Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : une commune souhaite à son tour interdire les e-liquides aromatisés

USA : une commune souhaite à son tour interdire les e-liquides aromatisés

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Une nouvelle commune de Californie discutera dès la semaine prochaine de la possibilité d’interdire les e-liquides sucrés sur son sol. 

Une atteinte à la liberté de consommation

Il y a quelques mois, la ville de San Francisco votait officiellement l’interdiction des e-liquides sucrés dans la ville. Une nouvelle réglementation pour laquelle 69 % des habitants de la cité s’étaient montrés favorables. 

Le 7 novembre prochain, ce sera au tour de la commune d’Alameda, elle aussi en Californie, de se pencher sur la question. 

Une discussion est en effet prévue autour d’une ordonnance qui, si elle était appliquée, verrait la promulgation d’une interdiction de vendre et consommer tout produit nicotiné sucré .

60 minutes de débat ont été prévues pour l’occasion. Bien peu de temps pour un sujet aussi important, les arômes jouant un rôle primordial dans le succès du sevrage tabagique grâce à la vape. 

Rappelons également que depuis l’interdiction des produits sucrés à San Francisco, de nombreuses boutiques ont d’ores et déjà été obligées de fermer. Une catastrophe économique dont San Francisco pourra probablement se relever, mais qu’une petite commune de 70 000 habitants comme Alemeda pourrait avoir bien plus de mal à encaisser. 

Les derniers articles sur les USA

Juul : la société peut-elle éviter un dépôt de bilan...

  • Publié le 14/11/2022

Une nouvelle rentrée d’argent devrait lui permettre de rester en activité le temps que la justice étudie sa récente plainte déposée contre la FDA.

Juul : le célèbre fabricant de pods porte plainte contre...

Un pod Juul

  • Publié le 26/09/2022

Pour lui, le refus d’autorisation de ses produits aux USA est le fruit de pressions politiques et non d’une analyse scientifique objective.

Juul : 438,5 millions de dollars d’amende pour sa promotion...

  • Publié le 7/09/2022

Le fabricant a accepté l’amende et la mise en place de fortes restrictions de marketing et de distribution pour ses produits.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.