Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Le nombre de vapoteurs baisse en Espagne selon une association

Le nombre de vapoteurs baisse en Espagne selon une association

    Annonce

Les campagnes de désinformation peuvent faire des ravages et cela a été manifestement le cas en Espagne au détriment de la cigarette électronique. L’une d’entre elles aurait en effet contribué à faire baisser les ventes du vaporisateur personnel dans ce pays.

Pneumonie lipidique et carcinogènes

De fausses informations qui circulent en Espagne seraient à l'origine d'une baisse de popularité du produit.

De fausses informations qui circulent en Espagne seraient à l’origine d’une baisse de popularité du produit.

C’est l’AIDUCE qui relaie cette information sur son site internet. L’association explique que l’Anesvap, l’association espagnole des vapoteurs, a présenté à l’occasion de la conférence mondiale sur la nicotine un épisode concernant un patient souffrant d’une pneumonie lipidique, censément causée par la cigarette électronique. Les médias espagnols ont notamment raconté que son médecin affirmait que la glycérine végétale était un lipide, et que ce composant serait à l’origine de la pathologie du patient. Ce même médecin a également évoqué des carcinogènes dans l’e-cigarette.

D’une part, la glycérine végétale n’est absolument pas un lipide, comme l’a maintes fois répété le docteur Konstantinos Farsalinos. D’autre part l’AIDUCE rappelle que la cigarette électronique n’est pas à l’origine de la production de carcinogène en utilisation normale. Par ailleurs, il n’y a aucune validité épidémiologique à étudier un ou deux cas isolés sur des millions d’utilisateurs d’e-cigarette dans le monde.

800 000 vapoteurs étaient recensés à la fin de l’année dernière chez nos voisins espagnols, et il n’y en aurait plus que 200 000 actuellement. Une grande partie de ces personnes s’étant très probablement tournée de nouveau vers le tabac.

Review Author:Review Date:
  • Frédéric F.

    Nous savons tous que le tabac est moins cher en Espagne, ce qui explique qu’il y ait moins de vapoteurs qu’en France. Ceci dit, j’ai beaucoup mais alors beaucoup de mal à croire qu’ils soient passés de 800 000 à 200 000 en 6 mois…! De tels chiffres reflétant n’importe quel marché signifient la fin de celui-ci.
    J’ai l’impression qu’en France, on nous balade aussi pas mal avec ces chiffres… entre les vapoteurs, les vrais, c’est-à-dire ceux qui ne fument plus, les fumeurs qui vapotent beaucoup,un peu, ceux qui ont testé la vapote y compris des non-fumeurs, etc. A mon sens seuls les chiffres d’affaire hors taxes des deux secteurs sont importants, et que je sache à l’échelle européenne, celui de la clope baisse, celui de la vapote croît.

  • Camé Leon

    Il fait dire que beaucoup de gens vapote avec des bdc et nom des type nautilus ou dripper ca fait une grosse difference, rend la vapote un peu insipide, je pense, alors les retourne vers le tabac.
    Il y a aussi le,coté manipulation qui peut en decourager certains.
    Pour moi pas de retour U tabac surtout que le gout du tabac me derange maintenant

    • Raou

      Vapote avec un CE5-S ou un ET-S BDC et vient me dire que c’est insipide si tu l’oses.

      • Camé Leon

        euh, j’ose :), non mais sérieux je ne sais pas comment ca se catégorise, mais les petits aspire bdc (marque de commerce) les pro tank et autres c’est vraiment pas la même chose que les types nautilus, russian, dripper. Quand je vais à la boutique les testeurs ne goute rien,le dripper c’est extreme mais un nautilus a part la taille et le prix c’est pas la mer a boire a se manipuler. Les gens sont d’une radinerie, ca leur coutait une fortune en clopes et la il radine sur le prix de la vape au détriment de la qualité.

        • Raou

          “Les gens sont d’une radinerie, ca leur coutait une fortune en clopes et la il radine sur le prix de la vape au détriment de la qualité.” J’ai malheureusement quelques clients qui sont comme ça (“j’ai acheté mon pack de e-cig à 10€ à Macdan mais c’est pas bon, toupourilacigarettélectronik !!!”). Evidemment que c’est plus sympa de vapoter avec un nautilus, aérotank ou autres mais ce n’est pas une raison pour dire que les autres ne valent rien. Les fabricants proposent aujourd’hui des clearos tout publics de très bonnes qualités. Et il ne faut pas oublier le facteur taille qui rentre en compte, beaucoup de fumeurs ne sont pas ravie de sa balader avec une énooooooorme batterie 650 et un t2. Alors un mod avec un protank, ce n’est même pas la peine…

          • Camé Leon

            c’est vrai que la taille est un facteur mais on se balade avec nos smartphone qui sont de plus en plus gros, j’ai vraiment essayé les plus petit vaporisateur mais le gout est pas la, c’est pour ca que je trouve qu’avant d’abandonner la cigarette électronique les gens devrait essayer tout les options

          • Raou

            Internet, smartphone, divorce, course au drive… On est dans une société où tout va vite. Si quelque chose ne marche pas, on ne s’attardent pas, on laisse tomber et on passe à autre chose. Après, je ne te parle que des fumeurs qui s’essayent à la e-cig dans leur bureau de tabac avec un c4 et un bon e-liquide Conceptarome… Pour les clients qui passent sur du Dlice, Roykin avec même un simple T2, c’est largement suffisant pour commencer avec la e-cig. Le plaisir peut être aussi augmenté en changeant de matériel et de liquides mais l’efficacité est déjà là.

          • Camé Leon

            c’est ce que je dis, il ont leur dose de nicotine et ca leur suffit, tant mieux pour leur santé, mais le mode de la vapte est tellement plus vaste

    • Cegoca

      Le Nautilus est un bdc.
      Et même remarque que Raou, les CE5-S et ET-S donnent une vape de très bonne qualité, sans être extrême.

  • Cegoca

    Comment arrivent-ils à faire de tels recensements du nombre de vapoteurs ?
    Par sondages puis extrapolations ?

    Sinon, est-ce pour ces raisons invoquées dans l’article que l’Espagne est en première place à l’EFVI avec, en cet instant, 54,97 % de leur seuil atteint ?
    (à la mi-mars, ils n’étaient que 7èmes avec seulement 9%).

  • Tony Fiant

    Je rejoins Frédéric : c’est quasiment statistiquement impossible de diviser par 4 le nombre de vapoteurs sur une période aussi courte et sur un échantillonnage aussi important. Seul le CA global du pays nous dira la tendance, la vraie.
    D’où vient ce recensement ?
    Donc, hormis une interdiction globale de la nicotine dans les liquides ou une taxation à 500 %, je ne vois pas d’effet pouvant engendrer une telle hécatombe quand bien même le marché soit encore très volatile.
    Pour le médecin, même plus envie de réagir par l’énervement, 3 cas de figure :
    1) Il est incompétent
    2) Il a cherché à se médiatiser
    3) Il a manqué de recul dans son analyse

    • Frédéric F.

      2)

    • Raou

      4) Pot de vin…