Vous êtes ici : Vaping Post » Guides » E-liquide DIY : les packs prêts à l’emploi

E-liquide DIY : les packs prêts à l’emploi

    Annonce

Faire son e-liquide DIY n’a rien de compliqué, mais il existe désormais des packs qui facilitent encore davantage la réalisation de ses liquides. Nous vous proposons une visite guidée des solutions actuellement disponibles sur le marché.

Le DIY toujours plus simple

Le DIY est apparu bien avant la TPD, il représentait déjà une alternative nettement moins onéreuse aux liquides prêts-à-vaper. Paradoxalement, cette Directive européenne a eu un effet stimulant sur le DIY, en interdisant les bouteilles de plus de 10 ml pour les liquides nicotinés. Le marché des bouteilles de e-liquide avec nicotine de 30 ou 60 ml a disparu, pour laisser la place à des alternatives en DIY.

On l’a vu dans les autres articles consacrés au DIY, faire son liquide soi même est assez simple. Cela reste néanmoins forcément plus long et contraignant que d’acheter une bouteille directement, et les fabricants font preuve de beaucoup d’imagination pour réduire l’écart entre les deux, d’autant plus que ce marché se développe rapidement.

Impossible de vendre du liquide nicotiné en plus de 10 ml, il faut donc toujours faire des mélanges pour arriver à 30 ou 100 ml d’elixir en plus de 0 mg/ml. Là où on peut par contre gagner en simplicité et en rapidité, c’est sur les dosages. 

Les bases pré-dosées

Sauf à considérer les boosters comme des bases, ce qui ne concerne que ceux qui vapent en 20 mg/ml de nicotine, toutes les bases sont commercialisées sans nicotine. On peut bien entendu faire sa base soi-même en mélangeant aux bonnes proportion propylène glycol et glycérine végétale, mais il existe des bases toutes prêtes qui nous épargnent facilement cet effort. On peut acheter 1 ou 5 litre de sa base préférée directement, aucun effort imposé de ce côté là.

Reste le dosage en nicotine, pour ceux qui ne vapent pas sans bien entendu. Il n’est pas compliqué, on l’a vu dans l’article qui lui est consacré, mais on peut encore le simplifier avec les bases pré-dosées. Il s’agit d’une boîte contenant une bouteille de 100 ml de base partiellement remplie et un ou plusieurs boosters. Les boîtes sont vendues pour faire une base avec un taux défini de nicotine. Plus le taux final est élevé, plus il y a de boosters et moins la bouteille contient de base non-nicotinée. Elles sont disponible dans la plupart des ratios PG/VG.
Il suffit d’ajouter les boosters fournis à la base dans la bouteille, de bien secouer et vous obtenez une base avec le bon taux de nicotine sans aucun dosage à faire. Ces coffrets n’existent pas en très grand format, mais c’est une solution simple pour faire 100 ml de base à un taux standard de nicotine.

Les liquides DIY prêts-à-nicotiner

L’idée est de commercialiser d’un côté du liquide en grand format sans nicotine, et de l’autre des bouteilles de ce même liquide en 10 ml et 20mg/ml de nicotine, le maximum autorisé en contenance et dosage par la TPD. Il suffit de mélanger les deux dans les bonnes proportions pour atteindre le taux de nicotine souhaité.

C’est simple, mais il faut encore faire le dosage base/booster. Il s’agit en fait du même principe que celui qu’on utilise pour obtenir des taux intermédiaires avec les liquides prêts à vaper : mélanger une bouteille en 6mg/ml avec une en 3mg/ml pour obtenir 4,5 mg/ml. Dans ce cas, pour profiter des tarifs avantageux du DIY, on fait la même chose mais avec de plus grandes capacités et en utilisant du 20 mg/ml pour la partie nicotinée.

Pour simplifier le mélange, certains fabricants commercialisent des bouteilles de 100 ml partiellement remplies de liquide sans nicotine, auxquelles il suffit de rajouter un booster pour atteindre 3 mg/ml et deux pour avoir du 6 mg/ml. Dans ces formules, les boosters sont des liquides en 18 ou 20 mg/ml, plus que des boosters à proprement parler puisqu’ils ne sont pas une simple base nicotinée. Les arômes sont dans les deux composants aux bonnes proportions directement, on ne mélange que pour doser la nicotine, contrairement aux liquides prêts-à-l’emploi.

Les liquides DIY prêts-à-l’emploi

Les restrictions en capacité de la TPD ne concernent que les liquides nicotinés. Il est donc toujours possible de commercialiser des liquides en 30 ml ou plus tant qu’ils sont sans nicotine. Le DIY permet de rajouter de la nicotine grâce aux boosters, la solution est donc relativement simple et la plupart des fabricants de liquides l’ont appliqué d’une manière ou d’une autre.

On trouve ainsi des bouteilles de liquide concentré, dans lesquels les arômes sont sur-dosés. Par exemple, 20ml de liquide trop concentré dans une bouteille de 30ml. Il suffit de rajouter les 10ml d’un booster neutre pour que la concentration en arôme devienne la bonne grâce à l’apport en base du booster, et que le taux de nicotine grimpe avec les 20mg/ml du booster.

Le principe s’applique à n’importe quel dosage de nicotine. La bouteille est vendue remplie à un certain niveau dépendant du taux de nicotine souhaité. Il suffit alors de rajouter du booster jusqu’à un repère pour obtenir le taux de nicotine indiqué sur l’étiquette. Aucun dosage n’est nécessaire, c’est le DIY dans sa version la plus facile, les bouteilles sont vendues par taux de nicotine défini et n’importe quel booster peut être utilisé.

Le DIY basique conserve un avantage avec la possibilité de faire n’importe quelle quantité de liquide directement, avec un coût encore plus intéressant, mais les liquides DIY prêts à l’emploi sons indéniablement plus simples et accessibles à tous, et finalement à peine plus compliqués que les bonnes vieilles bouteilles nicotinées de 30 ou 60ml d’avant la TPD.

Les packs prêts à l’emploi en vidéo

Pour aller plus loin…

Nous vous proposons une longue série d’articles pour appréhender avec sérénité la question du DIY :

  • Comment choisir et faire sa base ? Nous vous présentons en détail les différents éléments à prendre en considération lors de la préparation de vos bases.
  • Depuis la transposition de la TPD dans le droit français, les e-liquides commercialisés sur le territoire sont limités à 10ml. Les boosters de nicotine sont une alternative pour se fabriquer des flacons d’une contenance bien supérieure et toujours avec de la nicotine.
  • Les fabricants de e-liquides n’ont pas attendu très longtemps pour se mettre à la page du DIY. Nous vous présentons le principe des recettes concentrées qui rendent cette technique du fait-maison accessible à tous.
  • Créer sa propre recette : faîtes parler l’artiste qui est en vous et impressionnez vos amis en concoctant vos propres liquides. On n’est jamais mieux servi que par soi même …
  • Un bon liquide doit passer par une phase de maturation durant laquelle les arômes vont pouvoir pleinement s’exprimer. Nous vous expliquons le principe du steeping (maturation).
  • Comment protéger vos liquides préférés, qu’ils soient de votre propre création ou à la base de recettes concentrées. Nous vous proposons un guide pratique sur la conservation des e-liquides.

Hey Hey ! Des milliers de vapoteurs nous lisent tous les jours et suivent nos guides et tests de matériel. Rejoignez-les en vous abonnant à notre super newsletter! [wysija_form id=”2″]

Annonce