Connaissance et usage de l’e-cigarette en Italie pour l’année 2013

Une étude [1] récemment parue dans la revue “Oxford Journals” donne un aperçu du paysage de l’utilisation de l’e-cigarette en Italie. Les auteurs, italiens, ont utilisé les données d’une enquête en “face-à-face” réalisée en 2013 sur un échantillon de 3000 personnes, représentatif de la population italienne âgée de ≥15 ans (51,1 millions d’habitants).

600 000 utilisateurs réguliers en 2013

Une analyse de la connaissance et de l'usage de l'e-cigarette chez les italiens a été publiée en juillet 2014.

Une analyse de la connaissance et de l’usage de l’e-cigarette chez les italiens a été publiée en juillet 2014.

Ils ont constaté qu’en moins de 3 ans plus de 45 millions d’italiens ont entendu parler de l’e-cigarette ; 3,5 millions l’ont essayée ; plus de 600 000 l’utilisent régulièrement. Trois quarts des utilisateurs ont modifié leurs habitudes tabagiques, mais 90% des utilisateurs n’ont pas cessé de fumer.

Les auteurs, indiquent dans leur conclusion que près de 900 000 italiens n’ayant jamais fumé, en particulier des jeunes, ont essayé au moins une fois “ce produit nouveau et potentiellement addictif”. La formulation suggère, sans le dire explicitement, la possibilité d’un effet passerelle des non-fumeurs vers le tabagisme. En l’absence de précisions sur la part de ces jeunes, les tranches d’âge concernées ainsi que la fréquence d’utilisation, l’interprétation de ce chiffre doit être faite avec prudence et pondérée par le fait que seulement 2,6% des personnes n’ayant jamais fumé auraient essayé l’e-cigarette au moins une fois.

Au Royaume Uni, en France et aux Etats Unis les études montrent qu’il n’y a aucune évidence d’utilisation régulière de la cigarette électronique parmi les jeunes qui n’ont jamais fumé ou qui ont essayé de fumer une fois.

2 fumeurs sur 10 l’aurait essayée

Les données détaillées de l’étude nous informe d’une part que 91,1% des italiens aurait entendu parler de l’e-cigarette. Cette connaissance du produit se précise chez 87,8% de femmes, 78,4% de personnes âgées, 84,1% de personnes moins scolarisées et 89% des personnes n’ayant jamais fumé.

Les italiens qui ont essayé l’e-cigarette une fois sont majoritairement des fumeurs (20,4%). Parmi les ex-fumeurs 7% l’ont essayée et seulement 2,6% parmi les italiers qui n’ont jamais fumé.

1 fumeur sur 10 aurait complètement arrêté de fumer

L’utilisation régulière de l’e-cigarette est observée chez 1,2% de l’ensemble de la population (1,5% chez les hommes et 0,9% chez les femmes), 2,4% chez les jeunes et 3,7% chez les fumeurs actuels. Sur 36 utilisateurs réguliers 22% n’ont pas changé leur habitude de fumer, 67,7% ont réduit leur consommation tabagique et 10,4% ont cessé de fumer.


[1] Silvano Gallus, Alessandra Lugo, Roberta Pacifici, Simona Pichini, Paolo Colombo, Silvio Garattini, and Carlo La Vecchia / E-Cigarette Awareness, Use, and Harm Perceptions in Italy: A National Representative Survey / Nicotine Tob Res 2014 16: 1541-1548. doi: 10.1093/ntr/ntu124

Review Author:Review Date: