules fines n’ont qu’à bien se tenir.

Mais rien n’y fait, l’homme politique le boude car il voit en lui un énième charlatan prêt à empoisonner les gens et à enchaîner les plus jeunes dans une spirale infernale. Ce qui ressemble de près ou de loin à du tabac fait peur et suscite des craintes parfois fantasmées.

Finalement Big Tobacco, c’est la personne qui n’était pas invitée au baptême de la petite, et qui se présente quand même en retard, avec sept personnes ivres au casier judiciaire bien fourni.

Review Author:Review Date:
  • “Le grand paradoxe de la vape c’est qu’elle fonctionne aussi parce qu’elle est proche des codes du tabac. ”

    Tellement vrai…

  • Toflu

    si on arretait de parler de e-cigarette, de confondre (moi le premier) les mots vapoter et fumer, meme si on ne confond pas les notions, etc etc, les deux choses pourraient enfin etre decorrelees . Meme les etudes sont toujours du genre “le PNV n est que x% aussi mal que la cigarette”

    • Soys

      Perso, je n’utilise plus le langage de fumeur, ou alors rarement, sur les forums comme celui-ci. Pire, je reprends même tout le monde, le vendeur de ma boutique préférée aussi, quand je répond à une enquête ou étude scientifique, je me permets envie de reprendre de volée la linguistique employée quand elle est trop proche de celle du tabac. Je passe peut-être pour un gland, mais je m’en contrefous , n’énerve peut-être tout le monde, mais, j’en ai rien à faire…. La seule chose qui m’importe, c’est que la vapote peut sauver des vies, le tabac consumé TUE. INFORMER, ÊTRE NOUS PROPRES MÉDIAS, voila ce qui doit être dans nos têtes, soyons des éclaireurs, soyons ceux qui éduque les personnes sur ces enjeux de santé publique!

  • Awendel

    Je pense qu’ il y a une part budgétaire importante pour que l état réagisse comme ça, les taxe sur le tabac sont bien plus élevées que sur les vaporisateurs personnels.
    Vous parlez d un traumatisme des politiciens par rapport a la santé public… Combien d etudes independantes faudra-t-il pour les convaincre alors qu’ ils se permettent de mettre des vaccins sur le marché( en priorisant femmes et enfants) sans la moindre étude sur des effets à court et moyen terme……
    Je pense donc que l aspect financier joue un rôle prépondérant à l acceptation ou non de nos chers vaporisateurs( ces propos et suppositions n engage que moi bien entendu

    • beetcher

      Ça me paraît évident que l’aspect financier joue un rôle important et à de nombreux niveaux. Mais la ou l’on marche sur la tête c’est que les taxes sur le tabac rapportent 13 milliards par an et le coût du tabac estimé coûte à la secu 48 milliards par an. Le cacul des économies faites si l’on arrive à convertir la moitié des fumeurs en vapoteur sur 10 ans est facile à estimer. Le problème est que le monde politique ne voit plus que à court terme et ne réagit plus qu’à l’émotion du public.

  • Pascal

    La fée Carabosse…

  • Starlyte

    On sait tous que le tabac est un meurtrier, c’est pas un doute, mais les e-cigarette anti-camp dites que on sait pas les effets long terme des produits qu’on vape dans ces dangereux, et étranges engins. Les produits ont eété utiliser depuis des années dans des produits comestibles et médicales, donc si ils sont si dangereuses que ca, pourquoi ils sont pas déjà interdits ?
    Évidement, les gens ont toujours peur de une chose nouvelle, mais personne ne les obligent d’en utiliser.
    Mais dans leurs soit disent considération des autres pourquoi veulent-t-ils nous empecher d’en profiter de la seule vraie et efficace moyenne de plus fumer ?
    Le Big T et Big Ph vont tous les deux perdent de l’argent. Ils ont assez d’argent pour influencer les gens qui prennent les décisions sur notre bien être pour nous.
    Mais a le fin de tout, ces nous qui sont concernés, par le décision de fumer et mourir de un des maladies résultants, ou de prendre un e-cigarette et utiliser ni du tabac, ni les médicaments inefficaces qu’on nous propose.
    Présumons qu’on est des adults, le decision est le notre, sur tout quand notre santé est en jeu.

  • Gilles Etendard

    Grand paradoxe ou pas, il y a aussi une grande évidence : la cigarette électronique, si elle remplaçait totalement la clope, ne rapportera pas 12/14 milliards d’€ de taxes par an…et comme elle est moins nocive, elle ne permettra pas non plus d’économiser le versement des pensions de toutes celles et ceux qui en crèveront.

    • Marc Minier

      +1 le tabac et l’alcool tuent les vieux avant qu’ils récupèrent l’argent de leur pension de retraite
      d’où la pression énorme sur les drogues tuant les jeunes

  • Pendejo Jubilado Cojo

    Solaris de P Morris…