Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Deux fumeurs sur trois mourront du tabac selon une étude australienne

Deux fumeurs sur trois mourront du tabac selon une étude australienne

    Annonce
Deux tiers des fumeurs mourront de la cigarette selon une récente étude.

Deux tiers des fumeurs mourront de la cigarette selon une récente étude.

D’anciennes études tendaient à démontrer qu’un fumeur sur deux décéderait d’une maladie liée au tabac. Des scientifiques australiens affirment quant à eux que deux tiers des fumeurs mourront de la cigarette.

Le travail qu’ils ont mené a été publié dans la revue BMC Medecine [1]. Ils ont suivi pendant 4 années 200 000 personnes âgées de 45 ans et plus. Les chercheurs ont d’une part observé que la consommation quotidienne d’un paquet multiplie par 5 le risque de décès prématuré, par rapport aux non-fumeurs. Les personnes qui parviennent à se sevrer courent toujours un risque considérable, lié à leur ancien tabagisme. D’après cette étude, 46% des anciennes fumeuses risquent un décès plus tôt, et le pourcentage atteint 34% chez les anciens fumeurs. Elle révèle par ailleurs qu’une consommation quotidienne de 10 cigarettes double le risque de décès prématuré.

Ces données ne doivent néanmoins pas décourager les personnes tentées par un processus de sevrage. En effet, plus tôt on arrête de consommer des cigarettes, plus le danger diminue. Kerry Doyle de la NSW Heart Foundation, dont les propos sont relayés sur le site Pourquoi Docteur, rappelle à juste titre que la cigarette n’est pas simplement à l’origine du cancer des poumons, elle provoque notamment des “infarctus du myocarde, des maladies vasculaires périphériques et diverses maladies cardiovasculaires”. Ce professionnel de santé encourage ainsi l’augmentation des prix des paquets pour diminuer le tabagisme, expliquant qu’il s’agit là de “l’intervention la plus efficace à la disposition des gouvernements”.

En France la Ligue contre le cancer encourage toutes les méthodes permettant d’arrêter de fumer, y compris la cigarette électronique. Alors que le pays compte encore 28,2% de fumeurs et que l’e-cigarette augmente les chances de sevrage, peu d’organismes prennent position en faveur du produit.


[1] Tobacco smoking and all-cause mortality in a large Australian cohort study: findings from a mature epidemic with current low smoking prevalence – Banks & al. – BMC Medicine 2015, 13:38 – doi:10.1186/s12916-015-0281-z
Review Author:Review Date: