Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : l’Utah informe ses vapoteurs des dangers de vapoter des produits au THC non-réglementés

USA : l’Utah informe ses vapoteurs des dangers de vapoter des produits au THC non-réglementés

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Face à l’augmentation du nombre de vapoteurs malades sur place, l’Etat de l’Utah a récemment annoncé la mise en place d’une « règle d’urgence ». Interdisant la vente de produits aromatisés dans les magasins non spécialisés, elle obligera également tous les vape shop à placarder sur leurs vitrines, des affiches qui indiquent les dangers du vapotage de produits au THC non réglementés.

L’Etat ne tombe pas dans le piège de la surréaction

Alors que les enquêtes concernant les problèmes pulmonaires connus par 805 vapoteurs à travers tous les Etats-Unis, dont 12 sont décédés, continuent d’avancer, chaque Etat du pays continue de mettre en place des mesures afin de protéger sa population. Si certains, comme le Massachusetts, New York, ou le Michigan, choisissent d’interdire les arômes dans la vape, ou de complètement bannir le vapotage, d’autres font le choix d’agir de façon plus raisonnée, comme l’Arizona par exemple, qui a récemment annoncé qu’il prendrait aucune mesure d’interdiction particulière.

Dernier Etat en date à avoir annoncé des mesures, l’Utah, qui semble lui aussi choisir la voie d’une réglementation raisonnée.

En effet, à partir du 21 octobre, une « règle d’urgence » sera mise en place localement. Cette mesure interdira aux magasins non spécialisés dans les produits du tabac, de vendre des produits du vapotage aromatisés, et obligera tous les vape shop à afficher sur leurs vitrines, une annonce indiquant « le danger de vaper des produits au THC non réglementés ».

Si cette mesure se doit d’être saluée, pour son intelligence et sa modération, l’Utah ne se contente pas d’éviter de tomber dans la surréaction. En effet, alors que la mesure devait entrer en vigueur dès lundi prochain, le ministère de la santé local a annoncé qu’elle était finalement reportée au 21 octobre, pour « travailler avec les détaillants afin de les aider à se mettre en conformité, grâce à un délai de deux semaines supplémentaires ».

Cette mesure a été adoptée dans le cadre d’une augmentation du nombre de vapoteurs malades dans l’Etat. Alors qu’ils n’étaient « que » 47 il y a peu, le nombre de cas total a été porté à 71, soit près de 30 cas supplémentaires, en à peine une semaine.

Les dernières infos made in USA

USA : la FDA finit de mettre à mort la...

Photo d'un cimetière
  • Publié le 21/09/2021

Plus d’un million d’e-liquides ont à nouveau été refusés par l’organisme de santé. Le vapotage aromatisé pourrait bien être sur le point de disparaître.

USA : les e-liquides aromatisés pourraient vivre leurs dernières heures...

  • Publié le 2/09/2021

A 8 jours de la date limite pour demander une autorisation de vente, la FDA conseille aux liquidiers de faire réaliser des études scientifiques impossibles.

USA : un espoir pour les PMTA des petits fabricants...

Homme en train de regarder dans un microscope
  • Publié le 26/08/2021

Une association a mis au point une méthode pour réaliser certaines analyses scientifiques demandées par la FDA, à moindre coût.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.