Liste des études sur la cigarette électronique

Voici une liste non-exhaustive des études ou des enquêtes les plus souvent citées par les médias. Cette liste a été créée en grande partie d’après les collections déjà faites par les associations de vendeurs d’e-cigarettes (CASAA, SFATA, ECITA, …).

Avertissement : Les textes ci-dessous sont des traductions des titres et des résumés de documents souvent publiés dans des revues scientifiques et qui vous sont donnés ici à titre informatif. Des fautes de traduction, d’interprétation et de références peuvent être présentes dans cette liste.

Une autre liste existe sur le blog du forum-ecigarette.com que nous vous recommandons de consulter ainsi que sur le site de l’association Helvetic vape.

Mise à jour La quantité des études sur la cigarette électronique ayant largement augmenté ces dernières années, cette page n’est plus mise à jour. En revanche nous vous proposons, au fil du rythme des publications les plus importantes, des résumés et des commentaires sur les dernières études. Pour cela merci de consulter la rubrique Études sur la cigarette électronique.

2013

Efficacité et sécurité d’une cigarette électronique comme substitut aux cigarettes de tabac: une étude prospective de 12 mois

Caponnetto P, Campagna D, Cibella F, Morjaria JB, Caruso M, et al. (2013) EffiCiency and Safety of an eLectronic cigAreTte (ECLAT) as Tobacco Cigarettes Substitute: A Prospective 12-Month Randomized Control Design Study. PLoS ONE 8(6): e66317. doi:10.1371/journal.pone.0066317

Chez les fumeurs ne désirant pas arrêter de fumer, l’utilisation des cigarettes électroniques, avec ou sans nicotine, ont fait baisser leur consommation de cigarettes et maintenu leur abstinence sans causer d’effets secondaires notables.

Evaluation de la topographie d’utilisation de la e-cigarette et de la quantité de e-liquide utilisée

Farsalinos, K.E.; Romagna, G.; Tsiapras, D.; Kyrzopoulos, S.; Voudris, V. – Int. J. Environ. Res. Public Health 2013, 10, 2500-2514.

Pour une même période d’utilisation et en se basant sur les caractéristiques de l’appareil utilisé dans cette étude, un e-liquide dosé à 20mg/ml de nicotine est nécessaire pour délivrer de la nicotine dans des quantités équivalentes à celles délivrées par une seule cigarette (contenant le niveau maximum de nicotine autorisé sur le marché) […] Les conclusions de cette étude ne soutiennent pas la proposition exposée dans le projet de la nouvelle Directive sur les produits du tabac selon laquelle la concentration de 4mg/ml de nicotine apporterait les mêmes quantités de nicotine que les thérapies de remplacement de la nicotine (TRN).

Rapport et avis d’experts sur l’e-cigarette

OFT – Office Français de prévention du Tabagisme
Mai 2013 – OFT

[…] Chez le fumeur dépendant au tabac, le remplacement du tabac par l’e-cigarette devrait en théorie contribuer à une réduction des risques et des dommages. […] Dans les lieux où il est interdit de fumer, l’e-cigarette, même sans nicotine, pourrait constituer une incitation à fumer.

Avec la cigarette électronique, est-ce “du sérieux” ?

Robert Molimard
Mai 2013 – Formindep

La cigarette électronique est toujours un gadget. Mais sans publicité tapageuse, uniquement par le bouche à oreille et les forums spontanés, elle est en passe de supplanter tous les autres moyens d’arrêter le tabac, sans faire courir de risque évident.

Analyse des recharges en e-liquide pour cigarettes électroniques

Jean-François Etter, Eva Zäther, Sofie Svensson
Mai 2013 – Wiley Online Library

La teneur en nicotine dans les flacons correspondait étroitement aux étiquettes. Les niveaux de produits de dégradation de la nicotine sont de 0 à 4,4%, mais pour la plupart des échantillons, le niveau était de 1-2%. Cis-N-oxyde, trans-N-oxyde, myosmine, anatabine et anabasine ont été les composés additionnels les plus souvent trouvés. L’éthylène glycol ou le diéthylène glycol n’ont pas été détecté.

