Vous êtes ici : Vaping Post » Juridique » Gilbert Ross : “Comment la TPD peut-elle être si erronée ?”

Gilbert Ross : “Comment la TPD peut-elle être si erronée ?”

    Annonce
Docteur Ross (USA)

Le président de l’association ACSH, le docteur Gilbert Ross.

Les débats autour de la cigarette électronique dans l’union européenne et la TPD ne font pas couler de l’encre uniquement sur notre continent. Gilbert Ross, directeur du Conseil Américain sur la santé et la science (American Council on Science and Health), a fermement condamné le processus d’élaboration de la TPD et la partie où est évoquée l’encadrement de l’e-cigarette.

Gilbert Ross rappelle le contexte auquel nos pouvoirs doivent faire face : 30% de la population européenne fume en 2014 et 700 000 personnes décèdent chaque années des maladies liées au tabac.
Il fait part de sa grande déception quant à l’article 20 de la TPD, qui paradoxalement introduit des mesures encore plus restrictives à l’encontre de la cigarette électronique qu’il n’en existe actuellement envers le tabac. Selon lui, il est bien clair que des actions assimilées à de la corruption ont favorisé l’établissement de ces mesures restrictives, pour un dispositif qui a davantage montré ses bénéfices que ses limites. Il pointe notamment du doigts les lobbys pharmaceutiques et évoque par ailleurs les mythes avancés par les détracteurs de la cigarette électronique, à savoir les supposés dangers de la nicotine sur l’entourage et la passerelle vers le tabagisme chez les jeunes.

Gilbert Ross espère alors que l’attaque de la TPD par la société anglaise Totally Wicked auprès de la Cour Européenne de Justice aboutisse à une nouvelle révision, dans l’intérêt des citoyens de l’Union. Il attend une réglementation adaptée, qui prendrait notamment en compte la protection des enfants, par des mesures concernant le conditionnement des produits, et les restrictions de ventes selon l’âge.


Via The Parliament Magazine

Review Author:Review Date:
  • Irène BONNET

    Pourquoi cette position quasiment unanime auprès des utilisateurs et acteurs d l’e-cig peut-elle être ignorée des décisionnaires?

    • Patricia

      Faut-il vraiment répondre ?

      Je résumerai par : la santé n’est pas l’objectif à atteindre pour les décideurs.
      Bien au contraire …. bien au contraire. 🙁

      • Irène BONNET

        Cela paraît effectivement être la seule explication! La bourse ou la vie? La bourse! pour l’OMS et consorts!

        • Patricia

          Je crains que la bourse ne soit pas le seul et unique motif ….
          Je crains que au niveau mondial où sont prises ces décisions manifestement faites pour porter atteinte à la vie humaine, le but soit bel et bien… de lui porter atteinte :/
          Massivement.
          Et je mesure bien ce que j’avance ….

          • Irène BONNET

            Tu as lu Inferno? lol!

          • Soys

            Pat n’a sans doit pas tort, il existe deux moyens pour lutter contre la surpopulation et une meilleure maîtrise des énergies, une sociale et écologique, l’écosocialisme qui prend en compte le dette écologique (ne pas produire plus que la terre ne peu nous fournir, laisser une période par an où la terre se régénère, en favorisant l’émancipation sociale ), une plus juste épartition des richesses, cela inclus une part de décroissance dans certains secteurs. L’autre solution est de favoriser l’ultracapitalisme, résumé par la fameuse devise de Thatcher TINA(There is no alternative), si on pousse la logique à son terme, cela signifie faire crever une partie de la population, il suffit de regarder ce qui se passe en Grèce pour voir la réalité de ces faits.

          • Patricia

            Oui. Une “bonne” guerre résolvait le problème depuis des siècles, chaque génération a eu les siennes, ainsi que les épidémies et les famines.
            Mais dans nos pays occidentaux, cela fait trois générations que nous n’avons plus eu de guerre meurtrière, ni de famines et la médecine nous protège plutôt bien des épidémies qui ne tuent plus en masse comme autrefois. Elle diminue notre mortalité et augmente notre espérance de vie.

            Le tabac tue autant en un siècle qu’une guerre mondiale ….

            Ce n’est pas de la fiction, c’est de la science et de l’histoire ça.

          • Irène BONNET

            Pardon si mon lol, a pu paraître moqueur, ce n’était pas le cas, parce que c’est en lisant Inferno que j’ai vraiment pris conscience du grave problème de surpopulation. Avant ce bouquin, je n’avais même pas songé que certains cherchaient les solutions.

          • Patricia

            Je vais dire qu’en effet l’auteur a du avoir, lui aussi, une certaine … impression 😉 Je ne l’ai pas lu mais je sais un peu de quoi ça parle. C’est un bon moyen d’éveiller les consciences la littérature. Je ne le renie pas 😉

          • 2vap

            Chut je viens de le commencer!!!

          • Irène BONNET

            Ok, on se tait 😉