E-cigarette : Comment baisser progressivement son taux de nicotine ?

Baisser le taux de nicotine dans ses e-liquides peut parfois être plus difficile qu'il n'y parait.

Baisser le taux de nicotine dans ses e-liquides peut parfois être plus difficile qu’il n’y parait.

Tout bon vapoteur le sait, baisser son taux de nicotine après quelques mois d’utilisation n’est pas forcément une chose si facile. J’observe tout d’abord autour de moi que les fumeurs ont besoin de temps pour adopter complètement la cigarette électronique, que la transition peut être plus ou moins longue et que le nouvel objet peut devenir quelque chose de très important dans leur vie. L’ecig se change, se configure, se goute, s’apprécie … elle devient une source de plaisir.

Pour certains, une fois la transition cigarette -> ecig effectuée, il va s’agir de ne plus utiliser de nicotine dans les e-liquides. Mythe scientifique de la nicotine addictive, véritable marqueur chimique responsable de la dépendance, produit de plaisir inoffensif aux doses administrées, poison mortel à forte concentration … là n’est pas la question. La question aujourd’hui c’est comment baisser le taux de nicotine dans ses e-liquides pour celles et ceux qui l’ont choisi, sans trop ressentir de gêne.

La concentration de nicotine dans les e-liquides est responsable du “hit”

Baisser son taux de nicotine quand est habitué à un certain dosage, peut très vite vous donner l’impression de vapoter de la paille. Le e-liquide perd de son hit, le passage de la vapeur en gorge ne provoque plus de plaisir. On a l’impression de vapoter de l’air. Inversement, un e-liquide très nicotiné peut faire tousser un fumeur de gauloises.

Le schéma classique pour diminuer son taux de nicotine voudrait de le faire progressivement mais encore faut-il que votre fabricant préféré puisse proposer des e-liquides dont les taux de nicotine soient dégressifs par petits paliers. L’exemple parfait serait de commencer par exemple à 12mg/ml, puis 11, 10, 9 etc.

Malheureusement beaucoup de fabricants ne proposent que des paliers de 6mg/ml. La seule option qui s’offre alors au vapoteur habitué au 12mg/ml étant de passer directement au 6mg/ml.

Pour avoir fait personnellement l’expérience de transition entre 12 et 6 mg/ml, je peux vous assurer que ce n’est pas si facile. On vapote deux fois plus, on augmente la tension de sa batterie, on recherche le maximum de vapeur pour palier au manque de nicotine. Le risque de repartir au niveau initial est très présent.

Trouver des paliers dégressifs pour baisser son taux de nicotine

Certains fabricants, comme Vincent dans les Vapes par exemple, ont bien compris la problématique (et payent sans doute le prix à la chaine de production) pour satisfaire ses clients en proposant des e-liquides à 0, 4, 6, 8, 10, 12, 14, 16 et 19 mg/ml.

Pour les vapoteurs fidèles aux fabricants qui suivent plus ou moins le schéma classique du 0, 6, 12 et 18 mg/ml, il existe la solution du mélange pour recréer ces fines variations. On achète un flacon de 12mg/ml et un de 6mg/ml et on mélange les deux dans un flacon vide pour en faire théoriquement du 9mg/ml.

Vous l’aurez compris, plus les paliers sont étroits et plus on a de chance de ne pas ressentir de différence entre deux e-liquides. Dans le cas où les paliers sont trop éloignés et que la transition entre deux différents grammages est difficile à maintenir, je vous propose une astuce en deux temps que l’on va répéter.

La méthode du “yo-yo” pour baisser son taux de nicotine

Cela peut faire sourire mais c’est très sérieux. La technique du “yo-yo” (nom que j’ai donné arbitrairement) consiste à baisser son taux de nicotine pendant un laps de temps relativement court, ressentir fatalement le manque de hit, puis d’augmenter le grammage à un niveau inférieur que le taux initial pour récréer une satisfaction.

Voici une petite infographie que j’ai réalisée pour illustrer ce principe. Les chiffres indiqués sont purement théoriques et donnés ici à titre d’exemple, à vous d’adapter ce principe selon vos besoins.

