La plus grosse usine de e-liquide d’Europe devrait bientôt ouvrir ses portes à Liverpool

La ville de Liverpool au Royaume-Uni devrait accueillir une importante usine de fabrication de e-liquide.

La ville de Liverpool au Royaume-Uni devrait accueillir une importante usine de fabrication de e-liquide.

L’usine de production de nicotine qui doit ouvrir en janvier prochain à Liverpool hébergera le plus grand sous-traitant européen dans le domaine de l’e-cigarette d’après la rédaction d’Ecig Intelligence.

Cette manufacture sera capable de fabriquer jusqu’à 2 millions de flacons d’e-liquide par mois selon les estimations actuelles. L’installation devrait coûter la bagatelle de 17 millions de dollars pour son entreprise, le groupe Nerudia. Cependant, ce dernier devrait rapidement rentabiliser ses coûts, des contrats ont déjà été signés avec des prestataires et des négociations sont menées en vue d’éventuelles nouvelles collaborations.
Les locaux étaient auparavant utilisés par GSK (GlaxoSmithKline), fabricant très connu de médicaments, dont des substituts nicotiniques.

L’accroissement du secteur de la cigarette électronique favorise la demande en matière de nicotine. Et la sous-traitance fonctionne à plein régime, car les fabricants d’e-cigarettes n’ont pas les moyens en interne de suivre le rythme de croissance selon le PDG de Nerudia, David Newns.

Nerudia est une coentreprise de CNT (Allemagne), et leurs entrepreneurs ont pris en compte les exigences de plus en plus élevées en termes de traçabilité et de bonnes pratiques de production. Ils affirment que les produits issus de l’usine de Liverpool permettront d’accompagner au mieux les acteurs du marché de l’e-cigarette, avec l’instauration en 2016 de la TPD.


Mise à jour 08 janvier 2014 : L’entreprise lorraine Gaïatrend (marque Alfaliquid) a souhaité nous faire part de certains chiffres la concernant. La société explique qu’elle possèderait aujourd’hui une vitesse de croisière de 250 000 flacons par jour, et une capacité totale de 450 000 flacons produits quotidiennement, soit une production moyenne de 2 000 000 de flacons par semaine et 8 000 000 par mois.
Courant 2014, GaÏatrend a agrandi son unité de production, passant à 7 000m², et est en train d’acquérir une nouvelle machine d’embouteillage pour augmenter sa capacité, et ainsi répondre à la demande du marché.


Via Ecig Intelligence

Review Author:Review Date: