Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Démission de Scott Gottlieb de la FDA : un bilan mitigé et des inquiétudes

Démission de Scott Gottlieb de la FDA : un bilan mitigé et des inquiétudes

    Annonce

Comme nous vous l’annoncions hier, le commissaire de la Food and Drug Administration (FDA), Scott Gottlieb, a annoncé mardi qu’il démissionnait de son poste. Son départ sera effectif dans un mois. Il s’était illustré dans son combat contre la vape et son adhésion à la “théorie de la passerelle.

Scott Gottlieb, des soutiens de poids

Scott Gottlieb, patron démissionnaire de la FDA

Scott Gottlieb s’est taillé une solide réputation en tant que défenseur efficace de la santé publique parmi ses soutiens. Au sein de l’administration Trump, il s’est distingué par ses efforts pour réglementer plus étroitement plusieurs industries, et tout particulièrement la vape.

Gottlieb est avant tout médecin de formation. Il avait intégré la FDA en tant que sous-commissionnaire (l’équivalent de directeur adjoint) pour les affaires médicales et scientifiques. Il est devenu commissaire en mai 2017. Les raisons de sa démission ne sont pas encore claires, mais il semble qu’elle n’ait pas été demandée par la Maison-Blanche.

Mardi après-midi, le président Trump a tweeté sur Twitter sa haute estime pour le commissaire, écrivant qu’il a fait ” un travail absolument remarquable “. .Le président a détaillé ” Scott nous a aidés à réduire les prix des médicaments, à faire approuver et mettre sur le marché un nombre record de médicaments génériques, et bien d’autres choses encore. Lui et ses talents nous manqueront beaucoup !”

Gottlieb a tweeté en retour qu’il était “immensément reconnaissant pour avoir eu l’opportunité” de diriger l’agence.

Scott Gottlieb a, pendant son mandat, travaillé à des dossiers qui lui ont permis d’acquérir une certaine popularité auprès de l’opinion publique. Baisse du prix des médicaments et développement des génériques en tête des sujets les plus populaires.

La vape, bête noire du Dr Gottlieb

Au cours de son mandat, la FDA a sévit contre les cigarettes électroniques, affirmant que le vaping chez les adolescents avait atteint “une proportion épidémique”. La FDA a envoyé plus de 1 300 lettres d’avertissement et amendes aux dépanneurs, stations-service et autres magasins l’été dernier pour avoir vendu des cigarettes électroniques à des mineurs. Gottlieb a également annoncé qu’il demanderait l’interdiction des cigarettes au menthol, une mesure saluée par les défenseurs de la santé publique.

La Campagne pour des enfants sans tabac, une des plus puissantes associations américaines, a applaudi son travail pour réglementer le tabac et les cigarettes électroniques, tout en notant qu’elles en étaient encore au stade de propositions et qu’elles n’avaient pas été adoptées.

“L’héritage du commissaire Gottlieb dépendra de la mise en œuvre de ses nombreuses propositions et, dans le cas de l’épidémie de cigarettes électroniques chez les jeunes, de leur renforcement à l’avenir” a déclaré le président de la Campagne, fanatiquement opposée au vapotage.

Des critiques amers

L’action de Scott Gottlieb n’était pas universellement approuvée, loin de là. Public Citizen, un organisme de défense des consommateurs, a désapprouvé sa récente décision d’approuver Dsuvia, un puissant analgésique opioïde.

“Le mandat de commissaire a été marqué par des décisions réglementaires en matière de médicaments et d’instruments médicaux qui penchaient davantage en faveur des intérêts financiers de l’industrie que des intérêts de la santé publique “, a déclaré le Dr Michael Carome, directeur du Public Citizen’s Health Research Group, dans une réaction lors de l’annonce de la démission.

Beaucoup notent également que Scott Gottlieb a pris acte très rapidement du problème causé par le développement des opiacés aux USA. Ces derniers ont provoqués plusieurs morts. Mais pour souligner aussitôt que le Commissionner de la FDA s’est contenté de déclarations d’intentions, pas suivies d’effets. Le problème est identique, voire pire, aujourd’hui qu’au début de la crise.

Quand aux vapoteurs américains, leur réaction est mitigée. Si beaucoup sont soulagés de voir un fervent adversaire de la vape partir, c’est pour aussitôt signaler que, parmi les candidats possibles, “il y en a beaucoup qui, sur le sujet de la vape, sont bien pire que Gottlieb”. Le nom de son successeur devrait être connu dans les prochains jours.

Les derniers articles sur la FDA

La FDA autorise la vente de l’IQOS sur le sol américain

  • Publié le 1/05/2019

Une commercialisation autorisée, mais la FDA reste prudente C’est un long processus qui vient de s’achever. Hier, mardi 30 avril 2019, la FDA a officiellement annoncé qu’elle autorisait Philip Morris …

USA : la FDA finance une nouvelle recherche sur la vape

  • Publié le 17/04/2019

Vers la création d’un modèle 3D de poumon humain « vivant » Malgré un nombre d’études croissant sur le sujet, la vape continue d’être, au pire, dénigrée par les chercheurs, …

Après les arômes, San Francisco veut complètement bannir la vape

  • Publié le 22/03/2019

Interdire la cigarette électronique pour lutter contre le tabagisme Il y a presque un an, la ville de San Francisco aux États-Unis votait l’interdiction des arômes dans les e-liquides. Elle …

Annonce