Méthode du "Yoyo" pour baisser progressivement son taux de nicotine.

Méthode du “Yoyo” pour baisser progressivement son taux de nicotine.

Jouer sur la nature des e-liquides et la configuration du matériel

Même si la concentration de nicotine est directement responsable du hit, certaines caractéristiques de matériel et propriétés de e-liquides peuvent également modifier cette sensation de hit.

Les e-liquides poivrés ou mentholés sont un très bon exemple. La fraicheur qu’ils procurent en bouche peuvent simuler l’effet de puissance nicotinique. Le matériel enfin, selon le type d’atomiseur et le fameux rapport tension / résistance, pourra faire varier considérablement la force ressentie d’un e-liquide. Passer au MODs pourra être par exemple une solution si le e-liquide vapoté possède un hit trop faible. Mais cette option apporte le désavantage du coût (matériel plus cher) et du risque de mauvaise utilisation de l’appareil. Le vapoteur en manque de hit aura en effet tendance à augmenter la performance de son Mod pour retrouver le hit perdu avec un e-liquide au grammage trop faible, au risque alors de compromettre les conditions normales d’utilisation du e-liquide.

Conclusion

Certains vapoteurs passent sans aucun problème d’un e-liquide dosé à 18mg/ml à un e-liquide dosé à 12mg/ml, et ce, sans changer leur habitude de consommation. Pour les autres qui se confrontent à des problèmes d’adaptation, ces méthodes pourront sans doute constituer des bonnes pistes de réflexion, tout du moins je l’espère.

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires et vos retours d’expérience personnels afin d’agrémenter cet article d’avis réels sur la question.

Bonne vapote à toutes et à tous.

  • Randall

    sphax, modérateur du forum Psychoactif http://www.psychoactif.fr propose une autre méthode qui a fonctionné pour lui, inspiré de la méthode chinoise http://www.psychoactif.fr/sujet/methode-chinoise pour la methadone : dilution au fur et à mesure pour diminuer le principe actif.

    “J’ai pris un flacon de 35 ml dosé a 6 mg et 3 flacons de 35 ml dosés à 0 mg/ml. Le premier jours, j’ai entamé le flacon de 6 mg : j’ai pris les 2 ml pour remplir mon CE4 max. Puis j’ai fait sauter le bouchon verseur du flacon pour le remettre à niveau d’un flacon neuf en versant du liquide a 0 mg dedans. J’ai refait les mêmes manipulations tous les jours et n’ai ressenti aucun symptôme de manque bien que mes proches m’aient fait remarquer une légère irritabilité. Je me suis pas forcé pour l’arrêt [du vapotage] : j’ai involontairement réduit le nombre de fois ou je tirais sur l’e-cig et le nombre de tafs à chaque fois.”

    Arrêt du tabac avec l’ecig puis arrêt de l’ecig – méthode chinoise http://www.psychoactif.fr/forum/t8109-p1-arret-tabac-par-E-cig-puis-arret-E-cig.html

  • Le Coin de la Vape

    Plutôt intéressant, il est probable que l’effet yoyo aide à diminuer le taux de nicotine. Comme toujours ce n’est qu’une aide, reste à charge de chacun de baisser sur le long terme 😉

  • moi et moi

    suivant les personne les moyens utiliser ne serons pas forcement les même, dans mon cas même si cela ne fait que 3 semaine que j’utilise la cigarette électronique je mélange des liquid 16mg et 12mg (ou 11 suivant les liquid que j’utilise)…non pas par choix mais comme il a était signaler suivant la “marque” des liquid le dosage de nicotine disponible n’est pas le meme, moi je me suis adapter a un dosage a 16mg mais certain liquid que j’apprécie ne propose pas ce dosage …mais propose un dosage a 18mg ou 12 mg…, par exemple les liquid HALO .non dispo en 16 mg mais en 0, 6, 12, 18 (24, mais pas en France)

  • vapotille

    Excellent à savoir, les infos sérieuses sur les e-liquides et la nicotine sont tellement difficile à avoir…Reste à avoir la motivation de baisser dans les taux de nicotine et de ne pas stagner par habitude.

  • jeanne

    Je vapote depuis 4 mois, après 40 ans de tabagisme à 2 paquets par jour (soit 13€ tout de même).
    J’ai commencé à 16mg, dose maxi de la marque utilisée, qui propose 16, 11, 6 et 0mg. Ma méthode simplissime consiste à mélanger les produits très progressivement par périodes de 2/3semaines…
    De 16mg, je suis passée à 2/3 16mg pour 1/3 11mg, puis 1/2 16mg pour 1/2 11mg, puis 1/3 16mg pour
    2/3 11mg, puis 11mg, etc.
    Je suis à présent à 1/3 11mg pour 2/3 6mg, et je vais attaquer mes 2/3 semaines 6mg….
    J’ai mis 4 mois et demi pour passer de 16 mg à 6mg de nicotine, sans manque ni frustration, alors que toutes mes précédentes tentatives de désintox avaient lamentablement échoué et avaient été très pénibles.
    Est-ce que j’abandonnerai la vapote après période à 0mg?????
    Rien n’est moins sûr…..Rendez-vous dans 6 mois!

  • Chris

    Bonjour,fumeur depuis belles lurettes,ma consomation de tabac actuelle est de cigarillos uniquement.Etant obligé d’arrivé à un résultat d’abstinence totale vis à vis du tabac(monoxyde de carbone en particulier) ,j’ai acheté hier une e-cigarette avec du liquide Tabac 6+, 18 mg Aqualiquid qui selon le vendeur représente le goût le plus fort par rapport aux cigarillos.Je compte comme l’indique l’article plus haut ,faire la transition doucement.Mais pour l’instant,je suis un peu septique…J’accepte toutes les recommendations.Merci

    • Caro Le

      Bravo !!! Arrêter de FUMER c’est FABULEUX !
      Au début j’avais 1000 doutes sur la cigarette électronique (effets inconnus etc…) et je passais ma vie sur internet à chercher toutes les infos… le résultat 2 mois et demi après arrêt du tabac : finie la toux incessante, l’essoufflement, l’oppression thoracique, les odeurs de tabac sur moi (vêtement, bouche), chez moi, dans ma voiture etc…plus de cendriers, mes dents sont redevenues blanches, ma voix n’est plus rauque, j’ai bonne mine et ne suis plus fatiguée, lessivée, je peux sprinter, chanter à tue-tête, et rire aux éclats sans tousser !
      Après 30 ans de tabagisme intensif (de 12 à 42 ans), je revis ! Ce qui est CERTAIN c’est que le tabac tue 1 fumeur sur 2 !
      Dans 15 ans, je serai sûre d’être passée à travers les mailles du filet.
      TIENS BON CAR C’EST LE MEILLEUR POUR TOI !

  • Caro Le

    Le 10 octobre, j’ai immédiatement arrêté de fumer mes 20 roulées par jour avec du tabac “gold” 12mg.
    Les premiers jours je vapais 1,5 ml puis très vite 3,5 ml (soit 42 mg).

    Le 10 novembre, je suis passée à 6mg, et ma conso de e-liquide est passée à 7 ml (42 mg) mais au bout d’un mois ma conso est redescendue naturellement, sans effort, à 4 ml (24mg).
    J’ai pris du tabac “Silver” car + neutre (moins tentée de vaper par gourmandise).

    Le 10 décembre, je suis passée à 3 mg (mélange 50/50 de 6 et 0mg) et rebelote : 7ml (21mg).
    Pour palier l’absence de “hit” j’ai acheté 2 batteries 1300 mAh avec vario de 3,3 à 4,8 avec 2 résistances, le TOP !!!
    Aujourd’hui je vape 5,5 ml/jour (16,50 mg). Comme je vape beaucoup le soir devant la TV, à partir de 21H, certains soirs, je prends du 0mg à puissance maxi pour éviter de sur-consommer de la nicotine.

    Le 10 janvier, je passerai à 75/25 de 0 et 6 mg… puis février 75/25 de 0 et 3 mg… puis mars 90/10 de 0 et 1,5 mg… puis avril (6 mois au total) 0 mg…. après je m’obligerai à vaper dehors pour me déshabituer du geste. On verra si ça marche !

    C’est PSYCHOLOGIQUE mais à chaque palier je garde du grammage précédent.
    Actuellement à 3 mg j’ai toujours du 6mg au cas où… mais je ne m’en suis pas servie.

    A moins que les e-liquides ne contiennent des agents addictogènes… la preuve est faite que la nicotine SEULE est bien addictive chez l’humain !

  • Franklin

    Vous pouvez m’aider, je suis une grosse billasse en maths : si je veux du 4mg avec du 12mg et du 0mg, je dois mettre quelles proportions…. ?

    Logiquement 4mg/12mg = 0,33 Donc je mets un tiers de 12mg et deux tiers de 0mg pour obtenir 4mg, c’est ça ? Avant je faisais 50/50 pour avoir du 6mg… Là ça se complique pour mon esprit littéraire pas du tout matheux…

    Et pour du 2mg lol ? C’est bien 2/12 = 0,16. Donc Je mets 1,6ml de 12mg et 8,4ml de 0mg, c’est bien ça ?

    J’entame ma descente du 6mg vers le 0mg… Pour moi, la meilleure méthode consiste à vaper un poil trop haut au début quand on commence la vapote : par exemple du 16mg, mais pendant une très courte durée (5 jours MAX). Puis baisser direct à 12mg pendant 1 semaine/10 jours MAX. Puis se stabiliser à 6mg et y rester pendant au moins 1 mois et demi. A la fin, il vous sera impossible de vaper + que du 6mg sans que ça soit trop fort, vous serez habitué. Le plus simple est de baisser immédiatement le taux, quand on débute pour ne pas s’accrocher fort au début.

    Et ensuite, baisse par paliers de 2mg par mois jusqu’à 0mg. Rallonger la durée du pallier si nécessaire, mais 2mg à la fois me paraît amplement suffisant pour ne rien sentir. A la rigueur, faire des paliers de 1mg pour passer de 3mg à 0mg.

    Voilà, c’est la meilleure méthode pour moi les paliers… Zéro frustration, à part les 2 premiers jours et encore. Je vous dirai dans quelques mois comment ça a marché pour moi, je ne me presse pas, j’y vais à mon rythme en me faisant plaisir, sans frustration. Avec de bons goûts de liquides qui me plaisent, et en fuyant les marques qui ne proposent pas de 0mg… Ils veulent nous garder addicts ces couillons !

  • Isabelle

    bonjour , cela fait 1 an que que vapote , j’ai diminuée progressivement le taux de nicotine de 18 à 2 mg ” chez Vincent ” sans trop de difficulté , depuis 3 jours je suis passée au grand 0 , là je dois avouer que c’est bien plus difficile , j’ai réellement l’impression d’arrêter de fumer et je me demande si je n’ai pas passée toute cette année à diminuer le taux pour rien , j’en suis au même point que si j’avais arrêté de fumer sans substitut

  • Pascal Flandrin

    bonjour à tous, voici mon témoignage. Très grand fumeur de tabac brun à rouler, environ 5 paquets par semaine, j’ai eu la chance de pouvoir arrêter du jour au lendemain en commençant par un dosage de 18 mg et ce durant 6 mois.Puis je suis passé à 11 mg à nouveau durant 6 mois environ. Je suis actuellement à 6 mg depuis 2 mois et ne ressent aucune sensation de manque, j’espère ainsi arrêter dans quelques mois. Mon truc? Peut être est ce du fait que j’ai plusieurs arômes au goût “tabac” mais surtout pas de sucrerie. Dans quelques mois ce sera l’occasion de faire un pied de nez à l’état en arrêtant complètement, car nous savons tous qu’il ne veut surtout pas que l’on se libère de cette drogue qu’est le tabac, cela lui rapporte trop d’argent.
    Allez…courage à tous…à tantôt.
    Pascal.

  • Sea Side

    Horrible faute fin 2e paragraphe : “ceux qui l’on choisit”. Boeurk !

    • Bonjour et merci d’avoir relever cette “horrible faute”, désormais corrigée.