Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » La cigarette électronique avec nicotine exempte de taxe en Suisse

La cigarette électronique avec nicotine exempte de taxe en Suisse

Pas de taxe sur les vaporisateurs personnels contenant de la nicotine en Suisse.

Pour le moment en Suisse, pas de taxe sur les vaporisateurs personnels contenant de la nicotine.

La Suisse va vivre une véritable révolution en matière de vape. Comme nous l’avions annoncé récemment, les flacons de e-liquides contenant de la nicotine vont enfin pouvoir être vendus sur le territoire Helvète. Les utilisateurs de vaporisateurs ne seront plus obligés de s’approvisionner à l’étranger et l’attractivité de cette aide au sevrage va forcément progresser auprès des fumeurs.

Néanmoins, il faut préciser que leur publicité sera restreinte et que la vente de cigarette électronique sera interdite aux mineurs. En outre, le vapotage ne sera pas permis dans les établissements publics Suisses. On pouvait également craindre leur taxation mais il n’en est rien. Il faut rappeler que c’est la défiscalisation de la vaporette qui l’avait emportée en 2011, grâce à la motion au Parlement du sénateur Roberto Zanetti.

Le quotidien Lematin s’inquiète des répercussions économiques et des pertes engendrées par l’affaiblissement des ventes de tabac, produit qui est taxé à hauteur de 54% dans ce pays. En revanche, ce média n’évoque en aucun cas les progrès sanitaires que la Suisse devrait pouvoir réaliser avec l’autorisation de la vente de nicotine pour les vaporisateurs personnels. Il faut savoir que le marché de la vape n’est pour l’instant qu’au stade d’embryon puisque seuls 1% des fumeurs sont passés à l’e-cigarette.

Plusieurs organismes ont affiché leur réticence sur ce produit par le passé, c’est notamment le cas de la Société Suisse de Pneumologie et de la Société Suisse de pneumologie pédiatrique, qui ont conjointement rédigé un communiqué pour pousser la Confédération à interdire la vente de e-liquides contenant de la nicotine.

A notre connaissance l’un des défenseurs du vaporisateur les plus médiatisés en Suisse, Jean-François Etter, ne s’est pas encore prononcé sur cette nouvelle. Sachant qu’il proposait dans son livre La vérité sur la cigarette électronique (éditions Fayard) l’instauration d’une taxe pour financer la recherche, il serait intéressant de connaitre son point de vue.

Review Author:Review Date:
  • vapoton

    les taxes et les taxes…
    la santé avant tout.
    moins de fumeurs = moins de malades =moins de dépenses de santé =moins de taxes…
    il ne vous plait pas mon raccourci ?