La cigarette électronique: un possible substitut pour la dépendance à la cigarette

P. Caponnetto, C. Russo, C.M. Bruno, A. Alamo, M.D. Amaradio, R. Polosa
2013 – Monaldi Arch Chest Dis

[…] si de nombreux fumeurs qui n’ont pas la volonté d’arrêter peuvent orienter leur dépendance à la cigarette vers une méthode de réduction des risques, des millions de vies pourraient être sauvées dans le monde.

Comparaison de l’aérosol de la cigarette électronique à celui des cigarettes ordinaires et de la chicha

J.-F. Bertholon, M.H. Becquemin, M. Roy, F. Roy, D. Ledur, I. Annesi Maesano, B. Dautzenberg
Avril 2013 – Revue des Maladies Respiratoires

Par comparaison avec les cigarettes ordinaires et la chicha qui produisent un aérosol dont les particules ont une demi-vie de 19 à 20 minutes, la cigarette électronique ne présente pas de risque réel de “tabagisme passif”

Etude toxicologique de propylènes glycols

Jeff R. Fowles, Marcy I. Banton, and Lynn H. Pottenger
Avril 2013 – Informa healthcare

Etude des profils toxicologiques de monopropylène glycol (MPG), le dipropylène glycol (DPG), le tripropylène glycol (TPG) et polypropylène glycols (PPG, y compris oligomères tétra-riches). Aucun des glycols étudié a présenté des preuves de toxicité cancérigène, mutagène ou reproductive / développementale potentiel pour l’homme.

Utilisation des e-cigarettes au Royaume-Uni chez les adultes et les jeunes

Association ASH UK (Action on Smoking and Health)
Mai 2013 – ash.org.uk

La grande majorité des utilisateurs de cigarettes électroniques sont des fumeurs, quel que soit leur âge. Le risque d’initiation au tabagisme que pourrait représenter la cigarette électronique n’est pas justifié.

Capacité respiratoire chez les utilisateurs de cigarettes électroniques

Enquête en ligne réalisée par James Dunworth et Paul Bergen
Avril 2013 – ecigarettedirect.co.uk

Les fumeurs qui ont répondu au questionnaire affirment que leur capacité respiratoire s’est améliorée depuis leur passage à la cigarette électronique.

Profil et préférences des vapoteurs: une enquête en ligne sur les utilisateurs de cigarette électronique

Lynne Dawkins*, John Turner, Amanda Roberts, Kirstie Soar
March 28, 2013 – Wiley Online Librairy

Les cigarettes électroniques sont utilisées en premier lieu pour l’arrêt du tabac, mais pour une durée plus longue que pour les méthodes de substitution nicotinique classiques. Les utilisateurs pensent qu’elle est moins dangereuse que la cigarette traditionnelle. Depuis l’utilisation de leur cigarette électronique, 75% des répondants ont déclaré n’avoir pas fumé depuis des semaines voire des mois. 91% des répondants considèrent que la cigarette électronique diminue leur envie de fumer.

Des particules de métal et de silicate incluant des nanoparticules sont présentes dans les fluides des cartomiseurs et des e-liquides

Monique Williams, Amanda Villarreal, Krassimir Bozhilov, Sabrina Lin, Prue Talbot mail
March 20, 2013 – Plos one

Les concentrations de neuf particules de métal trouvées ont été supérieures ou égaux à des concentrations correspondant à celles comprises dans la fumée de cigarette classique. Bon nombre des éléments identifiés dans ces dispositifs sont connus pour provoquer des troubles respiratoire et des maladies.

Niveaux de carcinogènes et de toxiques sélectionnés dans la vapeur de cigarette electronique

Maciej Lukasz Goniewicz, Jakub Knysak, Michal Gawron, Leon Kosmider, Andrzej Sobczak, Jolanta Kurek, Adam Prokopowicz, Magdalena Jablonska-Czapla, Czeslawa Rosik-Dulewska, Christopher Havel, Peyton Jacob, Neal Benowitz
6 March 2013 – Tobacco Control

Nous avons trouvé que la vapeur des cigarettes électroniques contient des substances toxiques. Les niveaux détectés sont de 9 à 450 fois moins élevés que dans la fumée de cigarette et sont dans de nombreux cas, comparables aux niveaux détectés dans le produit pharmaceutique de référence (inhalateur).

Impact de la cigarette électronique sur les fonctions pulmonaire et la teneur en nicotine dans le sang

Andreas D. Flouris, Maria S. Chorti, Konstantina P. Poulianiti, Athanasios Z. Jamurtas, Konstantinos Kostikas, Manolis N. Tzatzarakis, A. Wallace Hayes, Aristidis M. Tsatsakis, and Yiannis Koutedakis
février 2013 – Informa Healthcare

En ce qui concerne l’utilisation à court terme, les e-cigarettes étudiées génèrent de faibles changements dans la fonction pulmonaire mais impactent le taux de nicotine dans le sang de manière similaire que les cigarettes au tabac. Les recherches futures devraient cibler les effets sur la santé de l’utilisation d’e-cigarettes à long terme, y compris les effets de la dose de nicotine.

Cas clinique montrant les bénéfices de l’e-cigarette chez un fumeur atteint de neutrophilie idiopathique chronique (NIC)

Konstantinos E. Farsalinos et Giorgio Romagna, 24 Jan 2013

Arrêter de fumer grâce aux cigarettes électroniques a entrainé une inversion de la neutrophilie idiopathique chronique. L’utilisation quotidienne d’e-cigarettes pourrait aider à préserver les effets bénéfiques de l’arrêt du tabac.

Impact de la cigarette électronique sur la réduction du tabagisme et l’abstinence au tabac chez les fumeurs schizophrènes: une étude pilote prospective de 12 mois

Caponnetto, P., et al
Published in International Journal of Environmental Research and Public Health, 2013

Nous avons montré pour la première fois que l’utilisation d’e-cigarettes réduisait considérablement la consommation de tabac sans provoquer d’effets secondaires importants chez les patients souffrant de schizophrénie chronique qui fument et qui n’ont pas l’intention d’arrêter.

2012

Caractérisation des produits chimiques rejetés dans l’environnement par l’utilisation de cigarettes électroniques (ClearStream-AIR projet). La vapote passive est-elle une réalité ?

G. Romagna, L. Zabarini, L. Barbiero, E. Bocchietto, S. Todeschi, E. Caravati, D. Voster, K. Farsalinos, ABICH S.r.l., biological and chemical toxicology research laboratory, Verbania, Italy 2 Onassis Cardiac Surgery Center, Athens, Greece – Presented at XIV Annual Meeting of the SRNT Europe 2012, Helsinki, Finland

L’utilisation d’e-cigarettes pourrait entraîner un vapotage passif. Cependant, la qualité et la quantité de substances chimiques rejetées dans l’air sont de loin bien moins nocives pour la santé humaine que les cigarettes traditionnelles. L’évaporation au lieu de la combustion, l’absence de plusieurs substances chimiques nocives dans les liquides et l’absence de fumée latérale issue de l’utilisation d’e-cigarettes sont probablement des raisons expliquant la différence de ces résultats.

Comparaison des effets de la vapeur d’e-cigarette et de la fumée de cigarette sur la qualité de l’air intérieur

McAuley, TR*, Hopke, PK, Zhao, J, Babaian, S
Informa healthcare – October 2012, Vol. 24, No. 12 , Pages 850-857 (doi:10.3109/08958378.2012.724728)

Parmi tous les sous-produits testés, les cigarettes électroniques produisent de très faibles expositions comparées aux cigarettes conventionnelles. L’étude montre que les émissions de cigarettes électroniques ne présentent aucun risque apparent pour la santé humaine sur la base des composés analysés.

Cigarettes électroniques : une évaluation de l’exposition à des produits chimiques et des particules fines.

Pellegrino RM, Tinghino B, Mangiaracina G, Marani A, Vitali M, Protano C, Osborn JF, Cattaruzza MS.
Pubmed – 2012 Jul-Aug –

Les particules en suspension fines et ultrafines étaient plus élevées dans les cigarettes conventionnelles que dans les cigarettes traditionnelles (ex. PM10=922 vs 52 microg/m3; PM1=80 vs 14 microg/m3). Les e-cigarettes semblent présenter un certain avantage par rapport aux cigarettes traditionnelles mais les études sont encore insuffisantes : elles pourraient aider les fumeurs à surmonter quelques-uns des rituels associés aux gestes lorsqu’ils fument et à réduire, voire éliminer, leur consommation de tabac en évitant la fumée passive. Cependant, les e-cigarettes provoquent une exposition à différentes substances chimiques par rapport aux cigarettes conventionnelles et par conséquent, il est nécessaire d’évaluer les risques pour ces cigarettes et l’exposition à la vapeur passive des fumeurs et des non-fumeurs.

Est-ce que la cigarette électronique cause une vapote passive ?

Schripp T, Markewitz D, Uhde E, Salthammer T.
Indoor Air 2012. DOI: 10.1111/j.1600-0668.2012.00792.x.

Dans l’ensemble, les e-cigarettes sont une nouvelle source de composés organiques volatiles et de particules fines et ultrafines dans un environnement intérieur. Par conséquent, on peut répondre par l’affirmative à la question de vapotage passif. Toutefois, concernant l’évaluation sur la santé de l’utilisation d’e-cigarettes, l’impact de l’inhalation de vapeur sur les poumons doit être une préoccupation de premier plan.

Les effets de l’utilisation d’une cigarette électronique en tant que dispositif délivrant de la nicotine sur la fonction myocardique: comparaison avec les effets des cigarettes traditionnelles

Farsalinos, K., et al.
Presented at ESC Congress, 2012. Unpublished to date.

Une légère augmentation de la tension artérielle diastolique est signalée (4%) après utilisation d’une e-cigarette. Aucune différence dans la fonction diastolique n’a été observée après utilisation d’une e-cigarette. Les cigarettes électroniques pourraient être une alternative plus sûre aux cigarettes conventionnelles. Remplacer les cigarettes conventionnelles par des cigarettes électroniques pourrait être bénéfique pour la santé.

Effet de l’e-cigarette sur la fonction pulmonaire chez les sujets sains et les fumeurs

Gennimata, S.A., et al
Abstract presented at ERS Congress, Vienna, 2012

Ces résultats montrent qu’il existe un effet immédiat après l’utilisation d’une seule e-cigarette. D’autres études sont nécessaires afin d’établir les effets immédiats et à long terme de l’utilisation d’e-cigarettes.

Observation de l’acceptation de la cigarette électronique, Résultats à trois mois

Granger, J. & Cornette, B.
2012. Unpublished to date.

L’usage de la cigarette électronique entraîne de façon significative une forte diminution du tabagisme chez 72% des fumeurs.

Cigarettes électroniques : système de délivrance de nicotine efficiant après une administration aiguë

Vansickel, A.R., & Eissenberg, T.
Published in Nicotine and Tobacco Research, Oxford Journals, 2012

L’expérience des utilisateurs et/ou les caractéristiques du produit influencent très certainement la dose de nicotine et d’autres effets. La manipulation systématique de ces derniers et d’autres variables pourraient déterminer les conditions qui produisent les effets escomptés.

Gestion des rechutes dans le sevrage tabagique: des stratégies et des recommandations

Caponnetto P, Keller E, Bruno CM, Polosa R.
Intern Emerg Med. 2012 Oct 7.

Conseiller les fumeurs qui ne peuvent pas (ou qui ne veulent pas) arrêter de fumer de passer soit au snus à faible teneur en nitrosamines soit aux cigarettes électroniques pourrait être un moyen tout aussi efficace d’aider les fumeurs à se sevrer.

La cigarette électronique : Effets sur l’envie de fumer, les symptômes de sevrage et de la cognition

Dawkins L, Turner J, Hasna S, Soar K.
Addict Behav. 2012 Aug;37(8):970-3.

La cigarette électronique Super White atténue l’envie de fumer et les symptômes de sevrage 20 minutes après utilisation bien que la dose de nicotine ait été plus élevée chez les patients masculins. Cette étude a également démontré pour la première fois que les e-cigarettes contenant de la nicotine pouvaient améliorer la mémoire de travail. De nouvelles études sur les effets cognitifs des e-cigarettes et de leur efficacité en tant que produit de sevrage tabagique sont nécessaires.

Effets de la cigarette électronique et de la cigarette au tabac sur l’hémogramme (formule sanguine complète – FSC).

Flouris, Andreas D.; Poulianiti, Konstantina P.; Chorti, Maria S.; Jamurtas, Athanasios Z.; Kouretas,
Dimitrios; Owolabi, Emmanuel O.; Tzatzarakis, Manolis N.; Tsatsakis, Aristidis M.; Koutedakis, Yiannis.
Food and Chemical Toxicology (in press). Available online 30 July 2012.

Nous n’avons observé aucun effet des e-cigarettes sur l’hémogramme. Les cigarettes traditionnelles ont augmenté le taux de globules blancs, de lymphocytes et de granulocytes.

Les cigarettes électroniques délivrent des niveaux de nicotine similaires et réduisent l’exposition aux toxiques issus de la combustion du tabac

Goniewicz ML, Gawron M, Peng M, et al.
Society for Research on Nicotine and Tobacco 18th Annual Meeting. Houston, Texas, USA, 2012. Page 40:

Après être passé des cigarettes traditionnelles aux cigarettes électroniques, l’exposition à la nicotine reste inchangée alors que l’exposition à des toxines naturelles s’est considérablement réduite. D’autres recherches sont nécessaires afin d‘évaluer les effets à long terme de ce passage, y compris les effets sur la santé de l’utilisation continue d’e-cigarettes.

Évaluation clinique en laboratoire du risque d’abus d’une cigarette électronique

Vansickel AR, Weaver MF, Eissenberg T.
Addiction. 2012 Jan 9.

Les cigarettes électroniques peuvent offrir des quantités de nicotine importantes sur le plan clinique et réduire les symptômes d’abstinence alors que le risque d’abus au tabac semble moins important par rapport aux cigarettes traditionnelles, du moins sous certaines conditions de laboratoire.

2011

Sécurité et toxicologie de la cyclosporine dans le Propylène Glycol après exposition à un aérosol pendant 9 mois sur des chiens beagle

Ralph Niven, Maryellen Lynch, Ronald Moutvic, Seth Gibbs, Crystal Briscoe, Howard Raff
Journal of Aerosol Medicine and Pulmonary Drug Delivery. August 2011: 205-212.

L’étude soutient l’idée de l’innocuité pulmonaire et systémique de la solution d’inhalation de cyclosporine (Cyis) à des doses aux poumons/kg jusqu’à 12 fois plus élevées que les doses moyennes reçues par les patients lors d’essais cliniques.

Analyse des cartouches de cigarettes électroniques, de solutions de recharge, de la nicotine présente dans la vapeur ainsi que des impuretés associées à la nicotine

Michael L. Trehy, Wei Ye, Michael E. Hadwiger, Terry W. Moore, James F. Allgire, Jeffrey T. Woodruff, Shafiq S. Ahadi, John C. Black, and Benjamin J. Westenberger
Food and Drug Administration, Division of Pharmaceutical Analysis, Saint Louis, Missouri, USA
Journal of Liquid Chromatography & Related Technologies, 34:1442–1458, 2011

Les résultats des tests ont montré que l’étiquetage relatif à la quantité de nicotine n’était pas correct chez certains fabricants, la nicotine était présente dans la « fumée » des cigarettes électroniques et les teneurs en impuretés dans la nicotine présentent dans les cartouches et les recharges variaient d’un fabricant d’e-cigarettes à un autre.

Évaluation de la sécurité des cigarettes électroniques chez les fumeurs

Miura K, Kikukawa Y, Nakao T, Tokai H, Izumi Y, Fujii H, Hojo, T.
SEIKATSU EISEI (Journal of Urban Living and Health Association). Vol. 55 (2011) , No. 1 p.59-64.

Aucun changement anormal relevé dans la tension artérielle, données hématologiques ou dans la chimie sanguine et aucun évènement indésirable n’a été observé. Bien que des traces d’acroléine ait été décelées dans la vapeur recueillie d’une seule cartouche, ces traces étaient inférieures à la quantité minimale décelée dans la fumée latérale d’une seule cigarette traditionnelle. Lors de l’utilisation de cigarettes électroniques, la consommation quotidienne de cigarettes traditionnelles a baissé de manière considérable. Cette e-cigarette contenant de la glycérine en solution aqueuse pourrait être une alternative sûre aux cigarettes traditionnelles.
Source : astp.jst.go.jp

Les cigarettes électroniques comme outil de désaccoutumance au tabac: résultats d’un sondage en ligne

Siegel, M.B., K.L. Tanwar, and K.S. Wood (2011).
American Journal of Preventive Medicine, 40(4): p. 472-475.

Les résultats suggèrent que les e-cigarettes pourraient être prometteuses en tant que méthode de sevrage tabagique et que de nouvelles études valent la peine d’être conduites en utilisant des modèles de recherche plus rigoureux.

Effet d’un dispositif électronique administrant de la nicotine (e-cigarette) sur la réduction du tabagisme et l’abstinence au tabac: une étude pilote prospective de 6 mois.

Polosa R, Caponnetto P, Morjaria J B, Papale G, Campagna D, Russo C
BMC Public Health 2011, 11:786.

L’utilisation d’e-cigarettes a réduit considérablement la consommation de tabac sans provoquer d’importants effets secondaires chez les personnes ne souhaitant pas arrêter de fumer.

Fondation scientifique pour la réduction des risques chez les fumeurs

2006-2011.- Rodu B.
Harm Reduct J. 2011 Jul 29;8:19.

Les e-cigarettes produisent de la vapeur composée d’eau, du propylène glycol et de la nicotine. Ainsi, les utilisateurs d’e-cigarettes ne sont pas exposés aux milliers de substances toxiques qui se forment lors de la combustion du tabac. Bien que des études en laboratoire aient détecté des traces de certains contaminants, cela semble être un problème mineur qui est susceptible d’être amélioré lors de contrôles de qualité ou lors de la fabrication pour répondre aux réglementations de la FDA en tant que produits du tabac. Il existe très peu d’éléments de preuve d’essais cliniques qui montrent que les e-cigarettes ne libèrent qu’une petite quantité de nicotine comparé aux cigarettes traditionnelles. Cependant, l’utilisation d’e-cigarettes recrée le geste rituel d’une cigarette traditionnelle, ce qui entraîne la suppression de l’envie et de la privation qui n’est pas entièrement imputable à l’apport de nicotine.

Cigarette électronique: profil des utilisateurs, de l’utilisation, la satisfaction et l’efficacité perçue

Etter, J.F., & Bullen, C.
Published in Addiction, 2011

Les e-cigarettes sont utilisées de la même manière que les fumeurs utiliseraient des produits de remplacement à la nicotine : à savoir pour éviter une rechute chez les anciens fumeurs ou comme une aide pour réduire la consommation ou pour arrêter de fumer. De nouvelles recherches devraient évaluer l’innocuité et l’efficacité des e-cigarettes pour l’administration de nicotine et d’autres substances ainsi que pour le sevrage et la prévention des rechutes.

Le sevrage tabagique chez les fumeurs avec une histoire documentée de la dépression et de rechutes périodiques

Caponnetto, P., Polosa, R., Auditore, R., Russo, C., & Campagna, D.
Published in the International Journal of Clinical Medicine, 2011

C’est la première fois que des mesures objectives de sevrage tabagique sont annoncées chez des fumeurs qui ont arrêté de fumer avec succès après avoir utilisé des e-cigarettes. Ceci a été observé chez des fumeurs qui avaient échoué à maintes reprises précédemment à arrêter de fumer en utilisant des méthodes professionnelles comme les traitements traditionnels à la nicotine et les programmes d’aide au sevrage tabagique.

Effet d’un inhalateur sans nicotine dans le cadre d’un programme de sevrage tabagique.

Caponnetto P, Cibella F, Mancuso S, Campagna D, Arcidiacono G, Polosa R.
Eur Respir J. 2011 May 12.

Les inhalateurs sans nicotine peuvent être bénéfiques lorsqu’ils sont utilisés dans un contexte de sevrage tabagique, en particulier chez les fumeurs pour qui la manipulation de leur cigarette joue un rôle important dans leur rituel.

Effets pulmonaires de la cigarette électronique : impact sur la résistance des flux respiratoires, l’impédance et l’oxyde nitrique exhalé

Vardavas CI, Anagnostopoulos N, Kougias M, Evangelopoulou V, Connolly GN, Behrakis PK.
Chest. 2011 Dec 22.

Il a été déterminé que les e-cigarettes appréciées dans le contexte de cette étude avaient des effets psychologiques négatifs après une utilisation à court terme similaires aux effets des cigarettes traditionnelles. Cependant, les effets à plus long terme sur la santé de l’utilisation d’e-cigarettes ne sont pas connus mais sont éventuellement négatifs et mériteraient une enquête approfondie.

2010

Modèle clinique pour l’évaluation des effets de la cigarette électronique : profil d’administration de nicotine, d’effets cardiovasculaires et subjectifs

Vansickel, A.R., et al
Published in Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, 2010

Dans ces conditions d’essais difficiles, aucune des cigarettes électronique n’a exposé les utilisateurs à des niveaux mesurables de nicotine ou de CO, bien que toutes les deux aient éliminé les symptômes d’abstinence liés à la nicotine/tabac.
Source : app4.websitetonight.com

Effet d’un dispositif électronique d’administration de nicotine sur le désir de fumer et l’aversion, préférences des utilisateurs et administration de nicotine : une étude aléatoire croisée

Bullen, C., et al
Published in Tobacco Control, 2010

La cigarette électronique Ruyan V8 à 16 mg allège l’envie de fumer après une nuit d’abstinence, a été bien tolérée et a un profil pharmacocinétique plus semblable à l’inhalateur Nicorette qu’à celui d’une cigarette de tabac. Une évaluation de la sécurité à long terme, du potentiel d’utilisation à long terme et de l’efficacité de la cigarette électronique comme aide à l’arrêt du tabagisme est nécessaire.

Systèmes électroniques d’administration de nicotine: délivrance de nicotine inefficiente et suppression des envies de fumer après une utilisation aiguë

Eissenberg, T.
Published in Tobacco Control, 2010

Par rapport à une cigarette de tabac, 10 bouffées  d’un de ces produits électronique délivrant de la nicotine (e-cigarettes) avec une cartouche de nicotine de 16 mg délivre peu, voire pas du tout, de nicotine et supprime moins bien l’envie de fumer (voir Bullen et al- 2009). De manière importante, ces résultats ressortent de deux produits spécifiques testés dans des conditions extrêmes dans lesquelles le nombre de bouffées était contrôlé. La variabilité dans la conception des produits pourrait influencer le contenu de la vapeur ainsi que l’utilisation chronique et/ou de plus intenses bouffées (par ex. plus de bouffées, de plus larges bouffées) pourraient influencer l’apport de nicotine.

L’évaluation de la tolérance pulmonaire de l’éthanol, propylène glycol, et sorbitane comme solvants dans les aérosols médicaux

Jérôme Montharu, Sandrine Le Guellec, Birgit Kittel, Yvon Rabemampianina, Joël Guillemain, Francis Gauthier, Patrice Diot, Michèle de Monte
Journal of Aerosol Medicine and Pulmonary Drug Delivery. February 2010: 41-46.

Les résultats des tests biochimiques et d’histopathologies ont démontré que dans les conditions de test, l’eau déionisée, 10% d’éthanol et 30% de glycol de propylène étaient tolérés de manière qualitativement similaire et présentait des réactions cellulaires limitées.

Les effets subjectifs et de renforcement des cigarettes électroniques chez les fumeurs masculins et féminins.

Darredeau C, Campbell M, Temporale K, et al.
12th annual meeting of the Society for Research on Nicotine and Tobacco Europe. Bath, UK, 2010.

Les résultats suggèrent que peu importe la quantité  de nicotine, les cigarettes électroniques pourraient fournir un moyen efficace d’apaiser une envie accrue de tabac chez certains fumeurs du moins.

Administration pulmonaire de nicotine avec l’inhalateur “pyruvate” : caractéristiques sensorielles et pharmacocinétiques.

Rose JE, Turner JE, Murugesan T, Behm FM.
Poster, Society for Research on Nicotine and Tobacco 16th annual conference, Baltimore, 27 February 2010.

L’inhalation de pyruvate de nicotine produit une forte hausse de la concentration plasmatique de nicotine. De plus, l’inhalation de pyruvate de nicotine a été  bien tolérée et à une dose de 20 µg/bouffée, soulageait considérablement l’envie de cigarette comparée au placebo. Avec une telle dose, le pic de concentration de nicotine était plus élevé et la rigueur/irritation moindre que dans la vapeur de nicotine d’un inhalateur de Nicotrol/Nicorette.

Un modèle clinique pour l’évaluation des effets de la cigarette électronique : profil de délivrance de la nicotine et effets cardio-vasculaires et subjective.

Vansickel AR, Cobb CO, Weaver MF, Eissenberg TE.
Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2010 Aug;19(8):1945-53. Epub 2010 Jul 20.

Cette étude révèle que deux marques de cigarettes électroniques n’exposent pas les e-cigarettes – les utilisateurs naïfs – à la nicotine ou au monoxyde de carbone selon les procédures extrêmes d’essais décrites ici, mais produisent en fait une certaine suppression des symptômes d’abstinence au tabac et une évaluation positive d’acceptation du produit.
Source Casaa.org

2009

Test des cartouches NJOY par la Food and Drug Administration américaine (FDA)

B.J. Westenberger, Deputy Director, CDER/OPS/OTR, Division of Pharmaceutical
Analysis, 4 mai 2009

Des nitrosamines spécifiques au tabac ainsi que des impurités ont été détectées à des niveaux très faibles dans certaines cartouches du fabricant. Du diethylene glycol (DEG) a été identifié dans une des cartouches testées.

Contre expertise et critique de l’analyse faite par la FDA sur les cartouches NJOY

Janci Chunn Lindsay, Ph.D. – Exponent Health Sciences – Toxicology and Mechanistic Biology Division
30 juillet 2009

Le protocole expérimental est fortement critiqué. Les analyses de la FDA ne tiennent pas. Les traces de nitrosamines détectées par la FDA n’indiquent en rien que l’utilisateur s’expose à un risque quelconque en comparaison à des produits de substitution approuvés par la FDA.

Démystifier l’affirmation selon laquelle l’abstinence est généralement meilleure pour la santé des fumeurs que de passer à une alternative plus saine, et d’autres observations sur les arguments contre les méthodes de réduction des risques.

Phillips CV.
2009 Harm Reduction Journal 6:29

En moyenne, ce fumeur pourra faire face à des risques plus élevés pour le reste de sa vie s’il parvient à devenir abstinent en moins d’un mois en utilisant des produits visant à réduire les dangers du tabac.

Les cigarettes électroniques comme réduction potentielle des risques pour le fumeur : résultats d’un sondage en ligne chez les vapoteurs

Karyn Heavner, James Dunworth, Paul Bergen, Catherine Nissen, Carl V. Phillips
tobaccoharmreduction.org – November 26, 2009

81% des personnes interrogées qui ont indiqué  que les produits pharmaceutiques ne les ont pas aidées à arrêter de fumer ont utilisé des cigarettes électroniques comme un produit de remplacement permanent aux cigarettes traditionnelles.

2008

Quel est le niveau de sécurié des cigarettes électroniques ?

Laugesen, M., S. Thornley, H. McRobbie, and C. Bullen – Portland Oregan (2008) : Society for Research on Nicotine and Tobacco.

Aucune tendance qui laisserait entrevoir le développement de micro-organismes dans les liquides. Métaux tous < 1 ppm : aucun risque. Dans les e-cigarettes, les substances chimiques contenues dans la fumée comme le HCN, le Butadiène et l’acrylonitrile sont inférieures à 0,3 ppm. Les e-cigarettes réduisent la fumée passive en remplaçant le fait d’allumer une cigarette et en ne produisant pas de fumée passive.

Rapport de sécurité sur les cartouches des cigarettes électroniques Ruyan® et leurs inhalateurs

Murray Laugesen, Health New Zealand Ltd
Health New Zealand Ltd., 2008

Les e-cigarettes Ruyan® sont conçues pour être une alternative sûre aux cigarettes de tabac. Les différents résultats des tests le confirment. Elles sont très sûres comparativement aux cigarettes traditionnelles et également sûres en termes absolus vis-à-vis des méthodes de mesure appliquées.

Second rapport de sécurité sur les cartouches des cigarettes électroniques Ruyan®

Murray Laugesen, Health New Zealand Ltd
Health New Zealand Ltd., 2008

Idem que la précédente

2007

Évaluation préclinique de la sécurité de la cyclosporine inhalée dans le Propylène Glycol

Tao Wang, Sarah Noonberg, Ronald Steigerwalt, Maryellen Lynch, Rosemary A. Kovelesky, Carlos A. Rodríguez, Katherine Sprugel, Nancy Turner
Journal of Aerosol Medicine. December 2007: 417-428.

Il n’y a aucun effet respiratoire ou systémique lié à des doses élevées de glycol de propylène par rapport au contrôle de la qualité de l’air. Ces études précliniques démontrent l’innocuité de la cyclosporine aérosolisé dans le propylène glycol et soutiennent une recherche clinique chez des patients ayant subi une transplantation pulmonaire.