Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Le Vapexpo raconté par ses hôtesses

Le Vapexpo raconté par ses hôtesses

    Annonce

Dans les allées du Vapexpo, on trouve des hôtesses professionnelles, habituées aux salons, mais qui découvrent le milieu de la vape. Nous avons demandé à quelques unes d’entre elles ce que tout cela leur inspirait et si ça les avait convaincues de devenir vapoteuses.

Maï-Lo, hôtesse Abscisse Agency pour Vapexpo

Maï-Lo, hôtesse Abscisse Agency pour Vapexpo : On voit énormément de monde, le salon a été ouvert pendant deux jours au grand public et aujourd’hui aux professionnels, ça tourne beaucoup, on voit énormément de personnes différentes et différents types de personnes.

C’est vraiment sympa, il y a une très bonne ambiance, que ce soit entre les exposants ou entre nous, avec les professionnels et le public. Avec mes collègues hôtesses, on est vraiment contentes de participer. J’ai eu le temps de faire le tour pendant les pauses, on voit qu’il y a beaucoup, beaucoup de choix, c’est impressionnant. Il y a beaucoup de goûts différents. J’ai découvert qu’il y a beaucoup de différents types de vape, c’est vraiment impressionnant. Je trouve ça super.

J’aimerai bien essayer, je finis à 13 Heures, mais je vais rester un peu sur le salon pour essayer tout ça.

Manon et Victoria, hôtesses ADNS/Vapostore

Manon, hôtesse pour ADNS/Vapostore : J’ai été vapoteuse, très peu de temps, j’ai essayé, en fait, il y a quelques temps. Qu’est-ce que ça m’inspire ? Je ne pensais pas que c’était si…complexe. Il y a énormément de choses, énormément de produits, énormément de marques, j’en étais restée à ce que je connaissais quand ça venait de sortir et ça a vraiment évolué.

Il y a beaucoup de personnes pour qui on voit que c’est une passion. On est dans un salon où les gens sont passionnés, c’est plutôt ça qui est assez intriguant. Comme si on était dans un salon de jeux vidéos, en quelques sortes.

Ça ne m’a pas forcément donné envie d’essayer, parce que je n’avais pas accroché à la vape. Mais je vous rassure, je vais arrêter de fumer dans pas longtemps.

Victoria, hôtesse pour ADNS/Vapostore : Je pensais pas qu’il y avait autant de marques, autant de produits, autant de goûts de liquides.

Je ne suis pas attirée, à la base, par la cigarette électronique, après je suis assez gourmande, il y a des goûts et des odeurs qui m’intriguent. Je vais essayer, je pense, mais pas m’y mettre.

Après, c’est un délire, tout le monde est à fond dedans, on voit même un style vestimentaire reconnaissable. Vous êtes tous un peu pareils, un peu funs, vraiment cools. Voilà, c’est ce que ça m’inspire : cool, fun, on se prend pas la tête, et franchement, c’est sympa.

Emilie, hôtesse Petit Nuage

Emilie, hôtesse Petit Nuage : C’est mon premier salon vape, je suis pas du tout vapoteuse, à la base. Je suis étonnée, c’est une ambiance vraiment conviviale, les gens que je vois se tutoient tous. Même les patrons sont super sympas, ils tutoient, ils se prennent pas la tête, c’est vraiment sympathique.

Ce qui m’étonne, c’est qu’il y a plein de vapeur, mais ça ne me fait pas tousser ou quoi que ce soit de désagréable, au contraire de la fumée de clopes. Je trouve vraiment les gens sympas, quand je leur parle, ils ne me rembarrent pas tellement, ils sont plutôt intéressés.

C’est vraiment une bonne ambiance, les gens sont pas trop pressés. Je suis agréablement surprise.

Marion et Chris, hôtesses Remix Bar

Marion, hôtesse Remix Bar : J’ai découvert la cigarette électronique depuis deux jours, je suis étonnée par la clientèle, je pensais pas que c’était aussi jeune et aussi tendance. Niveau communication, on voit qu’il y a beaucoup de travail.

J’étais très curieuse, avec Chris, on a tout essayé, du moins, tout ce qu’on a sur le stand. C’est des goûts très sucrés, c’est agréable. Après, je ne pense pas que je vais repartir de là avec une vape. De toute façon, je ne fume pas.

Chris, hôtesse Remix Bar : J’ai aussi découvert la vape il y a deux jours. Je suis une vraie fumeuse, ça ne m’avait jamais vraiment tenté, je pensais que c’était juste comme un médicament pour arrêter de fumer, en fait. Là, je me suis rendue compte que non, on passe à la cigarette électronique, et c’est agréable de découvrir plein de nouveaux goûts, plein de nouvelles saveurs.

Pour l’instant, je ne pense pas arrêter de fumer, je trouve que ce n’est pas pareil, mais c’est peut être parce que j’ai essayé sans nicotine, on le ressent.

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *