Gaïatrend (Alfaliquid) lance une offre pour les buralistes

Une nouvelle gamme de e-liquide est proposée aux buralistes par le fabricant français de la marque Alfaliquid.

Lancement au 1er octobre 2015

La société Gaïatrend, implantée à Rohrbach-lès-Bitche et qui commercialise la marque Alfaliquid depuis 2010, propose désormais aux buralistes la marque Red Up au travers d’une nouvelle société. Les produits Red Up “semblent avoir été particulièrement étudiés pour les débits de tabaccommente Eric Geiger, buraliste à Paris et président de la fédération des buralistes Paris-Nord.

Ce récent développement national dans les débits de tabac a été communiqué dans un récent numéro de la Revue des tabacs. Le site officiel www.red-up.fr qui expose l’ensemble de la gamme annonce un lancement pour le 1er octobre 2015.

La vape chez les buralistes, un sujet polémique

Le sujet d’une ouverture à ce type de commerce par les professionnels de la cigarette électronique en France est un sujet qui divise l’opinion chez certains acteurs du secteur, y compris chez les consommateurs.

Si tous ou presque s’accordent sur le refus d’un monopole, certains professionnels comme Yannick Maillou pensent par exemple que les bureaux de tabac, avec un personnel correctement formé, peuvent contribuer à populariser le dispositif et par conséquent à réduire les risques du tabagisme en France. D’autres en revanche estiment que la cigarette électronique, parce qu’elle s’oppose au tabac, n’a rien à y faire et qu’un rapprochement pourrait nuire à l’image de la vape.

Si de nombreux débits de tabac proposent d’ores et déjà des cigarettes électroniques et du e-liquide, une certaine partie des buralistes estime que le monopole de la vente d’e-cigarettes en France doit lui être attribué. Une requête parfois soutenue politiquement, comme en atteste le récent amendement déposé par Monsieur Commeinhes hier au Sénat.

Une entreprise montante

Premier fabricant historique français, l’entreprise Gaïatrend est passée depuis sa création en 2008 par une phase ascendante très forte jusqu’en 2013 où la demande fut telle qu’une lourde stratégie de développement a du être mise en place. Avec un investissement sur fonds propres de plus de 6 millions d’euros cumulés, Gaïatrend compte se développer à grande échelle et part notamment à la conquête du marché international.

Chiffres clés :

  • Activité : fabrication de e-liquides
  • Année de création : 2008
  • Chiffres d’affaires 2014 : 45 M €
  • Effectif : 130 personnes
  • Surface des locaux : 7000m2
  • Investissements majeurs : 6 M €
Review Author:Review Date:
  • Titan

    Vouais … Admettons … Je sais pas pourquoi ça me gêne, ça …
    D’un autre côté, l’industrie du tabac va bien devoir se fournir en liquide chez quelqu’un pour alimenter ses Jay et autres Cigalike … Et comme de tte façon, il lui faudra un fournisseur, autant qu’il soit français …
    Mais bouh que j’aime pas ça !

    • Vap’libre

      Pas d’accord Titan, j’ai horreur de ça et il faut boycotter.

      • Titan

        Pas d’accord avec quoi?

        • Vap’libre

          Du retournement de veste.

          • Titan

            Bon, soyons clairs et on va pas se mentir. Qu’un fabricant le liquide français fournisse les dealers de mort, ça m’emmerde prodigieusement, c’est un fait établi, on reviendra pas là-dessus.
            Mais …
            Si j’ai bien compris, il s’est installé en 2008, à une époque où même MST ne connaissait pas le concept. Avec le grand boom des années qui ont suivi, il s’est agrandi en 2013 et a eu raison de le faire. Jusqu’au jour où MST a fini par capter que la Vape prenait trop d’importance et qu’elle ne vendait plus de Niquitin. Correctement conseillée et rémunérées par Big tobacco (avec qui elle se vante d’avoir “travaillé” sur le sujet à 3 reprises ces derniers mois alors que Brice d’Aiduce a trouvé porte close), elle a du coup durci les choses avec tous les moyens à sa disposition pour freiner au max l’essor du VP. Mais elle ne pourra objectivement jamais interdire la fabrication du liquide proprement dit. Alors elle s’attaque au VP en rendant illégal le matériel et son conditionnement, qui, comme par hasard constitue 95% de la Vape dernière génération actuelle. Genre: “Alors comme ça vous voulez vaper et vous refusez mes Niquitin? ben ça va vous coûter cher mes cocos! Vous allez en bouffer, des Jay!”
            Et toi, imagine que tu sois le patron de la boîte de liquide dans laquelle tu viens d’investir et sachant que le liquide initial ne sera plus vendu par les shops qui vont disparaître … Tu fais quoi? Par Solidarité-Vape tu fermes ta boîte de 7000m² et tu colles 130 personnes à l’ANPE? Un autre récupérera le bébé et toi t’auras tout perdu, il te restera les yeux pour pleurer et tu passeras ton temps à rembourser un truc que t’auras construit et qui n’existera plus …
            Je te répète, je suis furieusement contre, mais est-ce que LUI, il a le choix, sérieusement?
            La SEULE consolation qui nous resterait, à nous simple spectateurs d’un mort annoncée, c’est que les produits de Vape vendus chez les bubus soient de bonne qualité française. En espérant très fortement que BigTobacco n’exige pas d’Alfaliquid qu’il rajoute … des trucs dans les liquides …
            C’est lamentable, tout ça.

          • Vap’libre

            Tu sais si je brassait des millions soit j’irai au procès direct soit je pourrai payer des personnes pour tu sais quoi.

          • Titan

            Voyou! 🙂
            Je crois que s’il a brassé des millions en se “gavant” sur le dos des vapers (info béton tirée surement de qqu’un de la famille directe … lol), il ne les brasse plus tellement, là, il les a investis en 2013, époque où rien ne laissait supposer que la vape serait “interdite”.
            Mais que j’aime l’idée d’un procès …! J’adorerais!
            Avec une MST à la barre bredouillant des “Je suis une être humaine, j’ai droit au respect de mes pairs” qui essayerait de justifier les mesurettes démagos destinées au peuple d’arriérés que nous sommes et qui tenterait de cacher des interdictions pas assez sévères pour réellement supprimer le tabac au bénéfice des 14 milliards annuels de taxes clopes dont Bercy et la sécu ont besoin …
            J’adorerais !

          • Cyril

            Sans compter les retraites des fumeurs tués par la clope que l’état ne paiera pas.

          • Titan

            Exact, j’avais omis. mais il y aurait tellement de choses à dire sur les voltes-faces de l’Etat vis-à-vis du tabac …!

          • Vap’libre

            Mais tu as une bonne analyse.

          • Vap’libre

            Dernière chose, imagine grâce à un bon coup de pression les buralistes perdent le droit de vente des e-cig, Gaiatrend se serait tiré une balle dans le pied tout seul car à leurs tour les shops leur tourneront le dos.

          • Titan

            Ben je crois qu’il sera plus facile de permettre la Vape en public que d’interdire la vente Vape à un bubu. Z’ont le droit de vendre ce qu’ils veulent en produit de grande consommation. Y’en a dans des villages reculés qui pourraient encore vendre du gas-oil …

          • Titan

            Ben de tte façon, des shops, y’en aura plus bcp. D’une part parce qu’ils n’auront que du matos illégal en vitrine, et d’autre part parce qu’ils n’auront pas les moyens d’assurer tte la paperasse obligatoire que MST va mettre en place, sans compter ttes les déclarations des matos non répertoriés sujets à taxe d’enregistrement, une belle merde. Très peu de shops pourront supporter ça.
            Donc peu de shops continueront à exister et ne seront plus en nombre suffisant pour organiser un “coup de pression” comme tu dis, quand tu vois les mobilisations ridicules passées et le peu de participants à l’EFVI et à l’ICE, ça donne une idée … Quant à Alfaliquid, mm si les shops lui tournent le dos je pense qu’il s’en remettra.
            Mais y’a une grande inutile qui brille par son absence, c’est la FIVAPE. On ne l’a pas bcp entendu réagir aux dernières nouvelles du Royaume Uni par exemple …
            Et si je ne m’abuse, c’est pas une fédé qui est supposée défendre la Vape et ses professionnels? Le seul qui se soit manifesté, c’est Brice d’Aiduce (que j’anoblis, du coup, lol). Il n’est pas pro, lui, il représente juste les utilisateurs … Ça te parait pas suspect qu’une fédé de pros ne bouge pas?

  • Bernard Wojcieszynski

    Disons qu’il n’y aura jamais de buraliste formés. Ils ne sont meme pas formé pour vendre la mort. Quel buraliste peut parler correctement de ce qu’il vend ? Quel est la différence entre tel et tel clopes ? Aucun. Ils ne sont que des préposés des impôts à la solde de Bercy, et de ses caisses troués. Alors des buralistes formés ça me fait doucement rire. La société Rohrbach-lès-Bitche prends juste les devant (au cas ou) afin de continuer a vendre, et de ce fait en se rangeant de la sorte, se garantit une continuité dans la vente de ses produits.

    • Titan

      Attention … ne crois pas ça! En matière de vente de tabac, ils ont une formation obligatoire sanctionnée par un genre de “certification professionnelle”, sans ça, ils ne peuvent pas exploiter un débit de tabac. Mais de là à être informés de la teneur réelle de ce qu’ils vendent, c’est pas pareil, rien ne les y oblige. Une supérette ne connait pas la composition réelle … d’un rouge à lèvre ou d’une lessive liquide …
      Quant à la formation à laquelle je pense que tu fais allusion, t’as raison. Quand on vient dans une boutique de Vape digne de ce nom, on trouve dans la plupart des cas des gens informés, concernés, passionnés pour certains, et disposant du temps nécessaire pour expliquer, informer, et quelquefois convaincre (ou convertir). Un bubu est juste là pour encaisser. Faut passer le reste des clients café/clopes/boisson/Loto/sandwiches/librairie/tiercé et j’en passe. Pas de temps matériel pour expliquer les teneurs d’un liquide en PV/PG/Nicotine, et encore moins discuter des différents arômes …

  • Vap’libre

    Qu’est ce que je disais dans un commentaire précédant, vu qu’il a perdu un max de clients et qu’il sent la menace de la TPD, Gaiatrend implanté en biatch je sais pas quoi retourne ça veste. ça sent la traitrise et l’opportunisme à plein nez, j’espère que cette entreprise perdra un max de clientèle en faveur des marques uniquement vendu en shop. On voit ceux qui soutiennent vraiment la cause et ceux qui ont sauté sur la bonne vague. Et oui car tout ceux qui ont refusé de vendre aux réseau des buralistes seront évincé et couleront et cette entreprise pourra dire: vous voyez, je vous ai toujours soutenu. Quel vendu.

    • thierry regine

      c’est les chinois qui vont faire fortune

      • Vap’libre

        Non, ils seront out du marché de la vape.

        • thierry regine

          pense tu ils en vendront comme ils en vendent actuellement qui va leur interdire ?

    • denver

      bien vu, d’accord avec toi, faut boycotter cette marque à donf !!

  • fosclop.com

    La société Gaïatrend s’est bien gavée sur le dos des professionnels de la vape courant 2012 et 2013, jusqu’a l’arrivé d’une nouvelle concurrence Françaises ( Green Vape, Pulp, Smokies, D’lice, Flavor Hit, Liquidéo …) aux tarifs moins chers pour une qualité bien meilleure.
    Aujourd’hui les professionnels peuvent proposer plusieurs choix de liquides et donner la possibilité aux clients de tester avant d’acheter.

    Je pense que ce récent développement national dans les débits de tabac, est la conséquence d’une baisse de leur chiffre d’affaire. C’est nous prendre pour des lapins de six semaines que de dire vouloir contribuer à populariser la vapote pour réduire les risques du tabagisme en France. Dans la vie il faut faire des choix: vendre des cancéreuses ou des vapotes. Faire les deux reviendrait à dire à un alcoolique de suivre une cure de sevrage d’alcool dans un bar !!!

    Sur ce je vous dis BONNE VAPE @ tous.

    Kevin un Vapoteur passionné et un professionnel de la Vape écoeuré .

    • Vap’libre

      Que du vrai, bon courage.

    • denver

      Tout est dit dans ton com, tu as 100% raison. alfaliquide flirte avec les buralistes, qu’il dégage !

  • Ben

    Bonjour à tous,

    Dommage qu’après avoir laissé tomber de côté les petites boutiques de cigarettes électroniques pour donner l’avantage aux plus grosses chaines lors de leurs fameuse période de rupture de stock, GaïaTrend/Alfaliquid récidive en offrant maintenant en proposant aux buralistes de concurrencer ces mêmes petites boutiques spécialisées qui ont pourtant fait leur fortune. Un placement stratégique de plus en plus éparpillé, uniquement motivé par l’aspect économique. Il aurait été souhaitable de concentrer les efforts dans leur site web pro qui, comparé à la concurrence, fait encore très amateur.

    Un des sites marchands pro les moins intuitifs, des prix rédhibitoires… GaïaTrend/Alfaliquid, c’est de plus en plus l’ennemi de la boutique indépendante spécialisée en cigarettes électroniques.

    Hâte de voir ce que les autres en pensent et de retrouver GaïaTrend au prochain VapExpo pour leur poser quelques questions.

  • Camille

    Retournement de veste !!!!
    Comment est-ce que Xavier Martzel (patron d’alfaliquid) secrétaire général de la Fivape peut faire ça!? C’est quoi le discours ? A mort le tabac et puis après on se fait référencer en bureau de tabac à côté de la JAI de Philip Moris???
    Qui défend l’intérêt de qui??

    • lerouge

      L’ancien président de la Fivape vendait bien à la grande distribution. Alfaliquid est déjà présent chez certains buralistes comme l’ont été ou le sont encore les produits d’autres fabricants (les grossistes vendent aussi aux buralistes “spécialisés”).Ce qui nuit aux boutiques physiques, ce n’est pas tant les buralistes (qui ne pourront qu’à de rares exceptions offrir une large gamme de produits comme les boutiques), ce sont les vapoteurs eux mêmes qui plébiscitent l’achat des liquides et du matos sur internet.

  • Bah, c’est vrai quoi, laissons l’industrie du tabac fournir les buralistes en e-liquides, ils n’y mettront certainement aucun additif dangereux, pas leur genre. Alors que faire confiance à une boite qui a fait ses preuves en matière de qualité sanitaire, ce serait un grand crime. Hé, les vapotos, vous êtes sûrs de ne pas tourner un peu intégristes parfois ?

    • Remz

      Pas con ça ! 😉

  • Laetitia Hernandez

    De toute façon on trouve la même chose en tabac et en boutique et parfois on est même mieux conseillé par des gens qui savent ce qu’arrêter de fumer veux dire!