La marque Blu se paye une star pour faire la promotion de ses e-cigarettes

Le monde de l’e-cigarette avance vite, très vite. Les millions de dollars déjà engrangés par  l’industrie laissent entr’apercevoir quels seront les acteurs de demain. Parlons d’acteurs justement car voici à ma connaissance la première publicité télévisuelle mettant en scène une star du cinéma américain pour faire la promotion d’une marque de cigarette électronique.

La marque en question n’a pas encore élargi son territoire en Europe, mais aux Etats-Unis elle est (avec Njoy, V2cigs et Greensmoke) la grosse entreprise montante. A tel point que les budgets de communication commencent à peser assez lourds pour pouvoir s’offrir les services d’une belle gueule déjà convaincue par les bienfaits de l’e-cigarette. La campagne s’appelle “Rise from the ashes” (que l’on peut traduire à l’arrache par “renaitre des cendres”) et elle a tous les ingrédients des pubs des années 50.

[youtube]http://youtu.be/VZishwAt_RM[/youtube]

L’acteur Stephen Dorff est vraiment ultra motivé

stephen-dorff-tournage-blu-publicite

Stephen Dorff nous raconte comment après l’amour, il vapote ses e-cigarettes Blu.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Stephen Dorff, il joue des rôles dans des films intellectuels. Le plus connu reste sans doute “Immortals” (Les Immortels – 2011) où il incarne un demi-dieu en petite jupette.

Certes Blu ne s’est pas payé Bruce Willis mais quand on regarde la publicité en question et son making off, ça sent bon l’oseille.

Stephen est super confiant, son regard perçant en dit long sur la qualité du produit. Sans cynisme c’est quand même une belle promotion de la cigarette électronique, on aurait juste aimé qu’il n’y ait pas de marque derrière (ou alors une autre). Faudra juste espérer maintenant que Gala ne le chope pas la clope au bec.

Retour vers le futur

kool-cigarette-1954

Les cigarettes Kool ne sont plus si cool que ça (1954)

Une intéressante comparaison avec les vieilles publicités pour cigarettes des années 50 peut être également faite, c’est la même sauce, mais cette fois avec beaucoup plus de nitrosamines.

On se rappelle avec nostalgie John Wayne et ses Camel ou encore les cigarettes Kool qui nous rafraîchissaient l’été, c’était le bon temps.

Je veux bien prêter mon Ego Stardust à Scarlett Johansson

sauvons-scarlett

Scarlett Johansson se fait du mal, c’est insupportable.

Pour aider la communauté et faire reculer le taux de décès liés au tabac, j’annonce officiellement que je me porte candidat pour prêter mon Ego Stardust à Scarlett Johansson. Scarlett if you read zis message, you can contact me, I have all ze equipment to make you quit smoking.

Review Author:Review Date:
  • The user can feel immense pleasure by using the e-cigarette and it will not distress his health in any case.